Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Epidémie de diarrhée aiguë virale : décès d'un 2e nourrisson



AFAREAITU, le 26 août 2015. Le bureau de veille sanitaire alertait la population en fin de semaine dernière d'une recrudescence des cas de diarrhées aiguës virales. A l'hôpital de Moorea, des nourrissons atteints de ces crises de diarrhées aiguës affluent vers l'hôpital de l'île et un bébé de 5 mols est décédé à la suite d'une déshydratation sévère

C'est un simple message déposé sur la page Facebook de la mairie de Moorea-Maiao qui alerte. "La Polynésie française subit depuis plusieurs semaines une épidémie de diarrhée aigüe. Le week-end dernier, un bébé de sept mois est décédé à l'hôpital de Taravao et de plus en plus de nourrissons sont hospitalisés à l'hôpital d'Afareaitu" indique ce post. Cette épidémie de diarrhées dues à des virus (gastro-entérites aiguës virales ou GEA) est en cours depuis plusieurs semaines sur l'ensemble de la Polynésie française et semble actuellement se renforcer. Elle touche surtout les enfants, mais tous les âges sont concernés. Depuis le mois de juin, quelques milliers de cas ont été signalés et plusieurs enfants ont été hospitalisés.

Récemment un nourrisson de 5 mois est décédé à Moorea des suites de cette maladie, à cause d'une déshydratation aiguë sévère, aussi de nouvelles recommandations, plus précises et détaillées en direction des enfants malades sont faites.
La maladie se traduit par une fièvre modérée, des douleurs abdominales, de la diarrhée et des vomissements. Elle guérit sans traitement en quelques jours, mais la diarrhée et les vomissements qu'elle provoque peuvent entraîner une déshydratation dangereuse pour les jeunes enfants et les personnes âgées fragiles (la déshydratation est la perte d'eau du corps).

Les virus responsables se transmettent de personne à personne, par l'intermédiaire de mains salies au contact des selles ou des vomissements de malades. Des gestes simples et efficaces peuvent limiter sa transmission et éviter les complications :

• Toutes les personnes en contact avec des malades doivent se laver soigneusement et fréquemment les mains ;
• Les personnes malades doivent penser à boire très régulièrement ;
• Les petits enfants (moins de 5 ans et surtout moins de 3 ans) doivent recevoir le seul médicament important à donner dans ce cas : une solution de réhydratation orale à boire très régulièrement. Il s'agit d'une poudre à diluer dans 200 ml d'eau, de type Adiaril*, GS 45*, Fanolyte* ou Solution Picolite* (médicaments en vente libre et remboursés sur prescription) ;
• Si un jeune enfant malade n'arrive pas à boire, s'il ne joue plus, s’il a les joues creuses ou les yeux enfoncés et la peau pâle, il est nécessaire de consulter en urgence.


Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 26 Août 2015 à 18:12 | Lu 3175 fois







1.Posté par Roro LEBO le 27/08/2015 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quelle triste nouvelle!

2.Posté par Frederic le 28/08/2015 03:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui c'est effroyable

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 17:44 Le nouvel ATR d’Air Tahiti béni à Rurutu

Mercredi 22 Novembre 2017 - 16:09 Marcel Tuihani reçu par le président du Sénat

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance