TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Jiu Jitsu : Portrait d’Anapa Perez, un ‘guerrier tahitien’ au Canada




Samedi 7 décembre. Anapa Perez n’a que 21 ans et fait ses études au Canada. Après un premier cursus de 3 ans qui lui a permis d’obtenir un diplôme en maintenance industrielle, il s’attaque à un autre cursus de 4 ans en génie mécanique à l’Ecole de Technologie Supérieure de Montréal.

En parallèle, il est passionné de jiu jitsu brésilien, une discipline très appréciée à Tahiti, et s’entraîne dès qu’il le peut. Le 16 novembre dernier, il montait sur la première marche du podium lors de l’Open international de Montréal en catégorie – de 88 kg.

Il s’entraîne actuellement au Canada pour les sélections d’une compétition prévue en février 2014 à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis.


Anapa Perez au micro de Tahiti Infos :

« J'ai commencé le jiu jitsu il y a maintenant deux ans et demi. Au début, les 5 premiers mois, j'étais un peu plus dans la pratique du jiu jitsu sans kimono, le ‘no gi’, car je me débrouillais vraiment mal avec le kimono. Finalement, j'ai retenté ma chance avec et ça m'a vraiment attiré. A partir de là, je me suis concentré uniquement là dessus. »

« J'ai commencé par faire plusieurs compétitions en ceinture blanche que j'ai gagnées en faisant 1er à mes deux premières. Cela m’a poussé à en vouloir plus et à en apprendre davantage. Je suis passé ceinture bleue en décembre 2012. Une fois ma bleue acquise, je me suis arrêté pour 2 mois environ à cause d’une blessure au genou. Je suis resté pour la première fois l’été dernier au Canada pour le boulot et du coup j'ai pu m'entraîner encore plus. »

« Avant l'open de Montréal, j'ai fait une autre compétition que j'ai perdue a cause d'un surplus de stress qui m'a fait perdre mes moyens. Suite à ça, j'ai mis les bouchées doubles en sachant que le ‘Montréal Open’ arrivait et ça a payé. J'ai fait trois combats que j'ai gagnés par soumission -‘kimura’-. Il y avait un bon niveau mais étant donné que je m'étais préparé, j'étais prêt. »

« J'ai changé de club récemment, passant de ‘Brazilian Top Team’ à ‘Révolution Team’ qui est aussi une très bonne équipe. J'ai concouru dans la catégorie ‘Medium Heavy’ des – de 88 kg. »

« Dans mon enfance, j'ai fait beaucoup de judo, pendant au moins 5 ans, ce qui m'aide vraiment beaucoup pendant les compétitions lorsque que l'on commence debout. Ma technique est principalement la ‘half guard’ (demi garde) avec la quelle je joue tout le temps et ma soumission préférée est le ‘kimura’. »

« Ce sport, c'est un ‘truc de malade’ parce que cela ne tient qu'a toi de développer tes techniques, il faut de la force mais il faut aussi réfléchir avant de faire quelque chose de bête qui pourrait te désavantager. Les techniques, il y en a des milliers, du coup, on en apprend tous les jours. Je préfère le jiu jitsu avec le kimono parce que j'ai beaucoup plus de contrôle sur ce que je fais. »

« Mes objectifs ? Apprendre tout ce que je peux et me focaliser sur les techniques que j'effectue le mieux, rester encore en bleue un an ou un an et demi pour acquérir toute le savoir nécessaire. En même temps, participer à toutes les compétitions possibles pour que mon niveau augmente le plus vite possible. Evidement, tout ça ne sera pas possible sans un entrainement rigoureux. »

« Comme je suis loin de Tahiti où le niveau est excellent dans tous les clubs, je m’efforce de bien m'entrainer pour être à la hauteur pour quand je rentrerais l’été prochain. Je remercie aussi Tahitian Top Team (TTT), le club qui m’accueille quand je reviens. Je vois souvent les compétitions gagnées par la TTT et j'essaye de faire pareil de mon coté pour que Tahiti se démarque, nous avons vraiment un niveau équivalent aux grand pays.»

« Plusieurs amis sont dans le jiu jitsu ici au Canada avec moi comme Josua Tessier, Jean Baptiste Nars (mma) et Malo Murcia, on s’entraîne parfois ensemble. Au mois de février, il y a une très grosse compétition pour laquelle je commence à me préparer qui est à Abu dhabi. C'est une compétition encore plus grosse avec un niveau encore plus élevé donc il va falloir s’entraîner à fond ! »

« Je continuerai le jiu jitsu pour avoir ma ceinture noire, c’est sûr ! » SB

Jiu Jitsu : Portrait d’Anapa Perez, un ‘guerrier tahitien’ au Canada

Rédigé par SB le Mardi 10 Décembre 2013 à 10:01 | Lu 959 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Tan le 11/12/2013 08:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faaitotito Anapa Je me souviens de ce garçon un peu timide au CLSH du CJA de Fare Ute au début des années 2000 qui se faisait déposé par sa grand mère. C'était il y a longtemps, en tout cas tu n'as pas changé du tout, je te souhaite mes meilleurs voeux pour les fêtes de Noël et pour la nouvelle année. Best wishes de Tahiti

2.Posté par Jibz tahiti le 12/12/2013 06:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nice broo !! Tahitian powwaa ! On va tout faire pour que tu rosse le abu dhabi !! OSSS

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki