Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Jérémy Biau, le nouveau patron de Tevi Tahiti



PAPEETE, 19 juin 2017 - Jérémy Biau est passé de l’univers de la montagne et du ski à celui du soleil et du monoi. En 2013, il a racheté l’entreprise Tevi avec des associés puis est devenu le seul gérant au début de cette année. "Une nouvelle aventure" pour ce jeune entrepreneur.

Quand on rentre dans le bureau de l’entreprise Monoi Tevi Tahiti, une fragrance sucrée vous enveloppe immédiatement. Les flacons de monoi sont tous rangés par parfums sur des étagères où se trouvent également des savons de toutes les couleurs. C’est entre ces douceurs parfumés, Jérémy Biau a installé son ordinateur. L’ancien skieur, passionné de montagnes dont la famille est installée dans les Pyrénées, s’est retrouvé à l’autre bout du monde, sous le soleil à faire du monoi ! En 2010, il vient en Polynésie française pour des vacances chez un ami d’enfance mais pendant ce séjour il rencontre sa future femme, une Polynésienne. Il faut faire un choix : vivre en France ou à Tahiti ? Ce sera Tahiti. Avec son BTS Action Commerciale et une expérience de dix ans comme commercial pour la marque Rossignol (vente d’articles de sports de montagne), il commence par trouver un boulot de commercial dans le milieu pharmaceutique. Et puis c’est l’occasion à ne pas rater : l’entreprise Tevi est à vendre. Avec deux associés, ils rachètent le fonds de commerce. Le laboratoire Tevi devient Monoi Tevi Tahiti. Quelques années plus tard, Jérémy Biau rachète les parts de ses associés, trop pris par leur travail. Il se retrouve donc seul à la tête de l’entreprise. "La société Rossignol encourage et développe l’indépendance de ses commerciaux et il y a cette notion très importante de confiance". Grâce à cette expérience, il sait qu’il est capable de gérer une boîte. "Ce n’était pas un but d’avoir ma propre entreprise mais je voulais être libre et assumer mes choix". Ce nouveau cap vient seulement d’être franchi car Jérémy est seul à la tête de Tevi Tahiti depuis le début de cette année. "Aujourd’hui, rien n’est gagné mais nous avons un plan de développement que l’on affine de jour en jour. On essaie de trouver des solutions pour avancer".

Le plus difficile concerne la réglementation. Le monoi qui sort de chez Tevi Tahiti est d’appellation d’origine, une grande force mais qui ne suffit pas quand on veut faire de l’export. La réglementation à Tahiti n’est pas forcément la même pour la Nouvelle-Zélande ou l’Europe et il faut réussir à s’adapter.

Un groupement avec trois autres producteurs de monoi lui permet d’avoir une démarche collective forte. Grâce aussi à la Chambre de commerce des services et des métiers (CCISM), il a des conseils et du soutien pour réussir à exporter son produit. "On est loin de tout et on le réalise chaque jour !"

Avec le réseau Business France, il a pu comprendre les lacunes de l’entreprise et les dépasser. L’entrepreneur connait le potentiel du produit et entend réussir à s’imposer sur les marchés internationaux. Travailler un produit purement local est aussi une grande fierté pour Jérémy. "C’est intéressant et valorisant. Cela a facilité mon intégration. Il y a une dimension sociale très forte derrière nos produits. L’huile de tamanu est produite à Raiatea et l’huile de base du monoi vient de l’huilerie de Tahiti qui reçoit le coprah des îles. Le coprah, ce sont des gens qui attendent le bateau dans les îles. Il y a une notion d’échanges et de responsabilité sociale très forte. Ce n’est pas rien". Il rencontre beaucoup de gens, apprend beaucoup de choses et en est heureux. "J’ai fait un choix, celui de tenter une autre aventure. C’est très valorisant". Le ski et les montagnes enneigées ne lui manquent pas trop. Il trouve celles de Tahiti très belles et puis il s’est mis au golf !

Le réseau Business France

Réussir à exporter ses produits est un défi pour un entrepreneur. La réglementation de chaque pays diffère et les difficultés sont nombreuses. Pour une petite société qui ne peut s’offrir les services d’un conseiller juridique, c’est quasiment mission impossible. La CCISM propose donc plusieurs services pour aider les entreprises à exporter.
Depuis le mois de décembre 2015, un partenariat a été conclu entre Business France et la CCISM pour faire bénéficier les entreprises polynésiennes des compétences du réseau français.
Business France est une Agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française qui valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires. Cette plateforme est dédiée à l’accompagnement et à la réussite des projets internationaux des entreprises où qu’elles soient dans le monde. Analyse de marchés, assistance juridique et fiscale, démarches administratives, aide au choix du marché, du lieu d’installation et identification de partenaires… Business France accompagne les entreprises tout au long de leur démarche. L’Agence met en relation les entreprises avec des partenaires commerciaux sur les marchés qu’elles ciblent quels que soient leur taille, leur secteur et leur pays, favorisant ainsi la création de courants d’affaires pour les entreprises et contribuant à leur présence durable à l’exportation.

Rédigé par Lucie Rabréaud le Lundi 19 Juin 2017 à 09:38 | Lu 6067 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Août 2017 - 17:24 427 plants de pakalolo détruits à Huahine

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance