Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Hei Tahiti racontera jeudi soir l'histoire du plateau de Tamanu et de ses richesses



Ce jeudi soir, soir, la troupe de Tiare Trompette vantera les richesses des terres du plateau de Tamanu.
Ce jeudi soir, soir, la troupe de Tiare Trompette vantera les richesses des terres du plateau de Tamanu.
PAPEETE, le 06/07/2016 - Le groupe de danse Hei Tahiti participait pour la première fois au Heiva i Tahiti en 2005. Après avoir obtenu le premier prix Hura ava tau (catégorie amateur), le groupe dirigé par Tiare Trompette s'est retrouvé parmi les troupes professionnelles concourant au Heiva. Cette année, la troupe met en avant l'histoire des terres de la Punaruu. Un spectacle que vous pourrez découvrir sur la scène de To'ata, ce jeudi soir. Rencontre.

Depuis 2006, le groupe de danse Hei Tahiti participe au Heiva i Tahiti, dans la catégorie professionnelle Hura tau. Pour cette année, la troupe a mis un an et demi à préparer son spectacle. "Nous avons d’abord travaillé la technicité des éléments, puis la recherche par rapport au thème. Ensuite, les six derniers mois, nous avons travaillé le côté artistique", explique Tiare Trompette, la présidente du groupe.

"De l’intérieur des terres : Na uta, na uta roa mai" est le thème que la troupe mettra en avant pour cette nouvelle édition, ce jeudi soir, à To'ata. Une thématique écrite par Goënda Reea et qui est issue du patrimoine de la commune de Punaauia.

Cette histoire vante les beautés des terres du plateau de Tamanu. Le spectacle démarrera par la présentation de Tamanu, un endroit où se trouvent une partie des plantations d’oranges de la Punaruu, mais il sera surtout question du gardien de ce plateau, nommé Tuatau. Les porteurs d’oranges seront également mis en valeur à travers les danses. Du nettoyage de la terre des plantations d’oranges jusqu’au moment où ils chargent les fruits sur leurs bambous pour redescendre vers la population de Punaauia, tout sera représenté.

Pour mener à bien son spectacle, Tiare Trompette a dû rencontrer la population de Punaauia, des référents culturels, ainsi que des membres du milieu associatif. Le message que la chef du groupe souhaiterait faire passer est "l’importance d’entretenir les terres de la vallée de la Punaruu, de la respecter et de transmettre cela aux futures générations".

HEI TAHITI A REMPORTÉ EN 2013 LE PRIX MADELEINE MOUA

Depuis ses premiers pas sur la scène de To’ata, le groupe Hei Tahiti a toujours été bien encadré et bien soutenu. En 2013, la troupe remporte le premier prix en catégorie professionnelle (Hura Tau) avec son spectacle relatant l'histoire de Tahiri vahine. Aujourd'hui, le niveau n'est plus le même et les efforts sont multipliés par deux.

200 personnes composent la troupe cette année, orchestre et choristes compris. "C’est moins que les années précédentes, parce que le règlement nous oblige à ne pas dépasser la barre des 200" précise Tiare Trompette, qui rappelle aussi avoir atteint plus de 300 personnes en 2006.

Et pour intégrer sa troupe de danse, un entretien est obligatoire avec la chef de groupe. "Je voulais connaître leur motivation. À l’issue de cet entretien, je les ai vu danser et la sélection s’est faite naturellement".

Et quand on se prépare pour le Heiva i Tahiti, l'organisation est minutieuse. "Il y a le travail sur le chant, sur le reo tahiti, sur la musique… Tout cela est imposé", déclare Tiare Trompette.


Rédigé par MANAVA TEPA le Mercredi 6 Juillet 2016 à 16:06 | Lu 5664 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance