TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Fiu de la politique « à papi » qui tourne en rond ! En avant la Polynésie !




Fiu de la politique « à papi » qui tourne en rond ! En avant la Polynésie !
Fiu de la politique qui abîme l'image de notre belle Polynésie : les attaques racistes et les délires indépendantistes du Président Oscar Temaru sont une offense envers tous les Polynésiens et ceux qui les aiment.

Fiu de la politique qui traine des casseroles : les condamnations judiciaires des anciens tenants du pouvoir viennent ternir un peu plus une classe politique épuisée et discréditée.

Le fiu des polynésiens atteint son maximum et la Polynésie est devenue un territoire de non droit.

- Le président actuel est indépendantiste mais il est non élu par la population. Il doit son siège au vote de femmes et d’hommes politiques sans scrupules, guidés par l’appât du gain à la petite semaine. Ces alliances contre-nature profitent aux politiques extrémistes et racistes.

- Non content d’être illégitime, le Président autoproclamé de la Polynésie française mène depuis des mois une campagne pour la décolonisation de la Polynésie. II mène cette campagne avec l’appui des mêmes élus corrompus et sans consulter la population qui, dans sa grande majorité, veut rester française et surtout, attend des politiques qu’ils travaillent à sortir la Polynésie de la crise.

- La corruption morale et financière gangrène le système politique et économique. Le tribunal correctionnel de Papeete a condamné, mardi 4 octobre, l'ancien président de Polynésie française, Gaston Flosse, à quatre ans de prison ferme dans une vaste affaire d'emplois fictifs. Les deux députés UMP ont été condamnés. La justice française a enfin parlé. Elle a enfin marqué la fin de la politique à papi : opaque, malhonnête, injuste et surtout destructrice.

- Quand les administrateurs de la CPS refusent courageusement de prêter 5 milliards au gouvernement actuel, ils marquent leur manque de confiance. Or qu’obtiennent-ils comme réponse à leurs réticences ? un plan de redressement clair et solide ? Non, des insultes du Président qui les traite en tahitien (car le français demande plus de courage et de savoir) de « chiens ratiers » et les menace de les chasser hors de Polynésie.

- Rien n’arrête le Président autoproclamé qui compte organiser un référendum pour changer le nom de la Polynésie française en une bouillie antirépublicaine.


Arrêtons les dégâts ! Le 22 septembre dernier, j’appelais à l’esprit de résistance des polynésiens, cet esprit qui a animé nos aïeux pendant les deux guerres mondiales.
Quand prendra-t-on au sérieux la gravité des actes du président autoproclamé ? Quand aura-t-on le courage de marquer la fin du clientélisme en Polynésie?

Disons notre vérité, celle qui anime la Polynésie, celle que la corruption et la peur d’être mis « hors système » ont cachée :

Non, les polynésiens ne sont pas tous corrompus.
Non, les polynésiens, dans leur grande majorité, ne veulent ni de l’indépendance ni de la décolonisation.
Non, les polynésiens ne méritent pas les politiciens qui ont encore le pouvoir et l’utilisent pour servir leur ego et leur portefeuille.
Non, les polynésiens ne sont pas tous racistes mais ils pourraient voter extrémiste pour marquer leur ras-le-bol.

Portons la voix de la Polynésie moderne, renouvelée, ouverte à l’extérieur.
Portons la voix de la société civile, des femmes et des hommes politiques sacrifiés par des spécialistes de la politique clientéliste, la politique « à papi ».

Oui, je suis élue UMP et je gagne ma vie honnêtement.
Oui, je suis française et polynésienne des marquises, et fière de ma double culture.
Oui, j’ai 3 enfants et je sais ce qu’est la vraie vie
Oui, je réussis sans passe-droits, sans pistons, grâce à mes convictions
Oui, je gère mes 55 salariés depuis 7 ans avec deux impératifs : l’intérêt de l’entreprise et de mon équipe
Oui, je suis élue Conseillère régionale de Bretagne pour servir l’intérêt collectif en suivant mes convictions de gaulliste sociale.
Oui, je soutiens Nicolas Sarkozy car c’est l’homme d’Etat qui a le courage, les capacités de sortir la France grandie de la crise et la Polynésie avec.
Oui, je veux porter la voix de la Polynésie qui enclenche la marche avant.

Une nouvelle force va se lever pour montrer que rien n'est fatalité, rien n'est perdu d'avance. Au contraire, marquons la fin des années d'errance et de turpitudes.
Laissons les politiques à papi tourner en rond et construisons la Polynésie riche de jeunesse, de talents et de valeurs humanistes.
A pae. A Oho te ii !

Teaki Dupont-Teikivaeoho


Rédigé par Teaki Dupont-Teikivaeoho le Mercredi 5 Octobre 2011 à 06:16 | Lu 1013 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Actarus le 06/10/2011 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'ils soient des Papi, des moyenâgeux ou des jeunes, La population s'en fiche. La seule chose qui compte à la fin c'est le résultat. Or dans notre cas, la démonstration à été faite sur l'incapacité des autonomistes et des indépendantistes à gérer convenablement ce petit pays de 260.000 habitants et d'atteindre le moindre résultat. Euuh si, il y en à un: Il enregistre une constante régression quel que soit le domaine.
Education = C'est la panique à tous les étages. La déstructuration est totale. Les voyants sont au rouge pourpre.
Santé = La santé en Polynésie est morte ! Déclarait hier soir un responsable. Les voyants sont au rouge pourpre. (Fiche la trouille)
Economie = C'est la faillite totale. On à même tenté de voler la caisse de retraite des vieux pour payer les salaires des fonctionnaires. C'est tout dire ! Le nombre d'individus vivant en dessous du seuil de pauvreté est indigne de la République et il ne cesse d'augmenter. Tourisme, perle noire, sont morts.
Le Social = Nous sommes assis sur une poudrière qui fait tic-tac ! 4.000 chômeurs par an qui s'additionnent vu qu'il n'y a pas de boulot. Là encore, nos gouvernants n'ont utilisé cette année qu'à peine 25% du budget d'inve...

2.Posté par Tahia le 06/10/2011 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais pour qui tu prends Teaki à venir nous donner des leçons alors que tu n'habites même pas ici ! C'est bien l'UMP qui nous a mis dans cette situation ! Occupe toi de ta région de Bretagne ou rentre dans ton Pays mais arrête de te prendre pour Jeanne-d'Arc !

3.Posté par amaru le 06/10/2011 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Iaorana tout le monde,

Cette jeune femme Teaki DUPONT TEIKIVAEOHO marquisienne de coeur est très courageuse, femme moderne, chef d'entreprise, femme social, une bonne tête pensante.

Depuis, les hommes politique n'arrêtent pas de multiplier des erreurs sur leur formation, sur leur programme, sur leur façon de diriger notre Fenua.

Puisque la Polynésie est régie par la loi Française donc il faut aller à la source chercher des solutions.
Si nous dépendant financièrement de la décision de la république française allons donc négocier vers cette république française.

La Polynésie est au sein de la République Française alors nous avons des comptes à rendre à cette république française.
Nous avons appris, acquis de cette république française cette connaissance qui est la leur. Aujourd'hui on veut voler de notre propre ailes. Pour faire cela il faut travailler, trouver, chercher les moyens pour que la polynésie se suffit à elle même.
Elle arrive à s'autofinancer toute seule sans l'aide de qui que ce soit. Là elle aura fait un pas en avant.

Mais il ne faut pas rêver. Le polynésien a encore du chemin à faire.
Donc madame Teaki s'est exprimé avec son coeur de polynésien, de souche mariquisienne.
Le s...

4.Posté par F@ntom@s le 07/10/2011 05:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fiu de tout !... Et alors ?...
Qu'est-ce qu'on fait ?
On continue à s'égosiller sur internet ?
Ca les fait bien rigoler nos politiques. Même si ce sont de mauvaises critiques, on continue à parler d'eux encore et encore!...
On attend quoi ? Un sauveur ?
On pourrait bloquer le Port de Papeete, la DRCL, ou je ne sais pas... Le parking du MacDo...
Mais non! On fait rien! Une fois il y avait un groupe qui demandait de venir les rejoindre sur la place Tarahoi un samedi...
Ils étaient cinq à être venus... Sous le prétexte qu'on ne savait pas qui ils étaient....
Vous me faites bien rigoler avec vos fiu....
Continuez comme ça, pendant ce temps, ils continuent à se gaver.
Fiu de vous écouter pleurnicher...

5.Posté par emere cunning le 10/10/2011 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

6.Posté par emere cunning le 11/10/2011 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

7.Posté par emere cunning le 12/10/2011 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

8.Posté par emere cunning le 13/10/2011 08:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

9.Posté par emere cunning le 14/10/2011 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A faro'o iana, la bretonne pleine d'arrogance et de mépris. Es tu sûre d'être polynésienne? ça en a pas l'air.
Nous ne sommes pas des fans d’Oscar, mais pour ce qui est des attaques racistes, il n’arrive pas à la cheville de tes Sarko/Hortefeux/Guéant and co, si toutefois tu reçois la presse française en Bretagne. Sans parler de vos ministres corrompus qui se payent des cigares/voyages et autres gâteries sur le dos des contribuables SANS QUE TA JUSTICE NE LEVE LE PETIT DOIGT. Ou des « affaires » Karachi, Bettencourt, Takieddine, graves, sans même s'arrêter à vos copains-coquins qui fraudent le fisc EN TOUTE IMPUNITE et pour cause... à nous les petites enveloppes, les rétro-commissions et les grosses valises pleines de fric.
Hein, dis-nous, quand est-ce que ta justice va ENFIN PARLER pour condamner vos zélites? Jamais, n'est-ce-pas? Ce serait trop honteux que les donneurs de leçons DE PAR LE MONDE se retrouvent ne serait ce que sur le banc des accusés. Des accusés COUPABLES qui se dépêchent de rembourser L'ARGENT VOLE AUX CONTRIBUABLES. "Pas vu, pas pris" comme dit ta première dame. Et non, VU mais PAS PRIS. Alors, avec tes politiques, leurs lois à leur convenance et leur justice ...

10.Posté par Gabs le 27/10/2011 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

En fait, non !

Mais que voulez-vous dire après son discours "Adoptez-moi" de campagne électorale ?
Beaucoup d'inepties ont été déclarées par cette dame qui, apparemment, ne connaît pas le fonctionnement des institutions du pays et surtout, de la loi organique et électorale que SON président a imposé aux polynésiens.

De plus, en s'en prenant à Flosse, elle "oublie" que son soutien (Jean-Claude CLARK) est plus qu'impliqué dans l'affaire des emplois fictifs et par ailleurs, qu'il a été aussi CONDAMNE !

Non ! Pas crédible du tout !

Au fait, T'es à qui ?

11.Posté par Nathalie MONTELLE le 27/10/2011 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Madame ou Monsieur Emere Cuning,
Nous répondons votre dernier post: "Allez Tahiti-Infos, un peu de cou... rage (en plus de l'essentiel). A sans arrêt nous censurer, on ne cesse de nous contacter pour savoir ce qu'on peut bien vous interdire de publier. Sans parler des paris qui sont ouverts, à savoir que vous êtes payés par... oh yes, you know, do excuse us."

Nous avons tenté de vous répondre personnellement à plusieurs reprises mais de la même manière que vous utilisez un pseudo, vous utilisez une fausse adresse, ce qui vous donne l'impression de pouvoir écrire sur notre site tout ce que bon vous semble, injures, propos racistes, diffamatoires...et cela en toute impunité. Certes, vous avez le droit soumettre vos propos, mais en ce qui nous concerne, et jusqu'à preuve du contraire, nous avons le droit de refuser de les publier.
En effet contrairement à ce que vous insinuez, nous sommes indépendants, libre de tout engagement et de toute influence, et nous traitons, je crois l'actualité de la façon la plus neutre qu'il soit. Nous ne sommes payés par personne, en dehors de nos annonceurs, et c'est par respect pour eux et pour leurs campagnes que nous modérons les propos injurieux et...

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki