Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Evasans aux Marquises : l’hélicoptère "solution idéale" pour Howell, mais il faudra attendre



PAPEETE, 29 septembre 2016 - Le ministre de la Santé a fait un point sur le potentiel d’amélioration de la gestion des évacuations sanitaires dans l’archipel des Marquises. Il a qualifié les transports héliportés de "solution idéale" mais annonce surtout une poursuite de la réflexion.

"Je profite de la présence de notre ministre des Finances pour lui faire un petit clin d’œil pour nous aider dans cette opération", a lancé Patrick Howell, jeudi matin lors de la séance des questions au gouvernement, en se retournant vers Nuihau Laurey.

Le ministre de la Santé a ainsi achevé un état des lieux des solutions qui se présentent à l’exécutif dans le cadre d’une amélioration de la gestion des évasans dans l’archipel des îles Marquises. Il venait d’être interpellé par Joseph Ah-Sha, représentant dans la majorité RMA, au sujet du décès, en juillet dernier, d’une ressortissante de l’archipel atteinte de la leptospirose, après plus de 15 heures de transport jusqu’à Tahiti.

> Lire aussi : Sa sœur meurt après 15 heures d'évasan, elle demande des explications à la justice

"La réflexion pour l’organisation des évasans dans l’ensemble des archipels sera poursuivie dans le cadre de la mise en œuvre du Schéma d’organisation sanitaire 2016-2021", a souligné Patrick Howell en qualifiant au passage de "solution alternative" l'option choisie par le Haut-commissariat dernièrement de permettre l'"intervention de bonitiers et de poti marara dans le transport de personnes lorsqu’une situation d’urgence le justifie". Il distingue en revanche les transports héliportés comme la "solution idéale" et rappelle qu’elle est inscrite au projet du schéma directeur des transports actuellement à l’étude. "Le coût estimé de deux hélicoptères biturbines, jugés nécessaires, est évalué à 900 millions de francs", a-t-il aussi rappelé, d'où probablement le "clin d’œil" au ministre des Finances.

La vedette Ata o Hiva en attendant

Reste que depuis 2010, l’exécutif polynésien et l’Etat sont régulièrement sollicités par la Fédération d’entraide polynésienne et de sauvetage en mer (FEPSM) au sujet d’un projet d’acquisition d’une vedette de sauvetage en mer pour l’ensemble de l’archipel. "Il s’agit d’une juste mutualisation des moyens, puisque le sauvetage en mer relève de la compétence de l’Etat et l’assistance médicale de celle du Pays", a noté Patrick Howel. La FEPSM a estimé l’investissement à 116 millions Fcfp pour l’acquisition de ce navire.

Cette vedette de sauvetage en mer et d’assistance médicale (VSAM), conduite par des bénévoles formés et expérimentés, se chargerait des évasans maritimes d’urgence. "Cette proposition qui me semble être complémentaire aux liaisons de jour d’un hélicoptère peut-elle être étudiée sérieusement par le Pays ?", a questionné Joseph Ah-Sha.

"Nous avons des opinions divergentes vis-à-vis de cette option", a répondu le ministre : "d’un côté la communauté des communes des îles Marquises a exprimée à plusieurs reprises sa réticence à l’égard de ce projet (…), de l’autre le responsable de notre service médical d’urgence, au centre hospitalier de Taaone, précise qu’il pourrait s’agir d’une solution alternative (…) transitoire par défaut, dans l’attente de la mise en place d’un moyen héliporté, qui reste la solution privilégiée et que je pousse".

En attendant, le Pays a prévu de positionner dès la mi-octobre 2016 dans l’archipel une vedette de sauvetage en mer. Le navire à passagers Ata o Hiva "spécialement aménagé pour des évasans urgentes" desservira le Sud des Marquises, avec la possibilité de rallier l’aéroport de Nuku Hiva, en cas d’urgence sanitaire.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 29 Septembre 2016 à 13:23 | Lu 2087 fois






1.Posté par mathius le 29/09/2016 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il serait intéressant d'avoir l'avis d'oscars Temaru puisque que c'est son gouvernement qui a puni les marquises en supprimant l'hélicoptère.

2.Posté par Phil le 29/09/2016 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas de soucis Howell, cela fait seulement 9 ans que le gouvernement de Tahiti tient ce discours... On en parlera aux familles des morts suivants, cela les consolera ! "En attendant, le Pays a prévu de positionner dès la mi-octobre 2016 dans l’archipel une vedette de sauvetage en mer. Le navire à passagers Ata o Hiva..." C'est le nouveau concept tahitien. Étendu au transport terrestre, cela donnerait un bus de 40 places qui servirait d'ambulance et de véhicule d'intervention des pompiers : 3 en 1. Génial ! Où c'est que j'ai déjà vu un truc comme çà ?... Ah oui, je crois au Soudan du Sud... A moins que ce soit en Éthiopie... ou à Haïti... Bref, dans un de ces pays super développé.

3.Posté par Marc Tarrats le 29/09/2016 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'organisation du sauvetage en mer et non le sauvetage en mer est une compétence de l’État. Le sauvetage en mer est la compétence de tous (ou de personne...). C'est donc une compétence de solidarité qui incombe à tous et à laquelle les collectivités (États, Pays, Communes et Communautés de communes...) peuvent contribuer et notamment financièrement. C'est ce que font certaines régions en France. C'est aussi ce que fait le Pays en mettant à disposition d'anciens navires de charge à la FEPSM. C'est un premier pas, mais cela ne peut être une finalité sauf à se désintéresser d'un sauvetage en mer bénévole qui pourrait être organisé et équipé professionnellement (un peu comme des pompiers volontaires... mais sans les indemnités).

4.Posté par APETAHI le 29/09/2016 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mathius ne raconte pas n'importe quoi ce n'est pas le gouvernement TEMARU qui a supprimé l'hélicoptère, c'est le propriétaire qui n'en voulait plus, ce n'était pas rentable, trop de charges.

5.Posté par mathius le 30/09/2016 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Apetahi, oui mais explique nous pourquoi que ce gouvernement n'a pas voulu l'aider pour venir en aide aux marquisiens avec l'argent que l'etat verse ã cet effet? Pour faire ses campagnes électorales?

6.Posté par Titi le 30/09/2016 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Apetahi. Effectivement, ce n'est pas le gouvernement Temaru qui a mis fin à l'hélicoptère aux Marquises mais bien la concurrence déloyale de AIR TAHITI qui avec 3 vols/semaines sur UA POU & UA HUKA, et voyant qu'Héli-Inter remplissait ses vols, a proposé des vols tous les jours 7/7 pour faire couler Héli-Inter. Une fois le monopole acquis, ils ont commencé à réduire les vols soit disant par manque de rentabilité de la ligne TWIN OTER, car pour des raisons politiques et pour faire plaisir aux pilotes, on base le tWIN au Sud alors que les 2 pistes sont au Nord!!! Puis vient le chantage d'arrêt des vols en 2011 si la population choisi la solution de l'hélico. Alors, le gouvernement TEMARU choisira AIR TAHITI sous la pression de certains élus des Marquises qui ont défendus leurs intérêts privés (action chez AIR TAHITI, famille travaillant chez AIR TAHITI) contre la santé de leurs administrés.

7.Posté par Titi le 30/09/2016 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BLABLABLA.... BLABLABLA.... ça fait déjà 9 ans qu'on attend et plus d'une 10° de morts dans l'indifférence générale.

8.Posté par TAAHOA le 30/09/2016 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Poste 4 Apetahi : Cela fait longtemps que je dis à Mathius qu'il ouvre sa bouche pour ne rien dire. J'espère que cette fois-ci il va la boucler.

9.Posté par mathius le 30/09/2016 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Taahoa combien est ton salaire ?

10.Posté par REY Ethode le 30/09/2016 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les évasans urgentes, ce n'est pas tous les jours
Bien que la maintenance technique d'un hélicoptère soit beaucoup plus contraignante que celle d'un avion.
des évasans par hélico sur Rapa sont réalisées régulièrement à partir de sa base à PPT avec un ravitaillement à Rurutu ou Raivavae
Pourqoi pas pour les Marquises ( voire les îles excentrées des Tuams): utiliser le même hélico basé à PPT avec un ravitaillement prévu à Takaroa, Napuka ou Hao

11.Posté par Phil le 30/09/2016 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Titi : un peu plus d'un mort par an, c'est pas assez... Et puis un marquisien, çà compte pour moitié à Tahiti. Donc on en est qu'à 5 morts. Howell ne saute que si c'est une touriste japonaise qui meurt, mais à Bora Bora seulement, pas pour une marquisienne ou même 2 ou 3...

12.Posté par pére ubu le 30/09/2016 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mathius, le pauvre, apparemment il est tout seul à la maison, comme E.T. il n'a plus des amis, plus de la famille, plus personne s'intéresse à son art dépassé du siècle dernière, les indigènes l'ignorent, alors au moins il a son ordinateur et le site Tahiti infos, la il peut tout commenter, même si il connaît visiblement très peux, il peut raller pour raller, occupation préféré du bon farani et il nous distrait tous! Je l'aime que pour ça, et il nous offre au même moment son caractère de quelqu’un qui a échoué au « paradis » ! ....suite

13.Posté par pére ubu le 30/09/2016 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suite: Dans la littérature sur le pacifique Sud nous trouvons beaucoup de ce type d'homme qui arrivent dans les îles à la poursuit de leur propres idées, ils les projettent aux indigènes, et après un certain temps ils découvrent la vie des indigènes ne correspond jamais à leurs attentes. Il n'arrivent jamais à comprendre personne as les demandé ou invité de venir. Leur idéalisme déçu se transforme en la haine contre les indigènes! Je crois c'est la raison pourquoi nôtre ami Mathius s'accroche toujours à M. Temaru, au lieux de réfléchir sur son propre échec.

14.Posté par mathius le 30/09/2016 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Père Ubu un raté est celui qui transmet rien, et toi tu transmets quoi? Ta lâcheté d'un pseudo?

15.Posté par mathius le 30/09/2016 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Père Ubu si tu me connais tu dois savoir je suis le contraire de l'amertume, par contre je vois ã te lire que je suis ton miroir. Allez raconte nous ton histoire😜🤑

16.Posté par ZÉRO LA BARRE ! le 01/10/2016 07:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fatiguant les monsieurs "je sais tout sur tout"
Les commentaires n'ont d'intérêt que si vous apportez des éléments nouveaux à la reflexions ou un angle d'approche encore pas exploré.
Vous invectiver à travers vos claviers est pathétique !

17.Posté par mathius le 01/10/2016 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zéro la barre, lorsque nous avons fait condamné (ldhdp) la France par le BIT, pour le manque de securité chez les plongeurs des fermes perlières, j'avais déjà les memes insultes ã mon egard. Les magouilleurs sont bien aimės en polynesie.Il n'empêche que les marquisiens se retrouvent comme les plongeurs des fermes perlières ou l'état n'assure pas la securité des personnes tout en payant le pays pour qu'il assume cette sécurité qui n'assure pas Que fait le garant de la légalité?
As tu la reponse? Le problème de la polynesie sont pas les sais tout, mais les sais rien, les pas au courant, les je ne sais pas, les ils m'avaient dit, les on ..bref les pronoms canailles. Les pseudos mis à pas les insultes n'ont rien à dire.

18.Posté par emere cunning le 03/10/2016 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Phil, Mike Tarrats, Titi,
A DIRE VRAI et si le sauvetage en mer est aussi l’affaire de tous, en France comme ici, L’ETAT SE DESENGAGE dans beaucoup de services publics essentiels tels que celui-ci pour laisser ses élus à la gourmandise insatiable avaler l'argent des contribuables à leurs petites priorités et frivolités. Alors qu'il devrait lui incomber D’UN BOUT A L’AUTRE, il a d’abord été confié aux collectivités territoriales moyennant une dotation qu'il a réduit à des clopinettes (moins de 10%) au fil des ans. Et, bien calculé comme on pouvait s’y attendre, il a été transféré à des associations reconnues d’utilité publique qui vivotent désormais de la générosité de stés privées, des administrés et de ses bénévoles, CE QUI EST INADMISSIBLE.

19.Posté par emere cunning le 03/10/2016 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Phil, Mike Tarrats, Titi,
Alors qu’une vedette dédiée au secours en mer devrait pouvoir appareiller dans les minutes de l’appel, on imagine mal que ces pauvres pêcheurs, malgré leur bonne volonté (inutile de les culpabiliser en parlant « d’indifférence générale ») soient si tôt disponibles et convenablement équipés à la localisation/aide des sinistrés. ET il faut vraiment manquer de pudeur pour occulter les graves carences de l'Etat en présentant la chose sous l'angle d'une régularisation de pratiques illégales. Ce service devrait revenir à l’Armée qui est équipée et à même de former les soldats et volontaires à secourir plutôt qu’à faire la guerre (je vais encore me faire lyncher, but nevermind).

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance