Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

L'OPT célébrait ce matin le centenaire de la première radiotélégraphique



Le Président du Pays Edouard Fritch a personnellement dévoilé la plaque commémorative de cette première liaison radiotélégraphique.
Le Président du Pays Edouard Fritch a personnellement dévoilé la plaque commémorative de cette première liaison radiotélégraphique.
MAHINA, le 29/12/2015 - Une stèle qui représente la première liaison télégraphique sans fil entre Tahiti et la France a été érigée devant le bureau de poste de Mahina. Il y a cent ans, ce moyen de communication était mis en place pour permettre les échanges avec la métropole durant la Première Guerre mondiale. Des échanges qui se faisaient en morse, un langage musical très reconnaissable. Cent ans plus tard, la technologie a bien évolué et l'OPT a d'autres projets dans les cartons.

Il y avait du beau monde ce matin, devant le bureau de poste de Mahina, pour célébrer le centenaire de la première radiotélégraphique à Tahiti. En effet, le 29 décembre 1915, l'île de Tahiti pouvait échanger des idées avec d'autres pays, grâce à l'installation de la station TSL (transmission sans fil), à Ha'apape, ancien nom de la commune de Mahina.

Des liaisons radiotélégraphiques sans fil ont ainsi pu voir le jour entre Tahiti et la France. Un événement important dans l'histoire du Pays puisque se tenait également à ce moment-là, la Première Guerre mondiale. "Le premier qui a capté le message envoyé par le gouverneur de l'époque, était un Samoan. C'est donc par les Samoa que les messages sont partis vers la métropole", confie Édouard Fritch, président de la Polynésie Française. "C'est un moyen qui s'est développé et qui nous a permis de nous rapprocher un peu plus de la République, avec qui nous avions besoin de parler."

Pour le maire de Mahina, cette histoire est ancrée dans la commune : "C'est de là que sont parties toutes les émissions et les réceptions de tous les messages qui ont été échangés à l'époque entre le président de la République, M. Poincaré et le gouverneur de la Polynésie." Des échanges essentiels à l'époque afin de se tenir informé de l'évolution de la guerre. Le langage utilisé était le morse. "Quand on tape en morse, c'est une petite musique qui est très reconnaissable et à l'époque, les échanges étaient limités à 700 mots", explique Jean-François Martin, président directeur général de l'OPT.

LES ÉCHANGES SE SONT DÉVELOPPÉS PAR LA SUITE

Dans les années 1950, ce moyen de communication s'est développé dans les archipels. Pour se remémorer cette histoire une stèle a été érigée devant le bureau de l'office des postes de Mahina, mais le maire, Damas Teuira voit plus loin. "Nous allons faire de ce centre, un passage obligé du circuit touristique, ça fait partie du patrimoine de Mahina. Nous allons mettre en place des fiches techniques, nous allons commémorer encore l'ouverture de l'extérieur de Tahiti et la commune de Mahina."

Un concours de philatélie a même été réalisé dans les établissements scolaires, en novembre. Les productions seront exposées et utilisées cette semaine.
La plaque commémorative de la première liaison radiotélégraphique entre Tahiti et la France le 29 décembre 1915.
La plaque commémorative de la première liaison radiotélégraphique entre Tahiti et la France le 29 décembre 1915.

D'AUTRES PROJETS EN 2016

Aujourd'hui, l'OPT a d'autres projets dans les cartons : "Un deuxième câble destiné aux archipels éloignés, pas tous, parce que malheureusement la Polynésie est très grande, mais, une bonne partie des Tuamotu et des Marquises, en particulier, qui aujourd'hui, ne sont desservis que par satellites avec des limitations techniques que l'on connait aujourd'hui, avec un coût assez onéreux", précise Jean-François Martin, président directeur général de l'OPT. Le projet sera soumis en conseil d'administration, fin janvier pour "valider les grandes orientations, une fois cette étape terminée, nous ferons les études techniques et économiques".

Mais ce n'est pas tout… "Nous avons été sollicités par la Nouvelle Calédonie dernièrement pour la mise en place d'un câble qui ferait Nouméa-Papeete et qui nous permettrait ensuite de rattraper l'Australie et de monter jusqu'à Los-Angeles", assure Edouard Fritch, Président de la Polynésie Française, "mais nous sommes sollicités aussi par la Nouvelle-Zélande, qui elle, a un projet plus large. Elle veut désenclaver certaines îles qui sont complètement isolées, je veux parler des Cook Islands, de Niue. Ce projet pourrait se faire avec la Polynésie Française, quand tenu de notre proximité avec les îles Cook en particulier, qui sont très demandeurs, puisqu'ils ont un développement touristique qui prend de l'ampleur". Le Président du Pays se rendra d'ailleurs, en février en Nouvelle-Zélande, afin de discuter de ce projet d'"État".
Dans son discours, le Président du Pays Edouard Fritch a retracé en reo tahiti l'histoire des télécoms en Polynésie.
Dans son discours, le Président du Pays Edouard Fritch a retracé en reo tahiti l'histoire des télécoms en Polynésie.

Des totems relatant cette première liaison radiotélégraphique entre Tahiti et la France ont été installés au sein du bureau de Poste de Mahina.
Des totems relatant cette première liaison radiotélégraphique entre Tahiti et la France ont été installés au sein du bureau de Poste de Mahina.


Rédigé par Corinne Tehetia le Mardi 29 Décembre 2015 à 15:25 | Lu 776 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 18:35 Le salon du livre 2017 : "une réussite"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance