Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Kitesurf à Moorea : l'arrêté d'interdiction a du plomb dans l'aile



Vatea Quesnot, président de l'association Moorea Kitesurf.
Vatea Quesnot, président de l'association Moorea Kitesurf.
PAPEETE, 28 juin 2016 - Le rapporteur public a requis favorablement mardi à la demande d’annulation de l’arrêté municipal interdisant la pratique du kitesurf à Moorea.

"C’est une bonne nouvelle pour tous les membres de l’association", a commenté Vatea Quesnot mardi à l’issue de l’audience du tribunal administratif qui venait de se pencher, sur sa requête en annulation de l’arrêté municipal 148-2015 du 23 juillet 2015 interdisant la pratique du kitesurf au départ des plages de Tiahura, Temae et Taiamanu à Moorea jusqu’au 31 décembre 2020. Le rapporteur public venait de recourir favorablement à une annulation de l'arrêté contesté, en tant qu'il méconnaît le principe d’égalité devant la loi et présente une entrave à la liberté du commerce et de l’industrie. L'interdiction totale jusqu'en 2020 est en outre présentée comme "trop contraignante" par le rapporteur public, compte tenu de possibles mesures intermédiaires de réglementation. Il conclut à l'annulation de cet arrêté "pas approprié par sa nature et sa gravité".

"Je vois que nous sommes enfin entendus", ajoute le président de Moorea kitesurf. "Depuis neuf mois que nous essayons de discuter avec M. le maire, nous n’arrivons à rien : il ne nous a jamais reçu. Nous avons donc été contraints de saisir le tribunal administratif et je vois que nos arguments sont enfin entendus".

En contrepartie d’une levée de l’interdiction catégorique de la pratique du kitesurf, notamment à Tiahura, spot mondialement connu, l’association propose de mettre en place une réglementation. Dans le détail, celle-ci a été visée par les services administratifs de la commune de Moorea et validée par le service de la Jeunesse et des Sports.

Il s’agit de la mise en place d’une zone d’interdiction de navigation des kitesurfeurs à proximité du littoral, pour éviter tout risque avec les baigneurs, de la délimitation d’une zone de stockage et de manipulation pour les adeptes de ce sport, sur la plage et du balisage d’un couloir d’accès à la zone de navigation. "Nous avons déjà délimité depuis le mois dernier toutes ces zones. Il y a de la place pour tout le monde et je ne comprends pas pourquoi on est traité de la sorte", souligne Vatea Quesnot. Une pétition lancée par son association a déjà recueilli près de 1400 signatures pour défendre ce projet de réglementation, explique-t-il.

Mais sur place, la mairie est toujours restée arcboutée sur son arrêté d’interdiction. Un texte qui pourrait dorénavant être annulé par le tribunal administratif. La décision a été mise en délibéré et sera rendu sous quinzaine. Elle sera toujours susceptible d’appel devant la cour administrative de Paris.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 28 Juin 2016 à 13:54 | Lu 7438 fois






1.Posté par mooz connexion le 28/06/2016 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi la mairie ne met pas en place un arrêté d’interdiction de la défonce alcoolisé?

Pour éviter tout risque de tabassage de Vahine, de gendarme, de maison brulée, d'accident, etc..

2.Posté par mauizz le 28/06/2016 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

depuis les années 50, une réglementation de la Polynésie interdit de consommer de l'alcool dans la rue et sur les plages publiques. Avez-vous déjà vu quelqu'un sanctionné pour ça? Pourtant, combien de blessés, de morts, combien de dégradations, de déchets, d'urine sont dus à ces comportements? Les maires ont parfois de drôles de priorités.

3.Posté par DavidR le 28/06/2016 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au lieu d'ennuyer la pratique sportive, le Maire de Moorea et son Conseil devrait plutôt interdire la pêche au fusil la nuit dans les lagons de Moorea, pour préserver la biodiversité et restaurer les écosystèmes marins. Surpêche et braconnage déciment la faune marine. Mais le Maire a une façon de voir les choses qui laisse perplexe les gens de bonne volonté!

4.Posté par Sheriff de Moorea le 28/06/2016 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Demain j'interdis la circulation sur la route : ça produit trop d'accident !

5.Posté par darkvador le 29/06/2016 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut changer de maire et tout ira mieux! Lol!

6.Posté par To Moorea, a ti''''a le 29/06/2016 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le loisir de quelques kitesurfeurs prime sur la vie d'une foule de personnes et d'enfants qui viennent là passer une journée tranquille et se baigner, voilà plutôt de quoi laisser perplexe. Et quand un accident surviendra, les parents iront frapper à la porte de qui ? Est ce que ces kitesurfeurs sont assurés d'ailleurs ? Si toutefois le risque est assurable chez nous ! Il ne reste plus aux habitants de Moorea qu'à prier pour que le Tribunal ne suive pas le rapporteur public.

Mooz et tous les autres,
Vous vous êtes donnés le mot, mais inutile de chercher à noyer le poisson avec vos histoires d'alcool et de biodiversité, ça marche pas.

7.Posté par Faut pas pousser! le 30/06/2016 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le défaut de cette assoc de nouveaux riches, c'est de crier victoire trop vite en jetant systématiquement de l'huile sur le feu plutôt que de faire profil bas pour se préserver une fenêtre de négociations future avec la mairie.
Le tribunal n'est pas dans l'obligation de suivre le rapporteur public. Et il y a la procédure d'appel au cas où.
Et je peux vous garantir que cet épanchement de triomphalisme déplacé débouchera en cas de défaite de la mairie par un renvoi de tout ce beau monde en appel . Vous pouvez encore remballer vos ailes pour un temps.

8.Posté par Rio le 30/06/2016 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sans compter que Moorea est la seule commune de Polynésie qui a déjà été condamnée pour une noyade accidentelle...

9.Posté par Jojo le 30/06/2016 12:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben on attendra l accident fatale. Un kitesurfer qui embrochera la tête d un enfants ou adulte. J ai hâte. .. Au kitesurfeur réfléchissez à deux fois avant de vous mettre n importe ou.

10.Posté par RAVA'I ROA le 30/06/2016 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Un kitesurfer qui embrochera la tête d un enfants ou adulte. J ai hâte..."
Une attitude qui se passe de tt commentaire et en dit long sur la mentalité et le niveau intellectuel de certain .

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance