Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Fritch présente sa feuille de route pour 2017



Edouard Fritch a présenté vendredi les perspectives 2017 de l’action de son gouvernement.
Edouard Fritch a présenté vendredi les perspectives 2017 de l’action de son gouvernement.
PAPEETE, 20 janvier 2017 - Le président Fritch a présenté le plan d’action de son gouvernement pour les mois à venir, au cours d’une conférence de presse.

Le budget prévisionnel 2017 était voté le 1er décembre dernier. Annoncé comme un "budget de combat pour la relance économique" dès le mois d’octobre par Edouard Fritch, le président a décliné vendredi quelques actions phares dont le financement est programmé en 2017.

Interrogé sur l’intention qui pouvait être la sienne de travailler sur un programme à 400 jours dont il serait confortable de défendre le bilan, dans la perspective de la campagne pour les élections territoriales d’avril 2018, Edouard Fritch a réfuté : "Si je vous disais non, vous me traiteriez de menteur ; et si je vous disais que c’est pour la population que je fais ça… Cette feuille de route ressemble grandement à celles de 2016 et de 2015 : nous sommes toujours fixés à des objectifs bien précis : la création d’emploi, une plus grande solidarité maintenant que nous avons plus de moyens. Mais ceux qui ont l’esprit déformé pourront toujours y voir la préparation des élections de 2018". Il a aussi estimé que, quoi qu’il en soit, sa majorité avait "de fortes chances de gagner en 2018 : que propose l’opposition ?".

Le gouvernement prévoit de gérer un budget de 155,7 milliards Fcfp en 2017. Au total, 43,8 milliards Fcfp de dépenses sont programmées pour l’investissement, compte tenu des reports de crédits non consommés en 2016, et de 26,8 milliards de crédits de paiement nouveaux.
Dans le détail, le président a souhaité insister sur quelques points en particulier :

Soutien aux investissements

- Une délégation aux investissements sera mise en place pour l’accueil et la coordination des porteurs de projets locaux ou étrangers,

- Modification de la loi relative aux investissements étrangers "afin de disposer d’un cadre plus simple et plus attractif, de même que nous allons revoir la loi sur les Grands projets de manière à échelonner les mesures d’accompagnement en fonction de la taille des projets", a-t-il souligné
Soutien à l’économie

- Reconduction en 2017 de l’opération véhicules propres et du dispositif d’aide à l’investissement des ménages pour la construction, de même que des dispositifs d’aide à l’aménagement et la rénovation des commerces et des restaurants ;
- Réforme de la liste des Produits de première nécessité ;
- Réforme de la Taxe pour le développement local (TDL) :
- Evolution de la fiscalité avec l’annonce d’allègements de droits et taxes « pour lutter contre la vie chère » ;
- Création de la zone bio-marine de Faratea, futur centre d’excellence en aquaculture ;
- Soutien renforcé au photovoltaïque (équipement des particuliers ou des entreprises).

Soutien au logement

"Le logement est un levier puissant du programme de relance économique du gouvernement", a souligné Edouard Fritch en évoquant un objet social et économique. Il annonce :
- Une dynamisation des procédures d’octroi des permis de construire ;
- Quant au logement social : "En 2016, plus de 360 logements sociaux ont été livrés, dont 260 fare OPH et un millier de ménages ont bénéficié d’une aide à l’amélioration de l’habitat individuel. (…) Compte tenu des chantiers déjà engagés, nous sommes déjà sûrs, en 2017, de livrer leur logement à près de 800 familles, dont 400 seront des fare OPH, en habitat dispersé. (…) Nous prévoyons également de distribuer plus de 1500 aides à l’amélioration de l’habitat (…). En 2017, notre ambition est d’engager pour 15,6 milliards de travaux nouveaux et d’injecter 9 milliards dans l’économie, en paiement des entreprises du BTP".

Soutien à l’économie numérique

- Câble de sécurisation de Honotua : « dans le courant du premier semestre nous lancerons l’appel d’offres du projet de câble de sécurisation de Honotua, (projet Samoa, Niue, Cook, Tahiti) et à la fin de ce semestre, nous devrons signer le contrat pour la construction du câble domestique.
- Internet mobile : "nous commencerons le déploiement de la 4G sur le grand Papeete, Moorea et Bora Bora".

"Il est temps de faire entrer la Polynésie française dans le 21ème siècle !", s’est engagé Edouard Fritch avant d’annoncer la présentation prochaine aux institutions d’un "schéma directeur d’aménagement numérique" avec l’objectif de faire de la Polynésie française un territoire connecté, doté d’un socle et d’une gouvernance de transformation digitale.
Un plan Smart Polynesia 2025 est également annoncé dont l’ambition est d’offrir une feuille de route au gouvernement "pour construire une Polynésie dynamique, connectée et innovante et favoriser l’émergence de nouvelles activités et la création d’emplois".

Lancement de la PSG 2

"C’est pour accélérer la réalisation de cette réforme que j’ai souhaité regrouper la santé et la solidarité sous un même portefeuille ministériel", a rappelé Edouard Fritch. "Les premiers textes seront prochainement soumis au conseil des ministres, puis transmis à l’assemblée". On sait que cette réforme devrait se mettre en place d’ici 2019. La réforme des retraites pourrait intervenir dès 2017.

Secteur primaire

Agriculture
- mise en place des dispositifs réglementaires pour permettre le désenclavement des vallées, de réaliser des servitudes de développement, des pistes de pénétration afin de permettre le développement de la sylviculture, et le développement de la filière bois, ou la valorisation du foncier pour de nouveaux projets agricoles.
- Renforcement et soutien de la maîtrise des circuits de production, de collecte, de transformation et de distribution des produits issus du terroir à destination des cantines scolaires, des restaurants publics notamment de type grandes entreprises, services de l’armée, centres pénitenciers.

Pêche côtière et hauturière
- En matière de pêche côtière : pose de 40 nouveaux Dispositifs de concentration de poissons (DCP) cette année, en plus des 83 déjà en place.
- L’objectif affiché à 5 ans pour la pêche hauturière est de doubler la production, de 6 000 à 12 000 tonnes de poisson avec rénovation de la flottille locale. "La défiscalisation locale soutiendra ce secteur, avec un taux de crédit d’impôt pouvant atteindre 70%, afin d’inciter à la construction de nouvelles unités de pêche et soutenir l’activité des chantiers navals locaux", a annoncé Edouard Fritch.
- Démarche pour l’obtention d’un éco-label MSC (Marine Stewardship Council) de pêche certifiée durable.

Développement touristique

Quatre grands axes et priorités prévus dans cette stratégie seront déclinés sur les mois à venir :
- Actualisation et la généralisation du classement des hébergements touristiques.
- Infrastructures : aménagements pour le tourisme de croisière à Fakarava, aux aménagements de Vaitupa ou aux chemins de randonnée pédestre.
- Promotion et commercialisation : mise en place d’une plateforme web pour les pensions de famille et poursuite de la campagne de sensibilisation de la population.
- Adoption de la charte pour le tourisme durable.

Aménagements structurants :
- Lancement de la première tranche de la route du Sud entre Punaauia et Taravao avec un premier tronçon sur le contournement de Papara ;
- Réalisation de la deuxième tranche de l’aménagement du front de mer de Papeete, la modernisation de l’éclairage de la RDO, un programme de bétonnage de routes aux Marquises et aux Tuamotu.

Amélioration du cadre scolaire

- Infrastructures scolaires : démarrage des travaux de rénovation des internats de Hao, Rangiroa et Rurutu ; construction des internats de la cité scolaire de Faa’a, du collège d’Atuona et extension de l'internat du lycée de Mahina ;
- Lancement des études pour la construction du lycée de Moorea ;
- Réhabilitation de l'immeuble Van Bastolaer en 64 hébergements étudiants ;
- Extension des logements étudiants d’Outumaoro avec 87 nouvelles unités.

Culture

- Médiathèque du centre culturel de la Polynésie française : un concours d’architecture sera lancé le 23 janvier et le projet lauréat sera connu fin avril 2017.
- Convention cadre Culture avec l’Etat : signature dans le courant du premier trimester. Elle a pour objet de fixer le cadre général de l’assistance technique et financière en matière d’ingénierie culturelle et d’investissement, pour contribuer notamment à la réalisation d’infrastructures dédiées au rayonnement de la culture polynésienne.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Vendredi 20 Janvier 2017 à 15:21 | Lu 3377 fois






1.Posté par lola le 20/01/2017 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FR ITCH fait du FLOSSE ! maintenant reste plus qu'à attendre qui sera président de la république et qu'elle sera son attitude vis à vis de la vieille danseuse de CHIRAC ? La vieille rengaine du nucléaires suffira t"elle à faire oublier les détournement de fonds, les chimères couteuses et l'absences de réformes ? a chacun de voir. Quand on voit se qui se passe avec une semaine de grosses pluies, on se dit qu'un bon gros cyclones mettrait nos obèses d'élus devant leur incompétence .quoique encore une fois ils ne manqueront pas d'accuser l'etat de négligence !!

2.Posté par Gheko le 21/01/2017 06:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M. Le président vous appelez cela une feuille route !? Cela s'appelle gérer le quotidien ! Où sont les projets, les objectifs à atteindre pour nous redonner l'image de paradis ? Toujours rien pour occuper la population, alors ne parlons même pas des touristes. Pourtant ils existent ces idées ces projets mais à vouloir toujours "toucher", plus personnes ne venir investir ici ! Et des exemples de ce que j'avance il y en des TRÈS concret dans le gouvernement n'est-ce pas !
En 18 mois vous savez parfaitement comment faire venir 125.000 touristes en plus ... Mais vous avez viré l'homme qui ne voulait pas céder ...pauvre nous

3.Posté par sarah le 20/01/2017 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

soutien au logements sociaux pffff marrrre de la création des quartiers bidons villes par le gouvernement
penser à créer de vrais logements adaptés à la population avec faapu

4.Posté par Hirinake le 21/01/2017 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tataratata.......c'est MAC DONALD !!!!! On est tous MDR.....sacre Edouard va, ha ha ha

5.Posté par Louis Bresson le 21/01/2017 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon programme. Il sera intéressant de suivre sa mise en application.
Pour ce qui est de la liste des produits de première nécessité, il serait bon que le gouvernement tienne compte de l'avis des professionnels de santé avant de renouveler le soutien à des produits "poison" comme le sucre, le pain, certaines conserves, et en général tous les aliments de fabrication industrielle (voir ce que l'on vient de découvrir à propos du dioxyde de titane dans les bonbons - http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/19466-E171-un-additif-alimentaire-dans-le-collimateur).
Il serait également intéressant de trouver le moyen de faire entrer dans la liste des produits de première nécessité, autrement dit de subventionner, les fruits et légumes locaux.

6.Posté par teiva le 21/01/2017 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

15 ans la même feuille de route le même blabla et les mêmes résultats , les seul qui s'en sortent ce sont les politiques et leurs proches pour eux tout va bien et même mieux aux fur et à mesure des années et pour le reste de la populace démerdez vous , nous on bouffe votre poignon voilà la triste réalité des choses

7.Posté par TOM le 21/01/2017 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui c'est très important la route vers Taravao pour le développement du Tourisme....

8.Posté par simone grands le 21/01/2017 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour avoir été virée, traînée dans la boue et dont l'équipe a été éclatée et dispersée, punie, pour avoir osé utiliser le numérique dans la gestion des concessions maritimes il y a 25 ans; lire et entendre certaines déclarations ne manque pas de sel. J'ai toujours la communication en conseil des ministres où il m'est reproché d'avoir mis en place un nintendo pour intellectuels, un joujou pour scientifiques... Alors que l'application était et est toujours utilisée par le personnel de manière satisfaisante. Je me dis qu'il y en a qui mettent vraiment beaucoup beaucoup de temps à comprendre. Je constate aussi qu'il a gardé les mêmes conseillers à la comprenette bien lente.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance