TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Kayak – ‘Mata Are Race’ : Hiromana Florès bat le record de Lewis Laughlin !




Kayak – ‘Mata Are Race’ : Hiromana Florès bat le record de Lewis Laughlin !
PUNAAUIA, le 26 juillet 2014. La 7ème édition de la ‘Tahitian Outrigger Mata Are Race’ est à l’origine une course de kayak faisant la promotion de la protection de l’environnement, organisée par Ralph Teariki, en partenariat avec l’Ijspf. Cette course s’est ensuite adaptée à l’air du temps et à permis aux stand up paddle (SUP) et aux V1 de participer, pour un total de presque 200 compétiteurs.
 
Hiromana Florès, le jeune rameur talentueux qui officie sur le V6 majeur de Shell-Vodafone, règne sur le kayak polynésien enchaînant les victoires dans la discipline. Il réussit à battre le record de l’illustre Lewis Laughlin en bouclant le parcours entre la plage du Taaone à Pirae et le 2ème ponton d’Orohiti à Punaauia en 1H15’45’’, devant  Teva Mooria et Philippe Tauraa.
 
Un vent arrière a permis aux trois catégories de faire d’excellents chronos. En SUP, Georges Cronsteadt bat son propre record devant Niuhiti Buillard et Eric Léou On. En V1, suite au ‘Te Aito’ de la semaine dernière, on attendait une nouvelle confrontation entre les ténors de la discipline mais Kévin Céran-Jérusalémy et Rete Ebb étaient absents. Cela n’enlève rien au talent du rameur de Tautira Kyle Taraufau qui avait terminé 4ème au ‘Te Aito’ : il remporte la course en catégorie V1 devant Taaroa Dubois et Revi Thong Sing.

classement_mata_are_race.pdf Classement Mata Are Race.pdf  (59.88 Ko)


Hiromana Florès, rameur de Shell-Vodafone :
 
Qu’as tu pensé de ta course ?
 
« C’était une très belle course. On a eu de très bonnes conditions, on a eu que du vent arrière du début à la fin. Je pense que c’est un peu grâce à ça que j’ai pu battre le record de Lewis. Je suis très content vu que ce matin je me suis entraîné avec mon club Shell Va’a. J’étais venu comme ça, juste pour voir si j’avais un peu de réserve ! Félicitations à l’organisation. »
 
Il y a eu des chavirages le long de la digue, tu as pu gérer ?

 
« Oui, le vent n’était pas non plus tout à fait dans l’axe, mais c’est mon parcours habituel en kayak ou en pirogue. Après c’est l’entraînement, il faut bien s’entraîner. Cela paye un jour. (…) Cela toujours été une course importante, vu qu’elle compte également pour le championnat de Tahiti de kayak»
 
Quelle est ta priorité ? Kayak ou V6 ?
 
« J’ai repris le kayak cet aprem ! Mais c’est un peu comme le vélo...En V6 l’objectif reste la ‘Molokai Hoe’ puis ‘Hawaiki Nui Va’a’. En kayak la ‘Maraamu Surf Ski’ et en V1 le ‘Super Aito’ qui approche, c’est donc une année chargée comme d’habitude. Je fais avec, je suis passionné de glisse. Je vais peut être essayer le paddle puisque cela prend de l’ampleur. »
 
Tu travailles à côté de tout ça ?
 
« Oui, je travaille à Vodafone, on a des heures comme tout le monde et on fait avec. On se lève très tôt à 4H, 4H30. L’après midi, après le travail, on rentre très tard aussi ! Petit à petit on s’habitue. Mon entourage est à 200% avec moi et je pense que c’est ce qui fait ma force. Ils sont là à me pousser, pousser, je tiens à les remercier, sans eux je ne serais jamais arrivé à ce niveau. »

Kyle Taraufau, 24 ans, rameur de la pirogue Air Tahiti :
 
Comment analyses-tu ta course ?
 
« J’ai essayé de me repérer par rapport aux autres. Tous étaient à craindre. Les jeunes comme Revi, Hititua, Tutearii ou encore Taaroa Dubois. II ne faut sous estimer  personne. J’ai vu que je pouvais creuser l’écart avec les autres, arrivé au poteau blanc. Je me suis dit ‘c’est maintenant ou jamais, il faut tenter sa chance’, je remercie le seigneur qui me l’a donnée. »
 
Tu es de la presqu’île ?
 
« Oui, de Tautira. Nos ancêtres ramaient déjà avant nous. Il y a des anciens là-bas qui disent que c’est dans le sang mais c’est à voir ! Il y a aussi l’entraînement, la volonté. Si on le pouvait, on s’entraînerait matin-midi-soir. »
 
Quels sont tes objectifs ?
 
« Essayer, pourquoi pas, d’être sur le podium de ‘Super Aito’ cette année, ce serait la cerise sur le gâteau, d’être premier, ce serait le rêve…Mais même encore 4ème serait satisfaisant pour moi. C’est le ‘Super Aito’ quand même, tout le monde va bien se préparer. Les 15-20 premiers ils s’entraînent dur et font partie des grands clubs. »
 
L’humilité c’est important pour ramer ?
 
« Le seigneur te regarde, chacun a sa philosophie, sa façon de penser. Mauruuru. » SB

IMG_2232_new
  • IMG_2232_new
  • IMG_2233_new
  • IMG_2238_new
  • IMG_2242_new
  • IMG_2251_new

Rédigé par SB le Lundi 28 Juillet 2014 à 15:15 | Lu 573 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki