TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Jiu Jitsu – Championnats du monde : Dany Gérard, général de ‘l’armée tahitienne’


Après son doublé en or lors de l’Asian Open IBJJF au Japon, Dany Gérard a confirmé son excellent niveau en ceinture noire, en faisant également un doublé lors des championnats du monde SJJIF en Californie et ses 2500 participants. 5 clubs tahitiens au total étaient engagés. La Polynésie est en train d’asseoir son statut de ‘Pays de jiu jitsu’.



Dany a réussi le doublé en NO GI, sans kimono
Dany a réussi le doublé en NO GI, sans kimono
Long Beach, le 23 novembre 2015. Le jiu jitsu avec ou sans kimono, est devenu un des sports de combat les plus appréciés et pratiqués de Polynésie. La particularité de cette discipline, qui se pratique beaucoup au sol, est qu’il n’y a pas de coups portés. Le combattant doit tenter d’immobiliser son adversaire pour s’imposer, il peut gagner aux points ou par abandon de son adversaire.
 
La Tahitian Top Team a été le club précurseur de la discipline en Polynésie, avec notamment Dany Gérard qui avait été à l’origine d’un événement international organisé à Tahiti, la Invad 2012. Depuis 2013, un championnat en trois étapes a vu le jour et le niveau des différents clubs n’a cessé de progresser.
 
Cette compétition était organisée à Long Beach, en Californie, par la Sport Jiu Jitsu International Fédération, une fédération toutefois moins importante que la IBJJF. 2500 compétiteurs s’y sont malgré tout inscrits, dont une centaine de ceintures noires. Dany Gérard a gravi les échelons en un temps record, en remportant des médailles d’or en ceinture bleue, violette, marron, passant finalement ceinture noire en juin dernier.
 
Le cap était sensible, car en ceinture noire les compétiteurs peuvent avoir des années d’expérience, contre une ou deux dans chaque ceinture. Dany avait réussi à gagner l’or en open et dans sa catégorie des super lourds lors de l’Asian open IBJJF en septembre dernier, dans le pays berceau du jiu jitsu, le Japon. Il fallait confirmer ce résultat, avec toutes les difficultés que cela comporte.
 
Soutenu par sa femme et sa fille, Dany parvient à s’imposer à nouveau en ceinture noire sans kimono, dans sa catégorie comme en open. Avec kimono, il se fait surprendre dès le premier combat par ‘un compétiteur qui ‘bloque le jeu’, un comportement non sanctionné dans cette fédération là’, nous expliquera-t-il.
 
Les jeunes de son club Tahitian Top Team menés par le colosse-champion Marere Coquil ont fait une razzia de médailles, de très bon augure pour l’avenir du jiu jitsu tahitien. Taihia Marere, Hoanui Vanaa ont fait partie de l’effectif Tahitian Top Team d’une vingtaine d’athlètes.
 
Les autres trois clubs étaient également bien présents avec une dizaine de compétiteurs et plusieurs médailles obtenues : Team Phœnix, Venus JJB et Islander MMA. La Polynésie conforte sa position de ‘Pays de jiu jitsu’ et possède même son affiliation à la fédération SJJIF appelée French Polynésia Sport Jiu Jitsu Federation. La discipline prend de plus en plus d’ampleur au niveau mondial.
 
Alors que beaucoup de champions, de jeunes, sont attirés par le MMA, Dany Gérard a toujours fait preuve d’une passion inconditionnelle pour le jiu jitsu et ses valeurs. Il nous avait expliqué que remporter des tournois majeurs en ceinture noire lui aurait donné la possibilité de se faire inviter sur de gros tournois internationaux, avec cette fois-ci des dotations financières à la clé. Dany Gérard et Hutia Barff du team Millenium sont parmi les rares Polynésiens ceinture noire de jiu jitsu brésilien.

Dany Gérard s'est fait surprendre en kimono (arch)
Dany Gérard s'est fait surprendre en kimono (arch)
Dany Gérard au micro de Tahiti Infos :
 
Ton analyse ?
 
« J’avais un peu les nerfs d’avoir perdu en kimono d’une telle façon mais en no gi heureusement j’ai pu faire ce que je voulais faire. Je comprends mieux pourquoi j’entendais dire qu’en ceinture noire chaque combat, c’est comme une finale. C’est complètement différent des autres ceintures. Cela se joue sur très peu de choses. »
 
C’est une bonne fédération ?
 
« C’est une fédé qui existe depuis des années mais cela ne fait que la troisième année qu’ils font ces championnats du monde. C’est de mieux en mieux. Il y a de plus en plus de grands noms. »
 
La prochaine échéance ?
 
« Ce sera normalement les Pan Américan IBJJF, il faudra bien se préparer car ce sera un autre niveau. J’irai certainement me préparer chez Atos pendant trois semaines avant la compétition. »
 
Bilan satisfaisant pour les clubs de Tahiti ?
 
« Oui, cela montre que les choses vont dans le bon sens. Il ne faut pas s’arrêter là, il faut participer aux compétitions IBJJF qui reste la fédération internationale de référence. C’est très bien, il faut passer par là mais il faut continuer à s’entrainer dur pour participer aux compétitions IBJJJF. Le vrai niveau est à l’IBBJJF. »
 
Un remerciement ?
 
« Air Tahiti Nui, Edt, Megafit, Breakpoint, Vittel et merci à ma femme et à ma fille pour le soutien. Merci aussi à Tahiti Infos. » 

Rédigé par SB le Lundi 23 Novembre 2015 à 12:19 | Lu 13508 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki