Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Fortes pluies : comment se faire indemniser par votre assurance



PAPEETE, le 16 décembre 2015. Les fortes pluies de samedi ont causé de nombreux dégâts. Si vous avez eu votre maison ou votre voiture endommagée, l'assurance peut prendre en charge les dégâts, mais il faut que vous ayez souscrit la garantie "Evènements naturels". Alain Le Bris, président du comité des sociétés d’assurance (Cosoda), décrit dans quels cas un assuré peut prétendre à une indemnisation et quelles sont les démarches à entreprendre.



Qui peut être indemnisé ?

Alain Le Bris : "En Polynésie française, la garantie sur les catastrophes naturelles n'est pas obligatoire contrairement à ce qui se passe en France métropolitaine. Là-bas, lorsque vous assurez votre maison ou votre voiture, vous avez une cotisation obligatoire pour la garantie "catastrophes naturelles". C'est une obligation légale. Cela alimente un fonds. Lorsque le préfet constate une catastrophe naturelle, les assurances interviennent au titre de la catastrophe naturelle et les assurances vont indemniser tous les gens qui se sont assurés et qui ont subi des dommages du lotissement, de la ville où l'état de catastrophe naturelle a été décrété. Mais ces dispositions n'existent pas en Polynésie qui a souhaité avoir sa propre autonomie en matière de code des assurances. En s’excluant de la législation nationale, la Polynésie de fait ne peut bénéficier du pot commun des catastrophes naturelles constitué en France. Localement, à défaut de cotisation et de garanties catastrophes naturelles obligatoires sur les contrats d’assurances, les assureurs proposent aux assurés des garanties "évènements naturels" mais elles ne peuvent être légalement imposées, elles sont donc proposées et c’est le client qui décide de se garantir ou non."

Dans quels cas ces évènements sont garantis ?

"L'assureur définit dans le contrat quels évènements sont garantis. En fonction des contrats, il y a des garanties plus ou moins étendues en fonction du prix de l'assurance.

La première garantie « d’évènements catastrophiques » demandée par la clientèle et donc proposée par les assureurs est la garantie "tempête et cyclones". C’est en Polynésie la garantie de base des évènements naturels. Mais une garantie "tempêtes et cyclones" ne va pas pour autant garantir les coulées de boue, les tsunamis, les tremblements de terre, les inondations ... Pour cela, Il existe une autre garantie plus étendue et donc en général plus chère, c’est la garantie "évènements climatiques" ou "évènements naturels" selon les contrats. Peu de gens souscrivent cette garantie car c'est vrai que ce type d’évènement n’est pas fréquent, du coup les assurés ne souhaitent pas payer cette garantie souvent optionnelle.

Cette garantie peut être prise pour les habitations et les voitures. Beaucoup d’entreprises ou d’administration sont sensibles à ce type de risque et s’assurent, ce n’est pas le cas pour les particuliers. On peut estimer qu'il y a moins de 10% des habitations en Polynésie dont les propriétaires ont souscrits à cette garantie."


Et si on a souscrit cette garantie quelles sont les démarches à entreprendre en cas de sinistre?

"Il faut déclarer rapidement le sinistre à son assureur. L’assureur va dépêcher un expert sur place. Celui-ci constate les dégâts, vérifie s'ils rentrent dans les garanties du contrat. Sur recommandation de l’expert, l’assureur prend 'immédiatement des mesures d'urgence pour aider son assuré et éviter qu’il y ait une aggravation des dommages. Ensuite l’expert chiffre les dommages et l’assureur indemnise l’assuré sur ces bases. Le problème sera peut-être la disponibilité des entreprises et en conséquence le délai de mise en œuvre des travaux. Bien évidemment il faut que les travaux soient autorisés. Un propriétaire a pu construire à l'époque dans une zone qui n’était pas en zone rouge, mais qui l’est devenue. Dans ces conditions, il ne pourra pas reconstruire au même endroit si sa maison est complètement détruite. Dans ce cas, l'assureur va quand même indemniser son assuré mais l’indemnité sera calculée sur la base de la valeur de la maison selon la vétusté et non selon sa valeur à neuf. Si l’assuré retrouve un nouveau terrain et reconstruit, la plupart du temps le contrat d'assurance permettra à l’assureur de payer la valeur de la maison au prix du neuf mais pour cela il faut reconstruire et d’abord acquérir un nouveau



Le Pays a décrété l'état de calamité naturelle

Le gouvernement a déclaré la côte Est de Tahiti en état de calamité naturelle après les pluies diluviennes qui se sont abattues sur les communes de Mahina et Hitia'a o te Ra, samedi 12 décembre. Un arrêté a été pris en ce sens lors d'un conseil des ministres lundi. Le recensement provisoire, sur les différents sites concernés, fait état de 61 maisons détruites et 98 maisons fortement endommagées. Le compte d’aide aux victimes des calamités (CAVC) sera sollicité à hauteur de près d'un milliard Fcfp pour venir en aide aux familles sinistrées, lors de réparations ou pour reconstruire les habitations détruites.

Un collectif budgétaire doit être examiné à la demande du gouvernement, lundi prochain, lors d'une session extraordinaire. Pour l'heure, le CAVC a été crédité au budget primitif 2016 de 1,4 milliard Fcfp. L'état de calamité naturelle n'a pas vraiment d'impact sur le remboursement des assurances comme peut l'avoir en France métropolitaine, l'état de catastrophe naturelle lorsqu'il est décrété par un préfet. Mais cela peut néanmoins vous aider lors de la constitution de votre dossier pour prétendre à une indemnisation si vous avez souscrit la garantie évènements naturels ou climatiques.

Bon à savoir

Les évènements de samedi ont rappelé que nous ne sommes pas à l'abri de forts dégâts liés aux intempéries. Si vous souhaitez assurer votre fare pour passer une saison cyclonique sans trop de stress, il est encore temps de s'assurer. Les assureurs acceptent les souscriptions de contrat pendant la saison cyclonique avec une prime inchangée. Mais en raison des forts risques cycloniques cette année, ils sont très vigilants sur les biens à assurer et vous demanderont une description détaillée de votre maison.



Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 16 Décembre 2015 à 16:25 | Lu 1805 fois

Tags : PLUIES






1.Posté par emere cunning le 20/12/2015 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pfff, à le lire, ça parait simple comme de dire coucou, payer et, top là « vous êtes assurés, bonnes gens, et dormez sur nos deux zoreilles ». En réalité, ces messieurs des cies frrrrançaise sont les champions du pinaillage (to remain smart). Vous aurez eu beau payer une sacrée prime sur 30/40 ans, ils se feront un malin plaisir de vous sortir LA clause insérée… à dessein pour refuser de vous couvrir, ou payer le minimum, ou encore (trop fastoche) vous opposer la fausse déclaration quant au nombre de pièces (alors que leur logiciel est bloqué à 12 comme vous finirez par le découvrir) et autres « détails » (présentés comme tels à la souscription) que vous ne sauriez ignorer car prévus au Code des Assurances… fait par et pour eux.

2.Posté par emere cunning le 20/12/2015 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aussi soyez vigilant à la souscription comme dit la journaliste. Mieux, un bon conseil si toutefois ils acceptent de vous couvrir en « Tempête Cyclone », a fortiori en « Calamités naturelles » leur nouveau truc pour vous soutirer plus encore : exigez qu’un agent dûment habilité visite le risque et vous confirme PAR ECRIT qu’il accepte de le garantir tel que constaté. Et là, en plus de conserver précieusement cet accord écrit (figurez-vous qu’il peut « se perdre » dans votre dossier), haapaari te pute mea ma... pour une couverture bien souvent forfaitaire, ET assortie d’une franchise à votre charge. Yep, and that’s what they call business !

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Août 2017 - 14:59 Back to school pour une rentrée réussie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance