Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Festival polynesia : Moses Goods et Rangimoana Taylor content leurs légendes



Rangimoana Taylor est un conteur basé à Wellington, en Nouvelle-Zélande.
Rangimoana Taylor est un conteur basé à Wellington, en Nouvelle-Zélande.
PAPEETE, le 14 septembre 2016 - Moses Goods et Rangimoana Taylor seront ce jeudi sur le paepae a Hiro de To'ata pour conter les légendes de leurs îles respectives Hawaii et Aotearoa. Regards croisés.

Depuis plus de 20 ans, lMoses Goods et Rangimoana Taylor content les légendes de leurs pays d'origine. L'envie de maintenir leurs langues et leurs histoires en vie est au cœur de leur démarche.

Quelle histoire allez-vous conter au public ce jeudi ?

Moses : Je vais partager avec le public un conte traditionnel qui raconte l'histoire de Kamapua'a, un de nos Dieux, moitié homme moitié cochon. Je vais commencer avec un traditionnel hula, danse ancestrale et un petit discours, tout cela connecté à l'histoire de notre dieu.

Rangimoana : J'ai choisi de raconter une légende qui raconte l'histoire du dieu Maui car c'est une histoire qui concerne chacun de nous.

Pourquoi avez-vous choisi ces histoires à raconter?


Moses : J'ai choisi cette histoire pour plusieurs raisons. Kamapua'a est très spécifique à Hawaii. On ne trouve son nom qu'à Hawaii. Il est le seul dieu à n'être originaire que de cette île là. Aussi, dans cette histoire que je vais raconter, Kamapua'a voyage à Kahiki, qui représente la terre ancestrale, qui peut aussi se traduire par Tahiti.

Rangimoana : J'ai choisi cette histoire car le dieu Maui est connu à travers toute la Polynésie. Elle raconte notre histoire et nos origines.

"Les histoires du passé nous expliquent qui nous sommes aujourd'hui."

Moses Goods vient de l'île de Maui, à Hawaii.
Moses Goods vient de l'île de Maui, à Hawaii.
Les histoires vont être contées en langue vernaculaire, comment allez-vous faire pour que tout le monde comprenne?

Rangimoana : La légende que je vais conter sera traduite en français. Les gens pourront donc lire l'histoire avant que je ne leur conte. Puis, je la conterai comme j'ai l'habitude de le faire, de manière vivante.

Moses : Mon style de conteur est très physique, animé. Je suis très expressif dans mon style. Donc même si le public ne va pas comprendre tous les mots que je vais prononcer, il va comprendre le plus important, il pourra le sentir. Je vais essayer de faire ressentir les choses le plus possible.

Quelle place prennent les légendes et les contes dans vos cultures?

Moses : Elles ont une place très importante. Les histoires du passé nous expliquent qui nous sommes aujourd'hui. C'est aussi important pour nous, les natifs de ces terres, de raconter notre propre histoire. Car, si quelqu'un d'autre la raconte, il va le faire à sa manière, d'où l'importance pour nous de la raconter. Ainsi, nous pouvons être sûrs que l'information est transmise de génération en génération.

Rangimoana : Nous voulons que nos enfants sachent qu'ils font partie de Polynésie. Ce que je leur dit souvent est de saluer la majesté, qui est cet océan Pacifique.

Quelles sont les ressemblances entre les légendes venues de vos îles et celles de Polynésie française?

Rangimoana: La plupart de nos histoires commencent ici. Dans nos légendes, il est souvent question de canoës, d'étoiles… Nous parlons beaucoup de la nature, de la terre, celle qui appartient à tout le monde

Moses : Il y a beaucoup de ressemblances entre les légendes hawaiiennes et celles polynésiennes! Quelques fois, nous avons les mêmes dieux et les mêmes personnes dans nos histoires. Il y a seulement une petite différence dans le nom. Par exemple, à Hawaii, nous parlons de Kanaloa, dieu de la mer, et ailleurs ils disent Tangaroa. C'est là toute la beauté de notre culture : nous avons des ressemblances mais nous sommes aussi très uniques.

Rédigé par Amelie David le Mercredi 14 Septembre 2016 à 16:17 | Lu 718 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance