Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Grâce à des dons, une plage paradisiaque rendue à la Nouvelle-Zélande



Wellington, Nouvelle-Zélande | AFP | lundi 11/07/2016 - Un Néo-Zélandais qui a réussi son pari fou de lever des millions de dollars de dons pour racheter à un particulier une plage paradisiaque afin d'en faire un parc public a dit lundi ne pas y croire encore tout à fait.

Située en bordure du Parc national Abel Tasman, dans l'extrême-nord de l'Île du Sud, la plage Awaroa est une longue langue de sable blanc qui ferme une lagune turquoise surmontée de collines verdoyantes.

Duane Major a réussi grâce au financement participatif à collecter 40.000 dons pour un montant total de 2,3 millions de dollars néo-zélandais (1,5 million d'euros).

La plage a été incorporée officiellement dimanche au Parc national Abel Tasman et M. Major, un pasteur qui se présente comme un "type ordinaire", a assisté à la cérémonie.

"C'était peut-être le vent mais je dois dire que j'ai peut-être essuyé une petite larme", a dit M. Major lundi à la chaîne TV3.

A plus de 10 kilomètres du village le plus proche, accessible uniquement par bateau ou hélicoptère, cette propriété privée avait été mise en vente l'année dernière. Les agents immobiliers évoquaient "une remarquable utopie de sept hectares", "le paradis sur terre", "la plus belle plage du monde".

L'idée a germé lors d'une discussion le jour de Noël entre Duane Major et son beau-frère de tenter le financement participatif pour ramener ce petit coin de paradis dans le domaine public.

"On a décidé d'essayer. On ne savait pas ce qui allait se passer. Mais ça a été une expérience magique, un peu surréaliste", a déclaré M. Major.

Face à l'enthousiasme de la population, le gouvernement néo-zélandais avait mis la main au portefeuille, promettant 350.000 dollars néo-zélandais.

La ministre adjointe à la Conservation, Nicky Wagner, a souligné que des générations entières de Néo-Zélandais allaient désormais pouvoir profiter de la plage.

"C'est une victoire pour le peuple et pour la préservation de l'environnement", a-t-elle dit. "Tous ceux qui ont fait un don ont offert un cadeau merveilleux à notre pays".

ns/mp/ev/rap


Rédigé par () le Lundi 11 Juillet 2016 à 06:20 | Lu 948 fois






1.Posté par simone grand le 11/07/2016 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une belle histoire

2.Posté par Cool Ruler le 11/07/2016 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien d'accord avec P1.

Situation strictement impossible ici. Dés le lendemain Monil se pointe et revendique au nom des 17538 ayant droits la propriété du terrain, contesté le lendemain par Joinville Pomare, et finalement c'est le Pays qui exproprie tout le monde pour en faire une décharge...

Lol

3.Posté par MICROSTRING le 11/07/2016 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Impossible d'y arriver à Tahiti. Les gens sont bien trop égoïste pour partager quoi ce soit...

4.Posté par wakrap le 11/07/2016 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Deux commentaires. Le premier est que c'est la preuve que le libéralisme est d'une efficacité redoutable, car il s'agit là d'une action qui a été réalisée de mainière parfaitement morale et libérale. Ce n'est pas un Etat qui a décidé mais un ensemble de citoyens qui l'ont décidé et financé. Le deuxième concerne le propos scandaleux de la ministre qui parle de préservation de l'environnement par son retour dans le domaine public. Mais bien au contraire, ce lieu était privé et parfaitement concervé par le privé. Et il ne le sera pas mieux demain qu'il ne l'était hier, tout au plus aussi bien mais j'en doute.

5.Posté par emere cunning le 11/07/2016 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ MICROSTRING,
tu veux dire impossible en Polynésie FRRRRRRRRANCAISE.
Nos gens n'ont pas à mettre la main à la poche, c'est au Territoire de le faire. Mais voilà, une CERTAINE justice payée pour lui rentrer dans le chou en a décidé autrement en fixant le prix qui lui chante.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance