TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Jean-Marie Le Pen, au ban du FN, a contesté son exclusion au tribunal




Nanterre, France | AFP | mercredi 05/10/2016 - Jean-Marie Le Pen, cofondateur du Front national, banni du parti d'extrême droite l'an dernier après un long bras de fer avec sa fille Marine, a demandé mercredi à la justice d'annuler son exclusion et de le réintégrer au FN.

Le tribunal de grande instance de Nanterre, près de Paris, rendra sa décision le 17 novembre.

A son arrivée, M. Le Pen, 88 ans, appuyé sur une canne, a dit à la presse vouloir "la victoire", "celle de la justice".

Le "Menhir" avait été suspendu du FN en mai 2015, puis exclu en août de la même année, en raison notamment de ses propos réitérés sur les chambres à gaz, "détail" de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, qui lui ont valu en avril une condamnation à 30.000 euros d'amende, ou de sa défense du maréchal Pétain. Des provocations jugées pénalisantes pour la stratégie de "dédiabolisation" menée par sa fille, à la tête du parti.

"Ces griefs sont dérisoires, ridicules", "une construction saugrenue pour essayer d'étayer une exécution" politique, a plaidé son avocat, Me Frédéric Joachim, devant les juges civils. "C'est une page de l'histoire de France que l'on essaie de tourner", a-t-il ajouté, rappelant, "ironie de l'histoire", que Jean-Marie Le Pen avait cofondé le parti il y a "44 ans, jour pour jour".

"Sophocle, Œdipe Roi, Les Frères Karamazov, Hamlet... La tragédie littéraire est riche de ce genre d'affaires, mais là, il s'agit d'hommes", a poursuivi l'avocat, évoquant un "parricide".

La défense de Jean-Marie Le Pen, pour demander au tribunal d'annuler son exclusion et d'ordonner sa réintégration parmi les membres du parti, a notamment tenté de démontrer que le bureau exécutif du FN qui l'a exclu était incompétent, et donc que sa décision était nulle.

"Autant que sa vie durera, Jean-Marie Le Pen sera président d'honneur" du FN, a tonné son avocat, qui demande également à la justice de dire "en tout état de cause" que son exclusion en tant que membre ne saurait le priver de ce titre et des prérogatives qui y sont attachées, et de lui permettre notamment de siéger à nouveau au sein des instances dirigeantes du parti.

Il réclame en outre au Front national deux millions d'euros de dommages et intérêts.

- 'Détail de l'histoire du FN' -
C'était la quatrième fois que Jean-Marie Le Pen affrontait au tribunal le parti qu'il a longtemps incarné. A trois reprises l'an dernier, la justice lui a donné raison. D'abord en annulant sa suspension puis en suspendant, par deux fois, le congrès par correspondance censé supprimer son statut de président d'honneur.

Le Front national, par la voix de son avocat, Me Georges Sauveur, s'est pour sa part attaché à rappeler la "gravité" des provocations de Jean-Marie Le Pen: "Oui, ces propos constituent des motifs graves qui justifient une exclusion. Il a été condamné!"

L'avocat a également cité de nombreuses déclarations de Jean-Marie Le Pen critiques envers la direction du FN et sa ligne politique.

"Aujourd'hui, c'est M. Le Pen qui est devenu un détail de l'histoire du Front national", a-t-il conclu.

"Détail"? "Nous sommes tous destinés à ça, quand nous partirons dans une caisse en bois", a ironisé Jean-Marie Le Pen à la sortie de l'audience, en faisant remarquer qu'en écoutant la défense du FN, il avait "cru entendre l'avocat du MRAP", association antiraciste et l'un de ses principaux adversaires devant les tribunaux depuis des décennies.

Dans l'attente de son hypothétique réintégration dans le parti, Jean-Marie Le Pen fait durer le suspense sur son éventuel soutien à sa fille pour la présidentielle et les législatives de 2017.

Du point de vue du Front national, le sort du vieux chef semble scellé. Le parti attend la décision de justice et, quoique décide le tribunal, entend faire en sorte "que la décision politique", exclure "Le Pen" du parti, soit "appliquée", selon un dirigeant.

Rédigé par () le Mercredi 5 Octobre 2016 à 05:25 | Lu 414 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Roro LEBO le 05/10/2016 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Oscar copie Jean-Marie Le Pen aussi...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance