Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Ils ont marqué le début d'année



PAPEETE, le 19 juillet 2016. 2016 à mi-parcours - Les vacances sont souvent l'heure des bilans. Prenons le temps de nous poser quelques minutes. Depuis le début de l'année, des personnalités nous ont marqué. Certaines par leurs paroles, d'autres par leurs histoires.



Terry Haymes, un patient unique

En avril dernier, nous avons rencontré Terry Haymes. C'est le seul patient atteint de mucoviscidose au fenua. Tous les deux ans, il est évasané en France pour un bilan complet.
Agent technico-administratif pour le groupe EDT – Engie, Terry Haymes vit à Arue. "La mucoviscidose est une maladie génétique qui atteint le système respiratoire et/ou le système digestif. Dans mon cas, mes poumons, mon foie et mon pancréas sont touchés. Je suis malade depuis la naissance, mais on a établi le diagnostic lorsque j’avais trois ans", expliquait-il.
Ce jeune homme, âgé de 20 ans, fait beaucoup de sport. Lorsqu’il n’est pas dans la vallée de la Punaruu, il glisse sur les vagues, court, roule. "J’essaie de faire du sport tous les jours. J’alterne entre la course à pied et le vélo", décrit-il. Plus qu’une passion, l’activité sportive est un besoin vital pour Terry Haymes. "Si je ne tenais pas ce rythme, je ne sais pas si je serais encore en vie."

Karen Vanquin, miss Dragon 2016

Karen Vanquin a été élue Miss Dragon 2016 il y a un mois. Evaina Ly est la première dauphine et Reva Wong la deuxième dauphine.
Au terme d'une soirée où les candidates n'ont pas hésité à prendre des risques et à réaliser des chorégraphies très sportives, c'est Karen Vanquin qui avait remporté l'écharpe de Miss Dragon. "Ce titre va changer ma vie. J'ai un titre et une image à respecter", confiait-elle quelques minutes après son sacre.

Le buzz de Moana

Plus de 15 200 personnes suivent le compte Instagram "m.oanaika" de Moana. Ce jeune passionné de photos, âgé de 22 ans, est installé depuis peu à Bora Bora pour travailler dans le tourisme. En septembre, il s'envolera pour la métropole afin de suivre une formation en hôtellerie. En attendant, il profite de ses passions qu'il partage en photos sur Instagram. "J'aime manger de bonnes choses, des plats que je ne connais pas, qui sont totalement différents de ce que je connais... Mais c'est surtout le fait de se retrouver à plusieurs autour d'une table qui me plait. En famille ou entre amis", confie-t-il. "Je suis très attaché à ma famille. Je pense à ma mère, mon père, ma sœur... et puis à ma nièce que j'adore. Sans eux je ne serais rien, la famille est sacrée pour moi. "
Moana n'avait pas prémédité son succès sur le web. "J'ai commencé à partager mes photos avec le monde entier sans le savoir. J'ai commencé à avoir des abonnés des États-Unis, d'Argentine, de Russie et bien plus...", explique-t-il. "Maintenant, je comptabilise un peu plus de 10 000 abonnés et je suis fier de partager avec eux des images de notre Polynésie. Si je peux apporter une publicité pour notre fenua au niveau international, cela me fait plaisir."

Le "Zizicoptère" du Te Ve'a poto

En février dernier, une équipe du Petit Journal de Canal + est venu à Tahiti pour suivre le déplacement du président de la République au fenua. Pendant plusieurs jours, ils ont raconté les aventures d'un "popa'a à Tahiti", autrement dit de François Hollande.
Dans une de ses émissions, Le Petit Journal, rebaptisé Te ve'a poto pour l'occasion, consacre près de 20 minutes à la visite du président. L'émission commence par un micro-trottoir où le Petit Journal a demandé à des Parisiens s'ils savaient où était située la Polynésie française. Sans surprise, très peu savent placer le fenua. Certains ont tenté de nous mettre près des Antilles françaises, de la Thaïlande et même de La Réunion ! Mais le plus drôle est probablement lorsque le Petit Journal demande le nom de la capitale et que l'un des passants répond "Polyville" ! Les journalistes du Petit Journal ont aussi été bluffés par les mouvements de danse de nos tane ! Ils ont été impressionnés par ce qu'ils ont appelé le "Zizicoptère" !


Rédigé par Mélanie Thomas le Mardi 19 Juillet 2016 à 14:47 | Lu 757 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Octobre 2017 - 10:03 Pape o Tahiti, la suite !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance