Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

L'assemblée dispose d'un budget 2,34 milliards pour 2017



PAPEETE, 8 décembre 2016 - L’assemblée de la Polynésie française (APF) disposera de 2,34 milliards Fcfp de crédits pour l’année 2017.

Le budget de la troisième institution polynésienne a été voté jeudi lors de la 9e et dernière séance de la session budgétaire, sur la base d’une procédure simplifiée et à l’unanimité. L’assemblée de la Polynésie française dispose pour l’exercice 2017 de 2,34 milliards Fcfp dont 41 millions Fcfp pour ses investissements.

Deux mesures nouvelles sont inscrites en 2017 pour accompagner les évolutions des activités et du fonctionnement des services de l’institution. La première consiste à donner 6 millions Fcfp de moyens supplémentaires aux représentants pour la prise en charge de leurs charges de déplacement, dans le cadre de leurs missions de contrôle. Ce crédit supplémentaire est obtenu par redéploiement interne de crédits. La seconde permettra de faire face au plan de départ volontaire des agents administratifs de l’assemblée de la Polynésie française, qui entre en application dès 2017. Cette deuxième mesure sera financée au moyen d’un prélèvement sur les réserves de l’institution. L’assemblée compte 121 agents administratifs. Sa masse salariale pèse pour plus du tiers de son budget. Pour l’instant 10 agents se sont déclarés intéressés par ce dispositif dont le coût prévisionnel a été évalué à 88,2 millions Fcfp. A l’horizon 2024 l’institution prévoit de réaliser 119,2 millions Fcfp sur ses charges salariales.

Les ressources de fonctionnement de l’exercice 2017 de l’APF proviennent pour l’essentiel de la dotation de fonctionnement versée par le Pays. Elle se monte à 2,22 milliards Fcfp, en augmentation de + 0,95 % par rapport à la dotation 2016. Cette ressource est complétée pour le budget 2017 par un report de 88,2 millions Fcfp sur le résultat de fonctionnement de 2016.

Budget 2017 de l'APF

Section Fonctionnement (millions Fcfp) : 2305,1

- Pouvoirs publics 1252,5 dont :
Cabinet du président : 75,7
Indemnités versées aux 57 représentants : 477,2
Retraite par capitalisation des élus : 62,6
Cotisations sociales (CPS) : 62,6
Dotations aux groupes d’élus : 48,8
Crédits collaborateurs : 356,7
Charges patronales collaborateurs : 92,7

- Moyens internes : 168,75

- Personnel administratifs : 884

Section Investissements (millions Fcfp) : 41

- Crédits de paiement :
Matériel, outillage et mobilier : 20
Grosses réparations : 21

Rédigé par JPV le Jeudi 8 Décembre 2016 à 15:43 | Lu 794 fois






1.Posté par Mathius le 08/12/2016 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle honte cette assemblée de feneants

2.Posté par emere cunning le 09/12/2016 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

That's too much money spent on hard times.

3.Posté par ZÉRO LA BARRE ! le 09/12/2016 07:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je rêve ! Plus de 120 employés à l'assemblée !!!!!
Plus de 2 milliards de budget !!!!!
Pour quel résultat ?

Si nous avions le même rapport élus/habitants qu'en métropole, ils ne seraient que 3 à l'assemblée de Tarahoi.
(En France il y a 1 député pour 107 000 habitants)

Quel gaspillage, quel foutage de gueule.
De plus, regardez la retraite que ces élus se font. Ce n'est pas la CPS mais de la capitalisation.

Le pire c'est que nous allons encore voter pour cette caste là.


4.Posté par ARTIMON le 09/12/2016 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'enveloppe est bien garnie !
Il n'est pas surprenant qu'elle inspire de la gourmandise, voire de la voracité.
Il faudrait confier à un œil exercé -et implacablement perçant- l'examen de cette comptabilité ligne par ligne, à lire surtout entre les lignes: tous ceux et celles qui se nourrissent de ce miel rendent-ils vraiment à leurs électeurs les services pour lesquels ils sont si généreusement rémunérés ???
Poser la question c'est déjà exprimer un doute !

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance