Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Ex Club Med de Moorea : 15 hectares qui valent 3 milliards



Le site de l'ex Cmub Med est à l'abandon depuis décembre 2001.
Le site de l'ex Cmub Med est à l'abandon depuis décembre 2001.
PAPEETE, le 14 mai 2014. Un arrêté ministériel pris ce lundi 12 mai et publié dès le lendemain au Journal officiel de la Polynésie française autorise l’établissement TNAD à acheter les 15 hectares de l’ancien Club Med de Moorea, au prix moyen de 21 000 Fcfp le m2. Dans le cadre de son projet du Mahana Beach Moorea, le gouvernement de Gaston Flosse prévoit l’acquisition des parcelles de l’ancien Club Med de l’île sœur, afin de développer sur place un nouvel investissement touristique. Sont visées par une volonté de rachat, une quinzaine d’hectares découpés en une trentaine de parcelles différentes réparties entre une douzaine de multiples propriétaires dont certains sont en indivision. Par un arrêté en Conseil des ministres en date du 12 mai dernier, l’établissement public Tahiti Nui Aménagement et Développement (TNAD) est autorisé à acquérir ces parcelles issues du domaine Tiahura.

Au total, l’acquisition de ces 15 hectares au prix moyen de 21 000 Fcpf/m2 finalise l’achat des parcelles par le Pays au prix de 3,1 milliards de Fcfp, hors frais de notaire et d’enregistrement. En comparaison, l’achat des 9 hectares du Sofitel Maeva Beach à Punaauia avait été effectué au prix moyen de 11 191 Fcfp/le m2. Gaston Flosse avait annoncé dès le mois de septembre 2013 que le Pays avait amorcé des démarches auprès de la co-indivision propriétaire de la quinzaine d’hectares du domaine de l’ancien Club Med Moorea. A terme, le site pourrait accueillir un complexe touristique de type Mahana Beach, avec plusieurs hôtels. La finalisation de cette opération d’acquisition foncière par le Pays ne devrait pas intervenir avant la fin de l’année 2014. Il reste néanmoins encore à convaincre plusieurs propriétaires indivis, et non des moindres, puisqu’ils possèdent plus de 7 hectares du site convoité.

Le site de l'ex Club Med, sur l’un des plus beaux sites de Moorea est à l’abandon depuis plus de douze ans et en friche depuis lors. L’exploitation de cet ensemble hôtelier avait été stoppée en décembre 2001 en raison d’une impossibilité, entre les divers propriétaires, à se mettre d’accord sur le montant des loyers pour les terrains occupés. Au moment de sa fermeture, l’hôtel disposait alors de 350 bungalows répartis dans un jardin tropical et employait environ 200 personnes. En mars 2011, un incendie parti d’un feu de déchets avait ravagé une grande partie des locaux communs de l’ancien hôtel et au cours des années, les bungalows restants ont été progressivement la proie de démontage, de destruction ou de squat.

Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 14 Mai 2014 à 17:10 | Lu 10073 fois

Tags : MAHANA BEACH






1.Posté par T. le 15/05/2014 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

200 personnes sur la paille, avec leurs familles. Des millions de F de loyers perdus pour les propriétaires. Des millions de francs perdus pour la commune en taxes de séjour. Des centaines de millions de francs perdus par les habitants de Moorea en retombées économiques indirectes. Une zone d'activité commerciale (le "Petit Village") sinistrée avec des commerces fermés et à l'abandon, et là aussi des dizaines de pertes d'emploi. Des herbes folles un peu partout, des bâtiments écroulés ou brûlés, des tags... Quel gâchis. Et quand je pense que certains ne voient pas l'intérêt général qu'il peut y avoir à relancer un projet touristique sur ce lieu, au besoin en ayant recours à l'expropriation pour les derniers propriétaires récalcitrants... Sans doute préfèrent-ils qu'on vive tous grâce aux aides sociales et au RSPF...

2.Posté par Substance le 15/05/2014 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Euh... avec quel argent? celui de nos impôts?

3.Posté par MR TARTONPION le 15/05/2014 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et le gouvernement a ses 3 milliards ?
on clame partout que les caisses sont vides ?? faudrait savoir...

4.Posté par jojo le 15/05/2014 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les hôtels en faillite à Tahiti?Quel gâchis aussi!!!

5.Posté par xxl le 15/05/2014 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un projet qui tien la route et qui pour Moorea ne pourrait être que bénéfique, cette partie de l'île est peut on dire sinistrée depuis la fermeture du club et l'abandon du Moorea village, c'est une honte de voir tout ce gâchis.
Tout cela parce que certains se croyant plus intelligents que d'autres voulaient le beurre et l'argent du beurre, pour ce qui est du Moorea village, il aurait pu être sauvé sans la bêtise de certains qui croyaient qu'un établissement comme celui la pouvait se gérer avec des incompétents.

6.Posté par rod le 15/05/2014 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hotel Tahara, hôtel Hilton, hôtel bel air, hôtel climat de France, hôtel Maeva beach, et bien d'autre on fait des hôtels pour les fermer ensuite à quoi cela sert il ?
les billets d'avion sont trop chère……. alors tout les projets actuels ne sont que des magouilles de défiscalisations pour des fermetures annoncées,
et les vieux hôtel c'est le pays qui va les détruirais à ces frais quelle bonne opération pour le contribuable Polynésien ou ils restent à l'abandon !!!
bravo la belle leçon de gestion…..

7.Posté par fred le 15/05/2014 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si votre theorie veut qu'avec un complexe comme celui ci c'est bon economiquement,alors pourquoi ne pas en faire 50,plus de problemes economique en polynesie.Plus de crise,du boulot pour tous,c'est ca?????gros lol.Le Sheraton a Faaa,tout le monde disait la meme chose.Ca c'est termine,helas par du licenciemment massif....Le radisson bientot,le maeva,fini,le Meridien ca capote aussi,dans les iles n'en parlons pas ,la cata....ON EST TROP CHER,c'est le seul et unique probleme.

8.Posté par tupai le 15/05/2014 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce n'est pas seulement le billet, ce sont aussi ces hôtels 5 étoiles qui relèvent le coût. Il y avait un opérateur qui faisait venir une compagnie (corsair puis une autre du même style ) qui remplissait les petits hôtels locaux et pensions moins chers tenus par des Polynésiens, billets moins chers, 700 touristes 2 fois par semaine. Celui qui sait tout mieux que tout le monde a trouvé que cette compagnie à bas coûts présentait mal quand on veut du haut de gamme, cet ahuri a payé qqs centaines de millions pour la faire déguerpir!
on repart sur le même scénario exclusif du haut de gamme. Des hôtels propriétés d'investisseurs qui paient leurs employés locaux au compte goutte et rapatrient leur bénèfs chez eux, c’est super la vision de super chef !

9.Posté par Quoi le 16/05/2014 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout à fait d'accord avec Rod et Fred.
Pourquoi aller en Polynésie depuis l'Europe alors qu'on peut faire le même type de voyage en Asie pour deux fois moins cher, avec un service de meilleure qualité et des sites culturels et/ou historiques bien plus importants.
En Asie les plages sont aussi belles et en plus c'est moins d'heures d'avion pour y accéder...
Mais ne doutons pas que quelques uns se rempliront les poches au passage avec ce type de projet...

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance