TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

France/Télécoms :certains territoires d'Outremer passe à quatre opérateurs 4G




L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a annoncé jeudi avoir attribué une nouvelle licence de téléphonie mobile 4G aux Antilles, en Guyane et dans les îles de l'Océan Indien, portant ainsi à quatre le nombre d'opérateurs télécoms présents dans chaque territoire.

L'opérateur français Free Mobile (Iliad) va désormais disposer d'une licence 4G en Guyane, Guadeloupe et Martinique ainsi qu'à Saint-Barthélémy et Saint-Martin, alors que le groupe réunionnais Océinde opérera, sous la marque ZEOP Mobile, à la Réunion.

L'Autorité compte sur l'arrivée de ces nouveaux acteurs pour dynamiser le marché en termes de prix, à l'image de ce qui a pu se produire avec l'entrée de Free sur le marché mobile en métropole, avec des "offres abordables et adaptées aux nouveaux usages", selon son communiqué.

Au total, sur les cinq territoires concernés, neuf opérateurs ont été retenus par l'Arcep, sur les 25 dossiers reçus.

En plus de Free Mobile et de ZEOP Mobile, les opérateurs déjà présents sur ces territoires, Orange, SRR, Digicel, Outremer Telecom, Dauphin Telecom et Telco OI, ont tous obtenu une licence 4G.

Les candidats à l'attribution d'une licence 4G devaient répondre à plusieurs critères pour être retenus, tels que la cohérence et la crédibilité du projet et du plan d'affaires, la contribution à l'aménagement du territoire, l'emploi et l'investissement ou encore la stimulation du marché.

Afin de convaincre l'Arcep, les candidats pouvaient cependant prendre des engagements allant au-delà des obligations imposées par l'Autorité, en particulier en termes de couverture du territoire.

"Le groupe Iliad se réjouit de la décision de l'Arcep rendue ce jour" et "va assurer la continuité territoriale en proposant sur ces territoires (d'Outre-mer) des offres simples, généreuses, innovantes et à des prix attractifs, au bénéfice des consommateurs, comme le fait Free Mobile en métropole", a réagi la maison-mère de l'opérateur.

Iliad précise qu'il entend investir environ 100 millions d'euros dans ce projet et lancera le déploiement du réseau 4G sans délai, à l'exception de la Réunion et de Mayotte, où la mise en oeuvre débutera dans les prochains mois.

L'arrivée d'un nouvel opérateur sur les marchés ultra-marins intervient moins de six mois après la fin des frais d'itinérance entre l'Outre-mer et l'Hexagone, depuis le 1er mai dernier, conformément à une disposition votée par le Parlement en octobre 2015.

En avril dernier, l'Insee avait estimé que la téléphonie mobile en Outre-mer était plus chère de 60% environ aux Antilles-Guyanne, 20% à la Réunion et 26% à Mayotte.

"Le groupe mettra ainsi un terme aux discriminations tarifaires qui existent aujourd'hui entre les Outre-mer et la métropole", a ajouté Iliad.

"Avec ces nouvelles fréquences, nous achevons de donner les moyens, à l'ensemble de la population de notre pays, d'accéder au très haut débit mobile. En ayant mis l'accent sur l'aménagement du territoire et le caractère abordable des offres, nous nous assurons aussi que ce développement profite au plus grand nombre", s'est félicitée pour sa part Axelle Lemaire, secrétaire d’État au Numérique, citée dans un communiqué.

avec AFP


"apporter des prix proches de la métropole"

Avec l'attribution d'une quatrième licence 4G dans les territoires d'outre-mer, l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) veut y stimuler la concurrence et "apporter des prix proches de la métropole", déclare à l'AFP son président Sébastien Soriano.


Q: Les écarts de prix entre l'Hexagone et l'outre-mer ont-ils été un élément déterminant de votre réflexion?

R:  Avant tout, la bonne nouvelle pour les Ultra-marins, c'est l'arrivée de la 4G dans ces territoires avec des offres qui seront commercialisées dès le 1er décembre. Le processus a été plus long qu'ailleurs car certaines opérations de marché étaient en cours à la Réunion, où le jeu d'acteurs était instable et a ralenti le lancement de la procédure.

La question de la vie chère était l'un des aspects de la délivrance de ce lot de fréquences avec une volonté de dynamiser le marché et apporter des prix proches de ce qui se pratique en métropole.

Mais pour y parvenir il faut également éviter un risque majeur qui est que le marché se concentre dans un duopole. Il est important de stimuler le marché sans fragiliser outre mesure le troisième opérateur. Raison pour laquelle nous avons choisi parfois d'accorder moins de lots de fréquences au quatrième opérateur qu'aux trois premiers.

 

Q: Quelles sont les contraintes spécifiques à l'outre-mer?

Ce qui est très différent, c'est la question de la capacité. Sur le fixe ou le mobile, il faut emprunter un câble sous-marin afin de connecter les réseaux locaux au reste des réseaux mondiaux, ce qui amène soit un surcoût soit une limitation des débits. Or, nous souhaitons une explosion de l'internet mobile sur ces territoires, comme nous avons déjà pu l'observer en métropole.

Nous avons également désormais en charge le respect de la neutralité du net et nous veillerons à ce que les opérateurs la respectent bien. La concurrence va nous y aider mais nous seront vigilants sur cette question.

 

Q: Etait-il possible d'envisager plus d'opérateurs?

Nous avons eu au final 7 à 8 candidats selon les territoires, certains dont les dossiers ne répondaient pas à toutes nos demandes. Mais nous n'aurions de toute manière pas pu attribuer plus de quatre licences car il y a trop peu de fréquences disponibles et cela n'aurait pas permis un service assez performant.

Il y a certaines obligations progressives, en particulier en terme d'aménagement du territoire et de couverture de la population. Les opérateurs ont également pris des engagements qui vont au-delà de ces obligations. En quelques années, d'ici trois à cinq ans, nous nous attendons à ce que la 4G couvre la grande majorité des territoires. Il faut aux opérateurs les fréquences nécessaires pour ça.


Rédigé par Roxane Berget le Vendredi 14 Octobre 2016 à 04:01 | Lu 374 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par J’dis ça, j’dis rien le 14/10/2016 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des tarifs "normaux" et un service de qualité, dans la téléphonie et l'internet. Tout le contraire de ce que l'on connait en Polynésie. J'avais prévu de développer mon entreprise, grâce au développement du numérique et de l'internet ... raté ... mais ce n'est pas grave: il me reste le coprah et le faapu: tout va bien. Le développement des outre-mer, cela fait rêver, mais ce n'est pas pour nous !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance