TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Guyane: tollé après le soutien de Barbara Pompili à l'activité minière




Barbara Pompili, la secrétaire d'Etat chargée de la Biodiversité, s'est attirée les foudres de militants et partis politiques guyanais anti-mines en défendant l'activité minière.

"La mine aujourd’hui c’est 500 emplois, on a 20.000 chômeurs, (...) quand on regarde le développement du potentiel économique de la Guyane, on doit chercher quels sont les potentiels qui ne sont pas aujourd’hui développés", a déclaré en conférence de presse Mme Pompili, qui était en déplacement en Guyane française du 7 au 13 octobre.

La ministre a défendu l'activité minière dans la mesure où les orpailleurs "doivent respecter la réglementation française, améliorée par la loi biodiversité".

La secrétaire d'Etat a affirmé néanmoins qu'elle n'est pas "ministre des mines".

Les propos de Barbara Pompili ont été condamnés par huit associations anti-mines et groupes politiques, tels que le Collectif des premières nations, Cap 21 et Guyane Ecologie.

Par lettre ouverte, ils demandent un recadrage par la ministre de tutelle, Ségolène Royal.

"L'activité minière industrielle durable et propre, ça n’existe pas", rappellent les signataires du courrier envoyé à la ministre de l'Environnement. "Madame la Ministre, pensez-vous que notre biodiversité mérite d’être bradée pour 2% de taxe minière ?"

Les vingt-trois membres du conseil scientifique du Parc amazonien de Guyane (PAG) ont aussi interpellé dans un communiqué Barbara Pompili, à la suite de la hausse inégalée depuis huit ans du nombre de chantiers aurifères illégaux sur le territoire du parc national.

128 chantier illégaux ont été recensés par les agents du PAG en juillet 2016 lors d'un survol aérien mené dans ce territoire qui héberge 10.000 personnes et est le plus grand parc national de France et de l’Union européenne.

avec AFP


Rédigé par Roxane Berget le Vendredi 14 Octobre 2016 à 03:59 | Lu 168 fois


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance