Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L’Assemblée examine jeudi un budget de 141,3 milliards Fcfp pour 2016



PAPEETE, 9 décembre 2015 – Le budget primitif 2016 de la Polynésie française devra être voté durant la onzième et dernière séance de la session budgétaire qui s’ouvre ce jeudi. Pour l’exercice à venir, le gouvernement prévoit de gérer 141,3 milliards Fcfp dont 37,9 milliards Fcfp de crédits pour l’investissement, avec 20,3 milliards de crédits de paiement nouveaux.

Le programme de la 11e séance de la session budgétaire a été fixé en conférence des présidents, ce lundi. A l’ordre du jour notamment de cette assemblée plénière de clôture de la session budgétaire 2015, l’examen du projet de budget primitif 2016 présenté par le gouvernement. Les débats sont programmés pour se tenir sur trois jours de jeudi à samedi mais peuvent être prolongés jusqu’à mardi 15, date de clôture de la session budgétaire 2015. Les groupes Tahoera’a et UPLD ont prévu de présenter plusieurs amendements. Les débats seront nourris mais bornés à une simple portée déclarative.

Car, avec la fusion des groupes Tapura Huiraatira et A Ti’a Porinetia, ce jeudi, et le ralliement de dernière minute de l’UPLD Joëlle Frébault, mardi, les pro-Fritch comptent dorénavant 29 représentants sur 57, dans l’hémicycle. Ce nouveau groupe doté de la majorité absolue dispose de la ressource nécessaire pour faire adopter le projet de budget présenté par le gouvernement avec assurance.
Hors écritures d’ordre, mais en incluant les crédits de défiscalisation (3 milliards Fcfp), le budget primitif pour l’exercice 2016 s’établit à 141,307 milliards Fcfp en augmentation de 6 % par rapport à 2015.

Il s’agit d’un budget de transition, sans paillettes ni cotillons, comme en 2014 et qui poursuit l’effort initié en 2013 avec la réforme fiscale. Depuis trois ans, le redressement des finances publiques et l’assainissement des comptes du Pays sont au centre des priorités du gouvernement.
La collectivité compte en 2016 avec une capacité d’autofinancement brute de 15,9 milliards Fcfp, en augmentation de 33,7 % par rapport à l’exercice précédent. Cette ressource budgétaire endogène est envisageable grâce à 111,4 milliards Fcfp de recettes de fonctionnement (en progression de 2,59 %) avec 90,1 milliards Fcfp de recettes fiscales (+0,37 %).

Les dépenses d’investissement sont prévues de 37,9 milliards Fcfp l’an prochain (hors les 9,6 milliards Fcfp de remboursement en capital de la dette), dont 20,3 milliards Fcfp en crédits de paiement nouveaux (+29,7 % par rapport au primitif 2015) et un effort de 7,35 milliards Fcfp en faveur du logement (dont 1,2 milliard reporté de 2015 et 1,65 milliard Fcfp HT en autorisations de programme au titre de la part du Pays au contrat de projets 2015-2020). Avec la contribution 1,65 milliard Fcfp de l’Etat au contrat de projet, c’est 9 milliards Fcfp que la collectivité envisage de consacrer à la mission Logement en 2016, dont 3,3 milliards Fcfp en autorisations de programme. Il s’agit du principal poste d’investissements en 2016.
(En millions de francs cfp) Tableau récapitulatif du budget général de la Polynésie française pour 2016
(En millions de francs cfp) Tableau récapitulatif du budget général de la Polynésie française pour 2016

Rédigé par JPV le Mercredi 9 Décembre 2015 à 11:10 | Lu 662 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance