Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Energie et climat à la recherche d'un bon plan



Energie et climat à la recherche d'un bon plan
PAPEETE, le 4 juin 2015. Le Pays souhaite présenter un « plan climat énergie » pour la conférence environnementale COP 21, qui se tiendra à Paris, à la fin de l'année. En 2012 déjà, le Pays travaillait sur un « plan climat stratégique ».



Il y a trois ans, en mars 2012, représentants des services administratifs du Pays, de l’État, des communes, de la société civile et du secteur privé (pétrolier, industrie, transport)  étaient réunis pour mettre en place un « plan climat stratégique ». Celui-ci avait notamment pour objectif « d'adapter les politiques sectorielles coordonnées en fonction des contraintes du changement climatique ».
Trois ans après, même composition du public, ce jeudi, à la CCISM. Cette fois, le but est de rédiger « un plan climat énergie ». Promis selon Nuihau Laurey, vice-président en charge de l'énergie, il sera rédigé pour la COP 21, prévue à la fin de l'année à Paris (lire ci-dessous). « Le Plan climat énergie » a pour but de définir un « projet de développement durable, dont la finalité est à la fois l'atténuation du phénomène et l'adaptation du Pays au changement climatique ».

Ce document, rédigé à partir des grands axes qui avaient été retenus dans le « plan climat stratégique », devrait détailler les actions mises en œuvre pour « s'adapter et atténuer les effets du changement climatique ».
« Ça prend beaucoup de temps car c'est un travail de concertation pour que les pratiques changent dans le secteur privé et public. Il faut associer l'ensemble des responsables pour faire en sorte que le message passe », note le sénateur récemment élu. « On a l’impression que les choses n'avancent pas vite mais c'est un travail de longue haleine. L'objectif est de présenter une feuille de route crédible. »
Pour mener à bien ce projet, le Pays s'appuie sur le cabinet d'ingénierie français Artelia, la société spécialisée en environnement marin, en aménagement du territoire et en océanographie Créocéan, qui a une agence à Punaauia, et Capse Polynésie française, entité du Groupe d’ingénierie du Pacifique, spécialisée dans les études et projets ayant trait à la protection de l’environnement et la sécurité.

En parallèle, Nuihau Laurey travaille sur un plan de transition énergétique. Celui-ci s'articulera autour de trois axes principaux : la production énergétique afin de favoriser le "mix énergétique", les transports afin de faciliter l'utilisation de véhicules électriques ou hydrides en les rendant plus accessibles -financièrement- en Polynésie française, l'urbanisme pour définir et inciter à imaginer des bâtiments dont la consommation d'énergie serait réduite. Ce plan de transition énergétique s'inscrira dans le plan climat énergie, qui a pour but de devenir un document de référence pour les politiques publiques face au changement climatique. Initialement annoncé pour la fin du premier trimestre 2015, ce plan de transition énergétique est encore en cours d'élaboration.



La COP21, c'est quoi ?

La COP21 est la 21e Conference of the Parties ou Conférence des Parties. C'est l'organe majeur de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), adoptée en 1992 à l'issue du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro, au Brésil. Cette dernière a été mise en place afin de comprendre et trouver des solutions au problème du changement climatique. Dans ce cadre, presque tous les pays du monde se réunissent chaque année depuis 1995 pour lutter ensemble contre le réchauffement climatique.
La COP21 se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre. S'y rassembleront: 195 pays signataires de la CCNUCC, des ONG, des entreprises et des groupements de scientifiques. Certaines conférences ont donné naissance à des décisions importantes comme le Protocole de Kyoto en 1997. Mais d'autres COP n'ont pas débouché sur de nouveaux engagements quantitatifs.
Pour les représentants de 195 pays, l'objectif sera de trouver un accord pour limiter à deux degrés le réchauffement climatique par rapport à l'ère préindustrielle.


La Polynésie française sera présente

En avril, le conseil des ministres a acté la nomination de Bran Quinquis en tant que délégué interministériel en charge de la préparation de la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21) . Il y a quelques semaines, le gouvernement annonçait aussi la création d'un comité local chargé du suivi des travaux d’élaboration du message qui sera porté par la Polynésie française.
Le fenua accueillera également une conférence du Groupe des dirigeants polynésiens (PLG - Polynesian Leaders Group) mi-juin. Cette plate-forme intergouvernementale regroupe les huit collectivités polynésiennes que sont les îles Cook, Niue, la Polynésie française, Samoa, les Samoa américaines, Tokelau, Tonga et Tuvalu. A l'issue de cette rencontre, une déclaration commune sera rédigée pour être relayée lors de la C0P21.

Quelles actions ?

Le groupe Artelia a présenté ce jeudi des exemples d'actions qui pourraient être mis en œuvre :

- Inciter à la mise en place de plans de mobilité (entreprise, administration...)
- Développer des infrastructures de recharge pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables
- Intégrer des critères énergétiques dans les subventions accordées par le Pays en lien avec l'amélioration de l'habitat
- Pratiquer une tarification (jour/nuit et/ou dissuasive) en période de pointe
- Réglementation et étiquetage énergétique homogène des produits électroménagers
- Fixer les conditions de développement des énergies renouvelables par filières

Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 4 Juin 2015 à 15:41 | Lu 842 fois







1.Posté par POWER PLUS le 04/06/2015 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce serait faire preuve d'angélisme de croire que le fournisseur historique d'énergie qu'est EDT acceptera sans combattre de perdre son monopole si de plus en plus de foyers décident de s'équiper en installations photovoltaïques ou éoliennes ... Les enjeux financiers sont tellement considérables !!!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance