FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Hawaiki Nui Va’a 2016 – Focus sur les femmes, les vétérans et les juniors


La 25e édition de la grande course Hawaiki Nui Va’a va débuter mercredi 2 novembre à Huahine. La course seniors/vétérans est prévue sur trois jours et reliera en trois étapes Huahine, Raiatea, Taha’a et Bora Bora pour un total de 129 km. La course juniors/femmes est prévue en une étape jeudi 3 novembre sur 24km, à Raiatea. 88 pirogues sont engagées en senior homme mais cette année le reste des catégories représente pas moins de 57 équipages. La revalorisation de ces catégories est une des priorités de la fédération tahitienne de va’a. Un événement en partenariat avec Tahiti Infos.


Le va'a féminin devrait se développer en vue des championnats du monde
Le va'a féminin devrait se développer en vue des championnats du monde
La liste des engagés fait état de 145 équipages au total, dont 88 équipages senior homme et 57 du reste des catégories femmes, vétérans et juniors. De manière générale, les catégories autres que la catégorie senior homme ont du mal à exister, notamment au niveau médiatique. Le va’a étant le sport-roi en Polynésie, ces catégories se développent malgré tout. A l’approche des championnats du monde de marathon en 2017 puis de vitesse en 2018, ces catégories sont bien représentées lors de cette 25e Hawaiki Nui Va’a.
 
Le va’a est une embarcation relativement stable et sûre grâce à son balancier qui est la particularité de la pirogue polynésienne. Enfants, juniors, femmes ou vétérans font avancer leur pirogue à leur rythme grâce à une bonne synchronisation, cette pratique est donc accessible au plus grand nombre et certains excellent en la matière. Le va’a est un sport d’équipe convivial qui se pratique en lagon comme en plein océan. La pratique du va’a se développe également au niveau scolaire.
 
Il suffit d’être affilié à un club qui permettra le stockage de l’embarcation en bordure de lagon pour pouvoir pratiquer ce sport qui demande principalement une rame, même si certains accessoires sont nécessaires. Une pirogue individuelle peut ensuite devenir nécessaire pour passer à l’étape supérieure, avec un investissement de 100-150 000 xpf environ.
 
Entre Hawaiki Nui Va’a 2015 et 2016, les équipages vétérans inscrits sont passés de 10 à 15, les juniors de 9 à 17 et les femmes de 15 à 25.
 

Wilfred Ah Min et Rauhiri Varuahi, deux vétérans au top
Wilfred Ah Min et Rauhiri Varuahi, deux vétérans au top
Les vétérans homme, champions d’hier et d’aujourd’hui
 
Les vétérans homme représentent 15 pirogues engagées, la particularité de cette catégorie est qu’elle prendra le départ des trois étapes en réalisant le même parcours et donc le même kilométrage que les seniors : Huahine-Raiatea 45km, Raiatea-Taha’a 26km et Taha’a Bora 58km. On peut imaginer le courage et la ténacité de ces vétérans qui ont la quarantaine, la cinquantaine, voire plus.
 
Ces hommes sont les champions d’hier mais aussi d’aujourd’hui. On citera par exemple Roland Teahui, le coach de Shell Va’a avait dû remplacer au pied levé un de ses rameurs malades pendant la Moloka’i Hoe, la course à changements remportée par Shell Va’a qui s’est déroulée en début de mois à Hawai’i. Roland Teahui est également arrivé premier vétéran et 34e au classement scratch lors du dernier Super Aito.
 
Les athlètes d’exception ne manquent pas chez les vétérans, avec notamment Rauhiri Varuahi, 2e vétéran et 44e au scratch au Super Aito 2016, 44e et 1er vétéran lors des courses du Heiva à Mataiea en juillet dernier. On terminera ce trio de vétérans d’exception par Heitara Tehahe, le père du grand champion senior Kévin Céran-Jérusalemy, qui habite Huahine et qui est un des ténors de la catégorie.
 
On note la présence dans cette catégorie des équipages d’Air Tahiti Va’a, Edt Va’a, Ihilani, Team Opt, Vakaspirit…On voit que les îles sont bien représentées également, avec Tohivea, Vaiare, Pihaena et Ahi Toa de Moorea ou encore Fare Ara, Tuarua de Huahine. La pirogue handisports est présente également dans la catégories de ces hommes hors norme. Le podium vétéran d’Hawaiki Nui Va’a 2015 était constitué de Tohivea 1er , Mata Are Va’a 2e et Team Opt 3e.

Le club Mou'a Tamaiti de Papara est une usine à champions
Le club Mou'a Tamaiti de Papara est une usine à champions
Les juniors, l’armada Mou’a Tamarii no Papara
 
Les juniors homme auront leur propre course qui se déroulera le jeudi 3 novembre sur une étape de 24 km. Le départ sera donné à 6H30 sur la plage Temaruao dans la commune de Tumara’a, située à l’opposé de Uturoa. Les pirogues longeront la côte ouest de Raiatea, dépasseront Uturoa au nord avant de rentrer dans la passe de Te Ava Piti sur la côte est, avant de revenir sur la plage de Toa Huri Nihi de Uturoa.
 
Comme on a pu le voir lors du dernier Super Aito, qui a été remporté par le junior Tutearii Hoatua le rameur de Maire Nui, le niveau des juniors est monté d’un cran. On citera également Hotuiterai Poroi, du club Mou’a Tamaiti no Papara, arrivé 2e junior et 8e au scratch du Super Aito 2016 ou encore Revi Thon Sing qui reste un des meilleurs juniors actuellement.
 
17 équipages sont engagés dans la course avec une véritable armada pour le club du président de la fédération tahitienne de va’a Rodolphe Apuarii qui présente 4 équipages juniors. Les jeunes de Papara sont les tenants du titre mais attention également aux juniors de Shell Va’a, arrivés en deuxième position en 2015 avec moins de deux minutes de retard sur les premiers. Mataiea, Taiarapu Pueu, Arue, Tohivea, Hinaraurea sont présents également ainsi qu’Edt Va’a qui présente deux équipages.

Les femmes pratiquent également le va'a
Les femmes pratiquent également le va'a
Les femmes à l’honneur cette année
 
Au total des catégories senior et vétéran dame, nous avons cette année 25 équipages engagés, soit une forte progression par rapport à 2015 et ses 15 équipages inscrits. Le parcours sera le même que pour les juniors avec simplement un départ décalé de 5 minutes à 6H35, le jeudi matin, et une arrivée estimée à 8H30 environ, juste avant le départ de la deuxième étape des seniors.
 
Parmi les personnages emblématiques du va’a féminin on retrouve la multiple championne du monde Hinatea Bernadino ou encore Vaimiti Maoni, la nièce de Karyl Maoni, le grand champion de Shell va’a. Hinatea est originaire de Teva i Uta alors que Vaimiti est licenciée dans le club de Ihilani Va’a. On peut citer également Marguerite Temaiana ou encore Tenaturanui Maono de Huahine.
 
On retrouve parmi les équipages féminins engagés Teva, Team Opt, Manu Ura, Arenui, CPS, Mata Are et Heiva a Hoe. On a cette année une belle participation des îles avec Hava’i et deux pirogues Nuutere soit trois équipages de Raiatea. On aura également Tuaiva Nui de Moorea, Team Bora Bora et King Tamau’i de Bora Bora ainsi que deux équipages Tamarii Ahe Maru de Ahe et District de Rangiroa, soit trois pirogues des Tuamotu. On aura également le Team Hawai’i et l’équipage South America.
 
Du côté des vétérans dames, on à 6 équipages engagés avec Mataiea, Havai, O Hiva Nui, Bora Bora, Tiare Moorea Hoe et Hano Hano le team de Péruviennes qui a fait le déplacement depuis l’Amérique du Sud. C’est la première fois qu’un équipage sud américain participe à Hawaiki Nui Va’a. Sous de nombreux aspect, la grande fête du va’a que sera Hawaiki Nui Va’a 2016 s’annonce comme exceptionnelle. SB


Avec AITO SPORT





Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki