Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Jeux du pacifique : aucun cas de paludisme recensé pour la délégation polynésienne



Jeux du pacifique : aucun cas de paludisme recensé pour la délégation polynésienne
PAPEETE, le 17/07/15 - Polynésie 1ère avait annoncé que des cas de palud avaient été détectés au sein des délégations sportives des Jeux du Pacifique. Aucun cas n'a été déclaré pour ceux de la délégation polynésienne, assure le ministère de la Santé.

La surveillance sanitaire pour la délégation de Polynésie française aux jeux du Pacifique, qui se déroule actuellement en Papouasie-Nouvelle-Guinée, a indiqué qu'"à ce jour, aucun cas de dengue ni de paludisme n’a été déclaré parmi les membres de la délégation de Polynésie française", dans un communiqué du ministère de la Santé du 16 juillet.
Le ministère reconnaît "qu'en effet, il existe des risques sanitaires spécifiques à la Papouasie Nouvelle Guinée, dont la dengue (plusieurs sérotypes) et le paludisme" mais que "des informations et conseils de prévention ont été diffusés aux fédérations sportives avant leur départ pour les Jeux du Pacifique et sur place, incluant entre autres la protection contre les piqûres de moustique et la prise d’un traitement préventif contre le paludisme".
Pour rappel, le paludisme (ou malaria) est une maladie due à un parasite transmis par des moustiques existant en Papouasie-Nouvelle-Guinée mais "pas en Polynésie française", insiste le bureau de veille sanitaire. La maladie apparait généralement 10 jours après une piqûre infectante mais l’incubation peut aller jusqu’à 2 mois. Pour être efficace, le traitement préventif doit être poursuivi après le retour de voyage.
En prévention de l'importation de nouveaux virus de la dengue en Polynésie française, une surveillance au retour a également été mise en place par recueil d’une fiche sanitaire, prise de température à l’arrivée et rappel téléphonique des personnes par le bureau de veille sanitaire de la direction de la santé. Attention, toute personne présentant une fièvre inexpliquée dans les 3 semaines après son retour est invitée à consulter son médecin et avertir le bureau de veille sanitaire.
A noter que même si un athlète reviendrait avec le palud, le risque d'épidémie n'existe pas pour l'instant car le moustique vecteur du palud ne vit pas sur le Territoire.


Rédigé par Noémie Debot-Ducloyer le Vendredi 17 Juillet 2015 à 15:01 | Lu 355 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance