Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Gestion de l’eau : la Sagep se retire de Punavai Nui



La Sagep cessera son service de gestion de l’eau potable du lotissement Punavai Nui à compter de mars prochain.
La Sagep cessera son service de gestion de l’eau potable du lotissement Punavai Nui à compter de mars prochain.
PAPEETE, 11 février 2016 - La Sagep a informé les propriétaires de Punavai Nui qu’elle cesse son activité de gestion du réseau d’alimentation en eau, dans le cadre de sa cessation d’activités. Sur les hauteurs de Punaauia 187 lots sont concernés.

La Société d’aménagement et de gestion de Polynésie française (Sagep), société d’économie mixte en situation de gestion extinctive depuis 2011, vient d’annoncer aux 187 propriétaires du lotissement Punavai Nui qu’elle cessait son activité de gestion du réseau d’eau à compter du mois de mars prochain.

La société emploie aujourd’hui deux personnes ainsi qu’un prestataire de service et ne s'occupe plus guère que de l’alimentation en eau du lotissement Punavai Nui et de la sortie de défiscalisation du complexe résidentiel des Jardins de Paea.

A Punavai Nui, moyennant un tarif forfaitaire assez avantageux facturé au syndicat des copropriétaires, la Sagep se charge jusqu’à présent du bon fonctionnement de l’alimentation en eau courante du lotissement.

"La Sagep est en gestion extinctive depuis 2011, on doit préparer le transfert", explique Albert Le Caill, le président du conseil d’administration de la SEM. "A Punavai Nui, les propriétaires ne peuvent pas être surpris : nous avions déjà souhaité dénoncer cette convention en 2012 mais nous l’avions signifié trop tard par rapport au délai de préavis. Vous noterez aussi que dans l’ensemble des lotissements de Tahiti, la gestion de l’eau est assurée en interne par le biais syndicats de copropriété de même que l’entretien des parties communes".

Seulement, le cas du lotissement Punavai Nui semble être particulier dans la mesure où le cahier des charges de ce domaine de près de 190 lots précise depuis l'origine qu’à l’issue de la vente de toutes les parcelles, l’entretien des réseaux routiers et d’adduction en eau devait être mis à la charge du territoire. "Tout ce qu’on souhaite, c’est que le cahier des charges soit respecté", nous explique un représentant de l’ASPLN, l’association syndicale des propriétaires du lotissement Punavai Nui. "Mais on se rend compte qu’ils veulent nous refiler le bébé".

Canalisation vétustes de plus de 30 ans ; fuites multiples : le bébé en question n’est pas de la première jeunesse. Et c’est bien ce qui inquiète le syndicat des copropriétaires de Punavai Nui. La prise en charge des opérations de rénovation du système d’adduction en eau pourrait leur coûter assez cher.

Aussi l’ASPLN a-t-elle décidé de saisir un avocat pour envisager une action en justice. Si ce n'est pas pour contraindre la Sagep, ce sera au moins pour voir dans quelle mesure le cahier des charges peut être opposable à la collectivité de Polynésie française.

Rédigé par JPV le Jeudi 11 Février 2016 à 16:43 | Lu 1363 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance