Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Il tombe du fourgon en marche et se tue route de Faaone : le chauffeur mis en examen



L'accident s'est produit à bord d'un fourgon semblable à celui-ci. Un véhicule professionnel que le conducteur avait emprunté sans autorisation en ce dimanche 27 décembre.
L'accident s'est produit à bord d'un fourgon semblable à celui-ci. Un véhicule professionnel que le conducteur avait emprunté sans autorisation en ce dimanche 27 décembre.
PAPEETE, le 29 décembre 2015 - Le conducteur du véhicule utilitaire duquel un homme de 34 ans est mort éjecté, dimanche sur la route de Faaone, a été présenté à un juge d'instruction ce mardi matin. Placé sous contrôle judiciaire, il est mis en examen pour homicide involontaire, délit de fuite et récidive de conduite sous l'empire d'un état alcoolique.


Le parquet avait demandé le placement en détention provisoire de ce chauffard âgé d'une quarantaine d'années en raison de casier judiciaire, portant trace de trois condamnations antérieures pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique. Le juge des libertés et de la détention a finalement opté pour un placement sous contrôle judiciaire avec interdiction de prendre le volant le temps de l'enquête. Son permis de conduire a été administrativement suspendu.

Dimanche dernier, le conducteur transportait deux compagnons de boisson dans son fourgon, un véhicule professionnel qu'il avait emprunté sans en parler à son patron. La victime, de corpulence trop imposante pour monter à l'avant, avait pris place à l'arrière dans l'espace destiné au chargement, dépourvu de banquettes et de ceintures de sécurité et théoriquement interdit pour le transport de personnes. Un manquement aux obligations de sécurité et de prudence pour l'accusation.

Le malheureux s'était assis sur une glacière, le dos calé contre la cloison de séparation du poste de conduite, quand la porte latérale s'était ouverte dans des circonstances que l'enquête peine encore à déterminer. Le trentenaire avait terminé sa chute sur le bitume.

Une grave blessure au crâne

La porte coulissante a-t-elle été mal fermée ? Ou est-ce la victime elle-même qui l'a ouverte en marche pour faire de l'air dans cet espace clos, sans fenêtres ni ventilation ? Le conducteur du fourgon a avancé cette hypothèse devant la juge d'instruction ce matin, qui l'a également mis en examen pour délit de fuite. Se sachant alcoolisé, il ne s'était pas arrêté pour porter secours au malheureux tombé du véhicule et avait continué sa route jusqu'à chez lui, le temps de dessaouler. Ce n'est que quelques heures plus tard qu'il se présentera, de lui-même, à la gendarmerie. Il était encore sous l'emprise de l'alcool quand les militaires lui ont signifié son placement en garde à vue.

Une autopsie a été pratiquée ce matin pour vérifier l'hypothèse selon laquelle la victime a pu faire un malaise cardiaque dans le fourgon, malaise qui aurait précipité sa chute. Pris en charge par des témoins de la scène qui ont appelé les secours, le malheureux qui présentait par ailleurs une grave blessure au crâne était décédé peu de temps après.


La victime était calée au fond du fourgon, assise sur une glacière, quand elle est passée par la porte latérale, ouverte.
La victime était calée au fond du fourgon, assise sur une glacière, quand elle est passée par la porte latérale, ouverte.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 29 Décembre 2015 à 15:33 | Lu 4182 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par huhuhu le 30/12/2015 07:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

placement sous contrôle judiciaire avec interdiction de prendre le volant mais pas d'interdiction de se défoncé a l'alcool le temps de l'enquête.

Magnifique !!!

2.Posté par paratuuuuy le 30/12/2015 07:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette drogue démoniaque vendu avec la bénédiction de l’État est encore responsable d'un homicide.

3.Posté par liberté2 le 30/12/2015 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

4.Posté par beaulieu le 30/12/2015 23:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'alcool un fléau qu'il est quasiment impossible d'enrayer, même la ou il n'y a pas de vente légales, certains n'hésitent pas à se faire des cocktails ou les mélanges peuvent parfois être mortel.

5.Posté par liberté2 le 31/12/2015 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Boire ou conduire il faut choisir. La justice lui permet de faire les deux . Ya un bon dieu pour les ivrognes c'est bien connu

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance