Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Grèves : un groupe de danse marquisien "inquiet" de ne pas pouvoir participer au Heiva des écoles à Tahiti



Le groupe Orihau IKi. (photo Facebook).
Le groupe Orihau IKi. (photo Facebook).
ATUONA, le 19 mai 2017 - 43 personnes du groupe de danse Orihau Iki, basé aux Marquises, doivent se rendre à Tahiti pour le Heiva des écoles qui se déroulera du 24 mai au 3 juin place To'ata, à Papeete. Mais la grève des pompiers dans les aéroports pourrait venir contrecarrer leur projet.

"Nous sommes dans le flou total, nous sommes inquiets". Tahia, professeur de danse tahitienne aux Marquises, sur l'île de Hiva Oa, doute chaque jour un peu plus. Chef de troupe de Orihau Iki, elle prépare depuis plus de deux ans le Heiva des écoles de Tahiti avec ses 43 danseurs. "C'est la première fois qu'une école de danse marquisienne participe au Heiva des écoles", ajoute-t-elle, fièrement. Aujourd'hui, la chef de troupe craint de voir son projet tomber à l'eau.

Depuis cinq jours, l'aéroport de Tahiti-Faa'a et les aéroports territoriaux sont en partie paralysés à cause de la grève des pompiers. Aux Marquises, les vols sont interrompus depuis le milieu de semaine. Ce week-end, un service minimum sera assuré. Chose qui ne rassure pas pour autant Tahia: "Même si ça se débloque, les places dans les avions seront donnés en priorité aux touristes… "

Pour la troupe, le départ est prévu le mercredi 24 mai. La date de leur prestation est le vendredi 26 mai, avant d'enchaîner sur un autre spectacle, côte ouest le samedi. "Nous ne pouvons pas non plus décaler la date de notre passage car il y a des enfants et des professeurs dans la troupe. Là, ça tombe bien parce qu'il y a le jeudi férié et le pont mais après, les cours reprennent, nous ne pourrons donc pas venir sur Tahiti..."

Tahia espère que la situation se débloquera bientôt. Sinon, ce sont deux ans de travail et d'efforts qui s'envoleront. "Cela fait deux ans que l'on se prépare à ce spectacle. Pour nous, c'est important de faire le Heiva des écoles. Cela permet de montrer aux autres tous les efforts que les danseurs ont fait pendant l'année. Pour réaliser notre objectif et pouvoir venir à Tahiti, nous avons organisé différentes actions : vente de plats, tamure marathon, spectacle de danse. Il y a 43 personnes de l'école qui font partie du voyage. C'est un budget de trois millions de francs, pour lequel nous avons eu une petite aide de la part de la mairie", ajoute la chef.

Pour l'heure, avec une petite boule au ventre, Tahia et ses danseurs agissent comme si la grève n'avait pas lieu. Ils répètent chaque jour pour être prêt le jour où ils monteront sur scène, à Tahiti.

Rédigé par Amelie David le Vendredi 19 Mai 2017 à 13:59 | Lu 4119 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance