Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


En Amérique du Sud, la ruée vers l'or accélère la déforestation



Paris, France | AFP | mercredi 14/01/2015 - Le développement des mines d'or, parfois illégales, observé ces dernières années dans plusieurs régions d'Amérique du Sud accélère la déforestation, menaçant la biodiversité très riche de ces zones et contribuant aux émissions de gaz à effet de serre.

"Une ruée vers l'or mondiale a conduit à une augmentation significative de la déforestation des forêts tropicales en Amérique du Sud", écrivent les auteurs d'une étude publiée mercredi dans la revue Environnemental research letters.

Entre 2001 et 2013, environ 1.680 km2 de forêts tropicales ont été défrichés en Amérique du Sud pour permettre l'exploitation de mines d'or, ont-ils estimé.

Cela représente une part limitée de la déforestation totale, dont la surface est de plusieurs millions de km2 par an pour l'ensemble de la planète, mais la richesse biologique des zones visées par les chercheurs d'or est elle exceptionnelle.

"Bien que la perte de forêts due à l'exploitation des mines est moins importante que la déforestation en lien avec l'agriculture, elle intervient dans des régions tropicales qui ont la plus riche biodiversité", souligne Nora Alvarez-Berrios, l'un des auteurs de l'étude.

Dans la région de Madres de Dios au Pérou, par exemple, un hectare de forêt peut contenir jusqu'à 300 espèces d'arbres", explique la chercheuse de l'Université de Puerto Rico.

Fait aggravant, 90% des destructions recensées depuis 2001 ont eu lieu dans seulement quatre régions formant des écosystèmes, et très souvent à proximité de zones protégées.

Les régions les plus touchées sont: une partie du nord-ouest du continent à cheval sur plusieurs pays (Guyane, Venezuela, Surinam, Guyane française, Brésil, Colombie), le sud-ouest amazonien (Pérou, Bolivie, Brésil), la région Tapajos-Xingu (Brésil) et la région de la Vallée Magdalena-Uraba dans le nord de la Colombie.

Bien que les espaces protégés aient en général été épargnés, les auteurs de l'étude ont estimé qu'un tiers des défrichements ont eu lieu à moins de 10 km de ces zones, qui se retrouvent plus exposées aux risques de pollution chimique liés à l'exploitation minière.

La production mondiale d'or, portée par une demande croissante, est passée de 2.445 tonnes en 2000 à 2.770 tonnes en 2013.

Le prix de l'or a lui aussi enregistré de fortes hausses ces dernières années, passant de 250 à 1.300 dollars l'once (28,3 grammes) entre 2000 et 2013.

Cela a contribué au développement de nouvelles mines dans le monde entier, expliquent les chercheurs, et rendu économiquement rentable l'exploitation de réserves d'or dans des zones plus difficilement accessibles, comme les forêts tropicales.

Rédigé par () le Mercredi 14 Janvier 2015 à 05:54 | Lu 96 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies