Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Fortes pluies : Météo-France a enregistré un record centenaire à Faa’a



Le retour des mesures réalisées ce week-end parviennent petit à petit à Météo-France. Elles montrent le caractère hors normes des précipitations qui se sont abattues sur l’île de Tahiti, dans la nuit de samedi à dimanche. (Photo : Marc Tardy, climatologue à Météo-France).
Le retour des mesures réalisées ce week-end parviennent petit à petit à Météo-France. Elles montrent le caractère hors normes des précipitations qui se sont abattues sur l’île de Tahiti, dans la nuit de samedi à dimanche. (Photo : Marc Tardy, climatologue à Météo-France).
PAPEETE, 24 janvier 2017 - Un temps de saison est annoncé pour les prochains jours par Météo-France. Le week-end dernier, la station d'observation de Tahiti-Faa'a a mesuré un record pluviométrique centenaire.

La masse nuageuse à l’origine de l’exceptionnel mauvais temps qui a frappé Tahiti le week-end dernier s’éloignait progressivement, mardi, en perdant de son intensité. Elle était encore localisée au Sud de la Polynésie française sur la zone de Rapa, archipel des îles Australes. Visiblement, le gros temps qui a frappé les îles du Vent samedi et dimanche est passé. "Nous sommes, pour les îles de la Société, dans une période de beau temps pour les trois prochains jours, jusqu’à jeudi", confirme mardi matin Daniel Nouveau, à la station Météo-France de Tahiti-Faa’a. "De petites averses peuvent se produire sur les côtés Est. A partir de vendredi, les vents de secteur Est peuvent causer des passages nuageux durant le week-end prochain. Mais nous sommes revenus à un temps de saison", explique-t-il : "On continue cependant à suivre tout ça très attentivement".

Les prévisions météorologiques annoncent sur Tahiti et Moorea, pour jeudi, un ciel voilé doublé de quelques passages de nuages bas qui iront s’amplifiant vendredi et samedi, avec des averses sur le relief et les côtes au vent. Le vent sera modéré de secteur Est-Sud-Est venant vendredi au secteur Est en faiblissant puis au Nord-Est samedi. Une accalmie est attendue en mer à partir de vendredi, avec l’installation d’une houle résiduelle, puis samedi d'une houle longue de secteur Nord-Ouest.

Tout laisse croire que l’on observe le retour d'un temps de saison. Quelques averses localisées, en fin de semaine, sans plus. Météo-France refuse de faire des prévisions au-delà des cinq jours, compte tenu du trop fort degré d’incertitudes statistiques. "Le gros mauvais temps est derrière nous !", insiste cependant Daniel Nouveau.

Changement climatique ?

Car les mesures réalisées ce week-end parviennent petit à petit à Météo-France. Une vision plus précise de ce qui s’est produit en termes de pluviométrie devrait être connue début février, lorsque ces données auront complètement été transmises par le réseau d’observateurs amateurs qui collaborent avec la station. Pour l’instant Météo-France dispose de ses propres observations faites sur Tahiti-Faa’a. Elles montrent le caractère hors normes de que vient de vivre l’île de Tahiti.

Les mesures pluviométriques observées dans la nuit de samedi à dimanche derniers montrent en effet qu’il est tombé 130 litres d'eau par mètre carré en trois heures et 189,6 litres en six heures, durant la phase la plus intense de l’averse. A Tahiti-Faa’a, c'est du jamais vu (voir relevés en encadré). Le dernier record avait été mesuré en décembre 1998, à 99 litres par mètre carré sur une période de trois heures. Il s'agissait du précédent record centenaire. Le week-end dernier, on était 30 % au-dessus.

"Il s’est agi de quelque chose d’exceptionnel", confirme Marc Tardy, climatologue pour la station Météo-France de Tahiti-Faa’a. "Il faut bien voir que statistiquement, nous avions une chance sur 100 pour que de telles précipitations soient observées".

Une telle intensité pluviométrique n'avait pas été observée depuis 1998. "On peut supposer qu’il s’agit d’un effet lié au phénomène de changement climatique", note le climatologue tout en relativisant : "nous ne sommes pas à même de qualifier cet épisode, localement. Nous avons des tendances qui nous indiquent, au niveau du globe, que des phénomènes extrêmes sont amenés à se reproduire plus fréquemment : grandes tempêtes, cyclones plus intenses notamment dans l’Atlantique… Dans le Pacifique les études n’ont pas encore montré cette tendance. Tout cela est très compliqué. Ce qui nous manque, lorsqu'on étudie le climat, c’est la profondeur des observations. On ne qualifie pas un climat sur quelques années ; on le qualifie sur une période d’un siècle ou plus. A Tahiti, les premières données dont on dispose datent de 1860, ce n’est pas suffisant pour interpréter le changement climatique. Ensuite, concernant la fréquence des événements comme celui que nous venons de vivre, le souci c’est que l’on ne dispose pas d’un réseau d’observation nous permettant de bien juger. Nous avons très peu de stations automatiques".


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 24 Janvier 2017 à 12:43 | Lu 13075 fois







1.Posté par Kriss le 24/01/2017 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Statistiquement, on avait 1 chance sur 100 et on l'a eue ... l'année dernière: 90 % de chances d'avoir un cyclone ... et rien !!
Soit ils sont nuls, soit il faut qu'ils revoient leur système de calcul des statistiques !
Quand on voit qu'ils ont déclenché l'alerte orange et non ROUGE à 4h du matin dimanche, je pencherais pour la 1ère hypothèse !

2.Posté par embacle le 24/01/2017 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est incroyable comme l'expérience des événements passés est mise à profit au fenua :
Cf Papenoo - Dec 2015
http://www.tahiti-infos.com/Intemperies-On-est-vraiment-dans-un-cas-ou-aucune-alerte-prealable-n-a-ete-donnee-Solia_a141891.html

3.Posté par lola le 24/01/2017 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le proviseur du taone;on pouvait pas prévoir que le rez de chaussée pouvait être inondée !!! ben voyons, la riviere à coté sera collée ce week end LOL Tous des incompétents , on est une iles tropical soumis aux cyclones et tempêtes tropicales ce qui veut dire pluie diluvienne et risque d'éboulement et d'inondation. Donc tout ce qui craint l'eau ++++ doit être mis à l'etage !!!! Notre problème c'est que mère nature a été trop clémente avec nous depuis 20 ans. On est en droit d'avoir peur. Si un cyclone nous frappe directement au lieu de passer au large il va y avoir des morts c'est certain. On pourra sans doute se réfugier sur nos iles flottantes L'autonomie voilà ce que ça donne !!!

4.Posté par Paxud le 24/01/2017 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je dois être en retard d'un ou deux trains : je pensais jusqu'à présent que les chutes de pluies étaient évaluées en mm. Maintenant on nous parle de litres par m2 !!! Quel choc !

5.Posté par LAFONTAN le 24/01/2017 22:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon ami Marc est très sérieux. .sur la photo. .!
Notre voisin de France à St-Lys. .

6.Posté par Tonio le 24/01/2017 23:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Petit papa météo
Quand tu descendras de la haut
N''oublis pas mon radar pluivio

7.Posté par Giorgio GIORGIO le 25/01/2017 06:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Kriss 90 je ne sais pas si tu comprends les statistiques, alors on a 90% de chances d'avoir un cyclone et 10 % de pas en avoir tu les mets où ces 10% mathématiquement parlant ils ont juste. Au fait il y a bien eu une dépression tropicale modéré dans notre zone en février 2015 il s'agit de YALO , dépression modéré c'est juste le stade avant de devenir un cyclone des vent à plus de 120 kilomètres heure des toitures arrachées et de gros dégâts électriques mais bon c'était aux Australes , Tahiti n'a pas été touché donc c'est passé aux oubliettes. Pour l'alerte rouge les modèles de révision sont incapables de prévoir les quantités de précipitations , seuls des radars météo peuvent donner des estimations fiables et comme il n'y en a pas à Tahiti, pour info ils en ont 3 en Calédonie. Alors avant de critiquer renseignez vous peut être un peu, on peut visiter le centre de prévision à Faaa et se mettre à la place du prévisionniste, vous verrez alors la difficulté de la prévision du temps en région tropicale.

8.Posté par emere cunning le 25/01/2017 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Kriss, Iola
Il ne faut pas exagérer non plus, la météo n'est pas une science exacte et Météo France a PREVU de fortes pluies en continu. L'Autonomie n'a rien à y voir, c'est au Haut-Commissaire de déclencher l'alerte et passer au rouge ; il serait temps que vous appreniez à redescendre de votre piédestal et assumer vos responsabilités.
Par contre, c'est sûr que nos proviseurs/principaux devraient prendre plus de précautions et mettre à l'abri la paperasse administrative/bibliothèque quand leur établissement est aux abords de rivières, a fortiori s'il a déjà été inondé. Sauf qu'en cas de cyclone, il est plus facile d'évacuer du rez-de-chaussée qui accueille PARTOUT les services administratifs.

9.Posté par emere cunning le 25/01/2017 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci du renseignement Giorgio GIORGIO : TROIS EN CALEDONIE, m'étonne pas.

10.Posté par Diké le 25/01/2017 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci JPV et Tahiti-Infos pour le tableau de mesures bien plus parlant qu'un long baratin de météorologue.
Habituellement des millimètres, pourquoi pas d'ailleurs des CENTIMETRES au-delà de 10mm, ensuite des litres au mètre carré, l'impossibilité d'accéder aux Mesures pluviométriques, PAYANTES , sur le site de Météo PF ou Fr, des mesures prises à Faa'a au niveau de la mer, alors qu'il tombe des tombereaux de flotte plus on est en altitude, bref le binnss habituel.
A 250 métres d'altitude à Faa'a j'ai vidé deux fois un bac de un métre de haut , Il est donc tombé plus de 2 métres d'eau entre le gros orage du 10 janvier et le déluge de ce week-end. Il pleut environ un metre d'eau par an à Paris.

Question à METEO.PF : UN litre d'eau par M2 équivaut à combien de millimètres? merci

11.Posté par Diké le 25/01/2017 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne soyez pas jaloux , si il y a 3 radars météo en Calédonie, c'est parce qu'il y a plus de risques de se trouver sur la route d'une dépression tropicale forte ou d'un cyclone. Le fait qu'il y ait au moins une alerte ou un passage de dépression chaque année permet de penser à construire en prévision, et d'éliminer au fur et à mesure ce qui est "bancal". Ici , le jour ou nous aurons, de nouveau , un vrai coup de vent, heureux ceux qui pourront être dans un lieu bétonné, à l'abri des toles volantes.

12.Posté par Chaval le 25/01/2017 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je dénonce c'est l'incivilité des gens, s'il y a eu des dégâts et des rivières qui ont débordés, il faudrait peut-être se poser la question de tous ces déchets, tronc, d'arbres, machine à laver, toutes sortes de saloperies que les gens balancent à la rivière et qui ont cassé les ponts ou détourné les courant sur les rives. Je rajouterais à cette critique le curage des rivières qui devrait être effectué par les services compétents durant la saison fraiche, qu'en est-il?
Rien n'est fait et chaque fois qu'il y a de grosses pluies on déplore des inondations, des fare emportés, des gens qui perdent tout, alors la faute aux habitants comme aux services chargés du travail non fait. La météo fait son boulot.

13.Posté par Dr. Funk le 25/01/2017 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher colonisés de la colonie,
d'abord pour les experts de la météorologie entre vous: même avec l'installation d'un centaine des radars vous pouvez donner des prévisions que pour une intervalle de 2heures maximum: alors vous avez maximum de 2 heures de vous préparer pour éviter les dégâts!! Au lieu de toujours chercher le coupable ailleurs, il est peut-être mieux de faire une analyse de la situation réelle sur la Faranésie, surtout à Tahiti : Une quasi absence totale d'un infrastructure adapté à une île haute dans le Pacifique sud, voir un aménagement urbain sauvage ignorant quasiment toutes les règles d'art. C'est maintenant le moment de prendre des mesures drastiques pour améliorer la situation - sans concession et de ne pas attendre un cyclone style Winston...

14.Posté par Dr. Funk le 25/01/2017 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelques mesures (enter pleins des autres) à prendre:
1. arrêter de copier la structure résidentielle à l'américaine, car nous avons pas la place; éviter le mitage d'île et imperméabilisation des sols: plus des permissions pour des lotissements en hauteur jusque au moment l'infrastructure en bas permet de prendre l'eau de la surface correctement : construction des bassins de retentions etc. etc. etc.
2. construction des maisons à la pente: interdiction des terrassements, permission de construction que pour de maisons adapter à la pente (niveaux décalés) etc.

15.Posté par Dr. Funk le 25/01/2017 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suite:
3. développer la zone urbaine en zone attractive pour y vivre: délocaliser l'industrie ou les commerce industriel dans le vrai zones industrielles et libérer l'espace urbain. Pour la construction des logements (appartements) attractives par rapport à leur qualités architecturales et écologiques etc.etc.

4. renaturer au maximum les rivières et déloger les riverains même contre leur volonté..

Pour financer l'infrastructure il suffit d'introduire l'impôt sur les revenues personnelles: c'est juste une application du principe de la causalité car plus que jamais le clivage de la société faranésien était visible: vous en haut et nous en bas!

16.Posté par Lebo RORO le 25/01/2017 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Personne ne pourra contrôler la vraie nature...
Position de la Terre et pollution du monde.
La montée de la mer est le prochain problème aussi.

17.Posté par tamatoa le 25/01/2017 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Reponses a quelques questions qui, de mon temps (il y a longtemps), etaient enseignees en primaire.

1 m3= 1000 l=1m*1m2= 1000 mm *1m2

donc 1l par m2 =1mm par m2

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance