Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Heiva Tārava Raromata'i : les chants polyphoniques des Îles Sous-le-Vent à l'honneur le 5 novembre



Le groupe Te Pape Ora no Papofai, primé lors du Heiva i Tahiti 2016, fait partie des six formations inscrites. (Photo : Anapa Production)
Le groupe Te Pape Ora no Papofai, primé lors du Heiva i Tahiti 2016, fait partie des six formations inscrites. (Photo : Anapa Production)
PAPEETE, le 27 octobre 2016 - Après Tahiti, le Heiva Tārava met à l'honneur les Raromata'i pour sa deuxième édition. Six groupes, soit environ 500 chanteurs, vont se rassembler le 5 novembre, dans les jardins de Paofai, pour offrir au public des himene traditionnels. L'entrée est libre, venez avec vos peue !


Créé en 2015 par la Maison de la culture, en partenariat avec le Conservatoire artistique de la Polynésie, l'événement a pour ambition de réunir les groupes de chants traditionnels, de plus en plus nombreux à participer au Heiva i Tahiti, dans le cadre d'une rencontre festive. Détachés des règles strictes qui régissent le grand concours du mois de juillet, six groupes (dont trois primés au Heiva : Te Pape Ora no Papofai, O Faa'a et Vaihoataua), soit environ 500 chanteurs, vont se rassembler dans les jardins de Paofai. Chaque formation devra offrir deux chants : un de sa propre composition et un autre ancien, choisi dans la liste des Heiva passés (de 1929 aux années 1980) recensée par le Service de la culture et du patrimoine.

Hinatea Ahnne, la directrice de Te Fare Tauhiti Nui, était fière de présenter, hier, cette deuxième édition du Heiva Tārava, consacrée cette fois aux Raromata'i (Îles Sous-le-Vent) : "Notre objectif est que la population se réapproprie les spécificités des chants polyphoniques, qui nous viennent notamment des paroisses. Les pupu himene, les groupes de chants, sont les gardiens de notre patrimoine. Ils permettent de conserver ces trésors vivants qui nous rappellent l'histoire de nos héros, nos légendes et nos lieux. Au-delà de notre volonté de transmettre cette richesse et de promouvoir la pratique du reo tahiti, nous souhaitons également rendre la culture accessible à tous, c'est pourquoi l'entrée est gratuite." Tanya Tahauri, la nouvelle chargée de mission au ministère de la Culture pour la promotion des langues, s'est dit quant à elle "heureuse de soutenir l'événement afin de préserver, mettre en valeur et transmettre ce savoir à travers les générations".

Edwin Teheiura, chef du groupe Faretou et membre du comité organisateur, Hinatea Ahnne, la directrice de la Maison de la culture, et Tanya Tahauri, la nouvelle chargée de mission au ministère de la Culture pour la promotion des langues, ont présenté hier la deuxième édition du Heiva Tārava.
Edwin Teheiura, chef du groupe Faretou et membre du comité organisateur, Hinatea Ahnne, la directrice de la Maison de la culture, et Tanya Tahauri, la nouvelle chargée de mission au ministère de la Culture pour la promotion des langues, ont présenté hier la deuxième édition du Heiva Tārava.
DES ATELIERS OUVERTS AU PUBLIC ET UN CONCERT

Trois spécialistes du Tārava Raromata'i ont travaillé avec les groupes en lice afin de préparer ce concert d'envergure : Myrna Teua-Tuporo, dite Mama Iopa (plusieurs fois membre et président du jury du Heiva i Tahiti), Armandine Manarii (prix du meilleur auteur au Heiva i Tahiti 2016) et Edwin Teheiura (chef du groupe Faretou, de Huahine). Ce dernier explique : "Les sonorités du chant Raormata'i sont différentes du Tārava Tahiti ou du Tārava Tuha'a Pae (îles Australes), ce sont des voix propres aux Îles Sous-le-Vent. Dans mon groupe, les chanteurs sont âgés entre 14 et 70 ans, c'est un art transgénérationnel. Pour la préparation du himene 'āmui, nous avons travaillé avec tous les chefs de groupes et réalisé l'enregistrement avec différentes voix pour faciliter les répétitions. Une générale sera par ailleurs organisée le jour-même, de 17h30 à 18 heures pour faire les derniers réglages."

Cette manifestation culturelle se déroulera en deux parties et s'adresse tant aux initiés qu'aux curieux. En milieu d'après-midi, des ateliers ludiques et pédagogiques seront tout d'abord proposés au public pour découvrir ou mieux comprendre le Tārava Raromata'i et s'entraîner, mais aussi pour apprendre le himene 'āmui (voir les paroles ci-dessous), écrit par Myrna Tuporo. Place ensuite au grand concert, à partir de 18h30, avec les pupu himene qui auront le plaisir de partager l'essence de leurs racines. Ce deuxième Heiva consacré aux chants d'antan se clôturera par l'interprétation collective du himene 'āmui par les formations inscrites ainsi que les spectateurs présents.

Heiva Tārava Raromata'i : les chants polyphoniques des Îles Sous-le-Vent à l'honneur le 5 novembre
Infos pratiques

Samedi 5 novembre, de 15 à 21 heures
Dans les jardins de Paofai

Les ateliers :
De 15h00 à 15h30 : les costumes, l’écriture d’un chant et le rôle du ra’atira
De 15h30 à 16h30 : les différentes voix du Tārava Raromata'i
De 16h30 à 17h30 : apprentissage du himene ‘ämui

Le concert : de 18h30 à 21 heures

Renseignements : 40 544 544 / www.maisondelaculture.pf
FB : La Maison de la culture de Tahiti

Les six groupes en lice

. Vaihoataua (dirigé par Samuel Eberera)
. O Faa'a (Pascal Mauahiti)
. Tamarii Mahina (Moeata Arai)
. Tamarii Outu'ai'ai (Dayna Tavaearii)
. Faretou (Edwin Teheiura)
. Te Pape Ora no Papofai (Lawrence Turi-Matautau)

Les paroles du himene 'āmui

1
Manava tatou e
Te feia mana, te mau manihini Tatou pauroa i teie ‘oro’a
Manava i te farereira’a e
I roto ite Aroha (o) te Atua e

2
Teretere noa ra o te nu’u atua Na te moana nui a hiva e Ti’ara’a mo’ari te vahi (e) papu Fare va’a i te maru ena e
Va’a tau’ati e, va’a hui(e) toa e A fene ta’iara e pao e
I te ‘iriatai i te niu (e) paopao Va’a nui o te nu’u atua e

3
‘A ho’a te uira e haruru patiri
A honi va’a nui i te tai e Papa nui patiri ta’iara (mana) e Va’a nuia fano, a fano ra
E tao’a pupuni i to ri ma e Tutari i to’u manava e
Täpe’a mapara (e) te ‘Aito (nui) e Te tao’a pupuni na ‘oe e


1
Salut à tous, les autorités et invités, Nous tous réunis à cette fête, Soyez les bienvenus,
Dans l’amour de Dieu.


2
Lorsque l’armée des dieux voyageait Sur le grand océan Hiva,
Il abordait à Ti’ara’a Mo’ari,
Douce maison de pirogue qui permet Le repos du voyage,
Pirogue double, pirogue guerrière, Fracturant la voie, fendillant l’horizon de son sillage, telles les pirogues des dieux.

3
L’éclair étincelle, le tonnerre gronde,
Que la grande pirogue morde l’eau salée, Tel un roc qui tonne,
Grande pirogue vogue,
Un trésor inestimable est entre tes mains, Qui attire les esprits,
Accroche-toi fermement, il t’appartient !

Rédigé par Dominique Schmitt le Jeudi 27 Octobre 2016 à 09:23 | Lu 551 fois






1.Posté par tenauru le 29/10/2016 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo è tous ces chanteurs et à leurs animateurs. Question :comment les éloignés pourront-ils en profiter ? Y aura-t-il des enregistrements ? Merci d'une réponse

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance