Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


En manque de sucreries, il pose son hélicoptère devant le supermarché de Nauru



photo d'illustration
photo d'illustration
YAREN, vendredi 12 août 2011 (Flash d'Océanie) – Un jeune Australien employé sur un bateau de pêche taïwanais doit depuis deux jours se dépêtrer avec la justice et la police de l’île de Nauru, qui l’a arrêté et saisi l’hélicoptère qu’il avait choisi de poser devant le supermarché de l’île, pour, selon lui, satisfaire une envie irrépressible de sucreries.
En milieu de semaine, cet atterrissage inattendu, sur la plage toute proche du magasin, a immédiatement attiré l’attention de la population, mais aussi de la police locale.
Face aux officiels de Nauru, il a pensé, dans un premier temps pouvoir s’en tirer en expliquant qu’après plus de deux mois en mer sur ce bateau taïwanais, il avait eu envie de « chocolateries » et de « boissons gazeuses ».
D’où l’idée de prendre l’hélicoptère basé sur le bateau pour rejoindre la terre la plus proche à ce moment-là, à savoir l’île de Nauru.
Ayant ensuite aperçu depuis l’hélicoptère l’enseigne du plus grand supermarché de l’île, il a décidé de se poser sur la plage la plus proche, à quelques dizaines de mètres du magasin.
Face à la police nauruane, il a ensuite déclaré l’incident clos et en s’excusant pour le dérangement occasionné et en annonçant qu’il allait maintenant redécoller à bord de son hélicoptère, a raconté jeudi l’Australien Rod Henshaw, porte-parole de la police locale.
« Il a fallu alors lui expliquer que ça n’était pas aussi simple que cela », a ensuite expliqué le porte-parole à la radio nationale australienne.
Le jeune pilote a ensuite dû reprendre les commandes de son appareil, mais cette fois-ci en compagnie d’un agent de police pour rejoindre la capitale Yaren, où il a été entendu.
D’ici à la fin de la semaine, même si le gouvernement de Nauru et son aviation civile semblent voir décidé de renoncer à poursuivre l’affaire au pénal (pour atterrissage non autorisé et immigration illégale) ce jeune Australien de 24 ans pourrait encore se voir contraint de payer une amende pouvant aller jusqu’à cent mille dollars australiens.

pad

Rédigé par PAD le Vendredi 12 Août 2011 à 02:50 | Lu 740 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance