Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Il menace de brûler maison et voiture un bidon d'essence à la main



Jugé ce lundi en comparution immédiate, l'homme a écopé de 4 mois de prison ferme et devra quitter le terrain familial à sa sortie de prison.
Jugé ce lundi en comparution immédiate, l'homme a écopé de 4 mois de prison ferme et devra quitter le terrain familial à sa sortie de prison.
PAPARA, le 18 avril 2016 - Un homme de 36 ans a semé la panique sur le terrain familial du PK 39,2 à Papara, menaçant d'incendier le domicile de sa tante et la voiture de son neveu qui l'avait dénoncé aux gendarmes.


Les faits remontent à jeudi dernier et le trentenaire, manifestement dérangé par l'abus de paka et les litres de komo qu'il boit tous les week-ends à défaut de pouvoir se payer de l'alcool, a été jugé ce lundi en comparution immédiate. Il a écopé de 4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour la maison d'arrêt de Nuutania, condamné pour tentative de destruction par incendie d'un véhicule et d'un lieu d'habitation.

Après avoir été aperçu la veille au soir en train de roder autour de ses potentielles victimes, l'homme avait été surpris le lendemain matin un bidon d'essence et un briquet à la main. Il avait clairement manifesté son intention de mettre ses menaces à exécution avant de se raviser. Ce qui n'avait pas dissuadé la tante de porter l'affaire à la connaissance des gendarmes. En garde à vue, l'auteur des menaces a expliqué avoir voulu agir ainsi en représailles de son neveu qui l'aurait balancé sur sa consommation de paka et de komo.

Un comportement imprévisible

Connu pour son comportement imprévisible, inquiétant pour son entourage quand il s'énerve, il a déjà été condamné pour des violences avec arme par le passé et se balade régulièrement un fusil harpon ou un couteau à la main quand il n'est pas d'humeur. Le tribunal a assorti sa condamnation d'une mesure d'éloignement, lui interdisant de paraître sur le terrain familial à sa sortie de prison. Il devra aussi respecter une obligation de soins.

"La détention permettra d'apaiser pour un temps la situation, mais ne résoudra pas définitivement le problème" avait d'ailleurs fait remarquer le représentant du ministère public avant de requérir une peine de l'ordre de 6 mois ferme. Les plaignants ont obtenu le franc symbolique qu'ils réclamaient au titre des dommages et intérêts, mais surtout qu'il s'en aille du terrain familial dans lequel cet ouvrier agricole décrit comme seul et taciturne vivait dans sa modeste cabane.



Rédigé par Raphaël Pierre le Lundi 18 Avril 2016 à 16:54 | Lu 2142 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par beaulieu le 19/04/2016 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un individu dangereux, bien connu pour d'autres faits similaires et de façon imprévisible, autrement dit un malade mental, sa place n'est pas en liberté mais en hôpital psychiatrique, ce n'est pas une petite mesure d'éloignement qui le disuadera de quoi que ce soit si il lui vient de mauvaises pensées.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance