Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Institut Mathilde Frébault : 50 ans d'histoires



PAPEETE, le 16 juin 2017 - Ce vendredi, équipes et étudiants de l'école d'infirmiers, sage femmes et d'aides soignants se sont réunis pour célébrer les 50 ans de l'établissement. Une journée où passé, présent et futur se sont conjugués en même temps.

50 années ont passé et rien n'a changé, ou presque. Situé près de l'ancien hôpital de Mamao, à Papeete, l'institut Mathlide Frébault accueille chaque année des centaines d'étudiants. Futurs infirmiers, aides-soignants ou sages-femmes, les Polynésiens y font leurs armes avant de commencer leur vie professionnelle. A l'heure actuelle, l'institut accueille 90 étudiants infirmiers et 20 élèves aides-soignants. Dans quelques semaines 25 étudiants recevront leur diplôme d'infirmier 90 étudiants. En ce vendredi, l'ambiance est à la fête. Les étudiants ont troqué leur blouse blanche pour des tenues fleuries et colorées. Couronnes de têtes et colliers à fleurs, tresses de 'auti sont de sorties. L'institut Mathilde Frébault fête ses 50 ans.

"C'ÉTAIT COMME ÇA À MON ÉPOQUE…"

Maire Svarc a été directrice de l'institut de 1998 à 2006.
Maire Svarc a été directrice de l'institut de 1998 à 2006.
Les étudiants de l'institut se sont préparés à cette journée spéciale depuis plusieurs semaines. Dans l'amphithéâtre d'habitude réservé aux cours magistraux, les élèves ont pris place auprès de leurs professeurs, de leur directrice et des anciens et anciennes de l'école. Tous sont venus célébrer les 50 ans d'histoire auxquels ils ont participé et participent encore. Parmi les anciens, Maire Svarc a fait le déplacement. Cette dernière connaît bien l'institut. Elle a été élève, d'abord, enseignante, ensuite, puis directrice. Elle se souvient de ses différents passages comme si c'était hier.

"Non, ça n'a pas changé. C'était comme ça à mon époque… Il y a peut être eu un coup de peinture", s'amuse la retraitée. Maire a fait ses premiers pas en tant qu'élève infirmière en 1976. "En tant qu'élève, j'aimais beaucoup toutes les actions d'éducation à la santé que nous faisions. En milieu hospitalier, ce qui m'a beaucoup plu, c'est le contact humain : la compassion, l'entraide et puis les histoires de leur vie", explique la retraitée d'aujourd'hui.

Après un stage en métropole et des années dans les îles éloignées, c'est vers la formation que Maire se tourne. A son tour, elle prend en charge les élèves de l'institut. En 1998, Maire Svarc devient directrice par intérim de l'institut. Elle le sera pendant plus de huit ans. "Nous avions une très bonne équipe. C'était une belle expérience". Autour d'elle, les étudiants s'affairent à la tâche et rejoignent leurs ateliers. Pour Maire, ils sont l'avenir de l'institut. Un avenir, qui sera joyeux selon l'ancienne directrice. "Même si le quota des étudiants est amené à baisser, il y aura toujours besoin d'infirmiers, de sage-femme et d'aides soignants en Polynésie française."

La formation des infirmiers en quelques dates

- 1919 : un appel été lancé aux jeunes femmes polynésiennes pour qu'elles suivent des cours sur l'hygiène.

- 1923
: les premiers élèves infirmiers étaient diplômés.

- 1939 : le diplôme de sage-femme est créé. La formation dure trois ans, dont deux ans avec les infirmiers.

- 1966
: création de l'institut Mathilde Frébault, enfant de Pirae et première directrice de l'institut.

- 1972 : le diplôme d'infirmier dispensé à l'institut devient un diplôme d'Etat.

- 2010
: un nouveau programme de formation est lancé.


Paroles d'étudiants

Faanui Machin, 26 ans.
Faanui Machin, 26 ans.
• Agathe, 39 ans, troisième année d'infirmier :

" J'ai choisi cette formation car je suis en reconversion professionnelle. Je travaillais dans la vanille avant, mais j'avais besoin de plus d'humain et de contact. C'est un métier où les relations humaines sont primordiales et c'est ça que j'apprécie. Les trois années d'étude ne sont pas évidentes, mais j'ai fait de belles rencontres pendant mes stages avec les patients et leurs familles."

• Faanui Machin, 26 ans, en première année de formation aide-soignante :

"J'avais envie de rentrer dans le monde de la santé. J'avais envie de travailler avec les gens qui ont besoin d'aide ou qui ont été fragilisés par une pathologie. "

Trois questions à Annie Janson-Mulin, actuelle directrice de l'institut :

Annie Janson-Mulin, actuelle directrice de l'institut.
Annie Janson-Mulin, actuelle directrice de l'institut.
Directrice de l'institut Mathilde Frébault depuis mars 2016, Annie Janson-Mulin exerçait la même fonction, en métropole.

Comment se passe votre mission?
Cela se passe très bien. Ce qui est intéressant est d'avoir une formation qui est réglementée et de pouvoir l'adapter dans un contexte comme celui de la Polynésie.

Aujourd'hui, que ressentez-vous?
C'est la preuve que la santé est quelque chose d'important, même en Polynésie. Quand nous faisons des recherches, on se rend compte que depuis 1919, il y a eu des appels à la population pour faire des cours et pour faire des formations d'infirmiers. Cela me permet de dire que l'on sait d'où on vient et ça nous permet d'être très riches pour l'avenir. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui on a choisi de faire des ateliers : pour montrer tout le potentiel des futurs professionnels de demain.

Comment voyez-vous l'avenir?
Je pense qu'il peut y avoir une petite baisse dans les effectifs mais ça bouge beaucoup. Les exigences évoluent et peut-être qu'avec une population qui vieillit, les méthodes qui se développent, je pense que les besoins seront différents mais ils seront toujours là.

Rédigé par Amelie David le Vendredi 16 Juin 2017 à 15:12 | Lu 549 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance