TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Hôtelière enlevée à Nice: soupçons sur l'ancien gérant de son restaurant niçois




Quatre jours après l'enlèvement d'une riche hôtelière à Nice, retrouvée saine et sauve 48 heures plus tard, l'ancien gérant locataire de son restaurant niçois La Réserve est soupçonné d'être le commanditaire de ce rapt, selon une source proche de l'enquête.
"Les vérifications sont en cours sur son implication", a indiqué cette source à l'AFP confirmant une information donnée par M6 et Le Parisien.
L'ancien gérant a été interpellé et placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Nice, ainsi que huit autres personnes dans le cadre de l'enquête sur l'enlèvement de Jacqueline Veyrac, 76 ans, propriétaire du Grand Hôtel, un établissement de luxe à Cannes.
Selon Le Parisien, il s’agirait d’un Italien, Giuseppe S., qui aurait pu agir par vengeance après avoir connu, en 2009 une liquidation judiciaire alors qu’il était gérant-locataire du restaurant gastronomique La Réserve, en bord de mer de Nice, propriété de Mme Veyrac.
La plupart des gardés à vue ont été interpellés dans la journée de mercredi, dans la foulée de la découverte de Mme Veyrac, retrouvée  fortuitement par un voisin dans une fourgonnette garée sur les collines niçoises. Deux personnes, se trouvant dans les parages à ce moment-là et ayant pris la fuite à bord de leur véhicule, avaient été interpellées sur le champ.
Parmi les personnes mises en cause figure notamment un ancien photographe de presse reconverti dans les filatures et qui aurait joué un rôle important dans l'organisation du rapt.
Si l'implication de l'ancien gérant se confirme, la piste du règlement de comptes familial, alimentée par le litige qui existe au sein de la fratrie des enfants de Mme Veyrac sur l’héritage paternel depuis 2002, sera écartée, de même que celle d’un conflit lié à des négociations supposées sur la vente du Grand Hôtel de Cannes.
Pour l'heure, l'enquête pour enlèvement et séquestration en bande organisée se poursuit, les gardes à vue ayant été portées à 96 heures, jusqu'à dimanche. L'une des neuf personnes entendues, mise hors de cause, devait être relâchée dans le journée, a précisé par ailleurs une source proche de l'enquête.
Mme Veyrac, qui avait déjà été victime d’une tentative d’enlèvement avortée en décembre 2013, avait été kidnappée lundi midi en plein centre de Nice alors qu’elle se rendait à son garage. Deux hommes cagoulés s’étaient emparés d’elle et l’avaient embarquée de force dans un véhicule utilitaire.
Ligotée pendant 48 heures sur le plancher arrière de la voiture, elle avait pu dès sa libération donné des indications précieuses aux policiers.

avec AFP

Rédigé par Roxane Berget le Vendredi 28 Octobre 2016 à 05:52 | Lu 218 fois


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance