Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'association Punareo Piha'e'ina à la rencontre des matahiapo



MOOREA, le 07/03/2016 - Mettre en place un échange entre les jeunes et les personnes âgées afin que celles-ci transmettent les valeurs et leurs expériences de la vie, tel est l'objectif du projet initié par l'association Punareo Piha'e'ina en partenariat avec l'Association des matahiapo de Moorea. Une première rencontre a eu lieu jeudi dernier avec Christa Teihotu, une figure emblématique de l'île sœur.

Le projet a pour objectif de collecter la mémoire de ces matahiapo en vue de les transmettre aux générations futures. "Nous avons un devoir de mémoire envers nos enfants. La rencontre avec ces matahiapo va nous permettre dans un premier temps de sauvegarder les connaissances de notre patrimoine culturel, et dans un deuxième temps de les transmettre aux jeunes d’aujourd’hui et de demain. Pour cela, nous allons sélectionner quatre à cinq personnes âgées par an, seules celles qui détiennent certains savoirs retiendront notre attention", explique Lee Rurua, présidente de l’association Punareo Piha’e’ina et membre de l’Association des matahiapo.

Une première rencontre a été organisée la semaine dernière avec Christa Teihotu, une figure emblématique de l’histoire de l’île de Moorea, en présence de quelques amis et des jeunes du service civique de la commune de Moorea-Maiao.

Née d’un père allemand et d’une mère française il y a 86 ans, Christa Teihotu est venue s’installer à l’âge de 5 ans à Tahiti en compagnie de ses parents, pour échapper aux tensions grandissantes entre la France et l’Allemagne. Elle grandit et fait sa scolarité avec sa mère à Moorea, tout en s’intégrant et en s’adaptant au mode de vie du peuple polynésien.

Après des études secondaires à l’école Vienot de Tahiti, elle obtient son baccalauréat et part à Paris pour des études en soins infirmiers. C’est en tant que cadre et responsable d’un bloc opératoire qu’elle travaillera dans la capitale française pendant sept ans. Mais elle décide de revenir car le fenua lui manque. Sa mère l’envoie alors faire des études en hôtellerie à Honolulu pour ensuite prendre la direction de l’hôtel familial Aimeo (l’actuel Club Bali Hai).

En 1983, elle quitte l’hôtellerie pour travailler à nouveau en tant qu’infirmière à l’hôpital de Afareaitu jusqu’à sa retraite. Christa fut aussi très connue dans le milieu associatif pour avoir dirigé plusieurs associations de l’île sœur, dont des associations environnementales. Au-delà du récit de sa vie, l’octogénaire a mentionné quelques pages de l’histoire de la Polynésie française, et même de la France, qui ont impacté sa vie personnelle. Elle cite par exemple l’îlot de Motu Uta, utilisé comme prison pour les Allemands résidant en Polynésie française pendant la Seconde Guerre mondiale, dont son père en faisait partie. Les personnes présentes ont pu profiter de quelques anecdotes amusantes qui leurs ont été confiées, en particulier sur le mode de vie des habitants de Moorea à cette époque. La prochaine rencontre prévue avec Christa portera sur les thèmes de la vie des Polynésiens, sa vision actuelle et future de l’île sœur ainsi que celle de la Polynésie française.

Rédigé par TOATANE RURUA le Lundi 7 Mars 2016 à 18:14 | Lu 1070 fois

Tags : MOOREA






1.Posté par Papu Hatara le 09/03/2016 07:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Super initiative mamie Lee et papi Maurice avec Puna reo. Continuez vous serez la mémoire de notre fenua... Bisous

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance