Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Élie Semoun : "Le rire est libérateur"



Passionné de plongée et nature, Élie Semoun compte profiter pleinement de son séjour en Polynésie !
Passionné de plongée et nature, Élie Semoun compte profiter pleinement de son séjour en Polynésie !
FAA'A, le 22 mars 2016 - Arrivé lundi soir, Élie Semoun s'est prêté ce matin au jeu des questions-réponses alors qu'il montera dès mercredi sur la scène du motu de l'InterContinental Tahiti. Son nouveau one-man-show "À partager" s'annonce très caustique avec des personnages pas piqués des vers ! Rencontre avec un humoriste très accessible…


Comment s'est passée votre petite initiation au tamure à votre arrivée hier soir ?
Je pense que mon niveau de danse est à revoir, j'ai été ridicule à souhait… En même temps, heureusement que le ridicule ne tue pas ! Et puis, je me dis que François Hollande est passé avant moi, alors cela ne pouvait pas être pire (rires).

Avez-vous hâte de rencontrer le public polynésien ?
Oui, complètement. C'est la première fois que je viens en Polynésie et j'appréhende un peu les réactions du public. En fait, compte tenu des personnages que j'interprète, je me demande toujours si les spectateurs comprennent bien que c'est du deuxième degré. Car mon one-man-show est plutôt basé sur de l'humour noir !


"J'utilise le prisme de ma sensibilité pour extérioriser ce que je ressens."


En effet, votre galerie de personnages est pour le moins décapante…
Oui, d'autres humoristes, comme Gad Elmaleh ou Kev Adams, qui sont d'ailleurs des potes, savent très bien faire rire à partir de choses simples. Pour ma part, mon spectacle est très noir, j'utilise le prisme de ma sensibilité pour extérioriser ce que je ressens. Je suis finalement comme un enfant face à la dure réalité qui nous entoure. La douzaine de personnages est ainsi assez détonante.

Justement quand vous jouez "l'apprenti djihadiste", quelle est la réaction des gens ?
J'y ai pensé parce que j'ai joué ce sketch deux jours après les attentats de Paris. Donc j'étais un peu flippé. Et j'ai dit aux gens : "Voilà j'ai un sketch sur un djihadiste, je me suis posé la question de savoir si je le gardais ou si je le faisais sauter ?" Du coup, les gens se sont marrés. La preuve que le rire est libérateur ! Et je crois que c'est le sketch qui fait le plus rire. Parce que justement ça parle de ce qui se passe en ce moment, mais avec ma vision d'humoriste. J'aime explorer les failles de l'être humain.

Allez-vous adapter votre spectacle pour la Polynésie ?
J'aime bien me renseigner quand j'arrive dans un nouvel endroit. Là, vous venez de me faire prendre toute la mesure de l'impact des essais nucléaires chez vous, alors je réfléchis déjà de quelle façon je pourrai inclure cela dans mon show. J'imagine par exemple faire revenir mon handicapé moteur de l'endroit où ont explosé les bombes et d'utiliser cette "clé" pour entrer en contact avec le public. J'aime fonctionner de cette manière pour créer de la proximité, de l'interactivité…

Où puisez-vous votre inspiration, vous parlez plus de vous dans ce spectacle ?
Comme je le dis souvent, ce sont les membres de ma famille qui m'inspirent beaucoup ! C'est vrai que je parle plus de moi que d'habitude. Par exemple, je parle de mon fils adolescent, ou encore d'un chagrin d'amour que j'ai eu. C'est du vécu, je n'arrive pas à mentir, et c'est ça que je souhaite justement "partager", comme l'indique le titre de mon show.

Avec ou sans son nez rouge, l'humoriste vous attend pour "partager" son nouveau one-man show.
Avec ou sans son nez rouge, l'humoriste vous attend pour "partager" son nouveau one-man show.
"J'aime être dans l'urgence pour écrire, ça me motive."


Combien de temps avez-vous mis pour écrire le spectacle ?
Cela représente environ un an d'écriture au cours duquel j'ai été conseillé par ma complice Muriel Robin. Je me suis entouré par ailleurs de Nans Delgado et Frédéric Hazan des "Guignols", et cela donne un rendu plutôt trash ! J'ai déjà joué le spectacle une cinquantaine de fois en métropole, mais aussi à l'île Maurice et en Guadeloupe.

C'est quoi une journée type avec Élie Semoun ?
Je me réveille assez tôt, j'aime aller trouver des vieilleries dans les marchés aux puces et décorer ma maison. Je suis également un amoureux des plantes, donc je jardine, je bricole… Je me détends aussi avec en lecture quand je tombe sur un bon livre. Puis le soir, généralement, je joue.

Quels sont vos projets ensuite ?
Je vais rester une semaine ici, et essayer de plonger un peu, découvrir la flore, etc., puis je m'envolerai pour la Nouvelle-Calédonie où j'assurerai une représentation. Je reprendrai ensuite la route pour jouer dans les provinces, avant de faire le Casino de Paris en novembre-décembre. En outre, le film d'animation "L'âge de glace 5", dans lequel je prête ma voix aux côtés de Vincent Cassel, sortira en juillet. Après je verrai, j'aime en fait être dans l'urgence pour écrire, ça me motive.

Le pitch

Venez découvrir Fabrice la patronne du spa, Xavier l’handicapé moteur et dragueur, Oussama Ben Dubois djihadiste débutant, Mapi la couguar gourmande et épanouie, Jean-Louis le nouvel élu d'une mairie fasciste, un pervers ravi des "rapports humains" en Thaïlande, et bien d’autres nouveaux personnages inventés par Élie Semoun. Son goût et son talent pour incarner des personnages incroyables ne l’ont pas quitté ! Un spectacle où vous découvrirez un Élie Semoun toujours aussi drôle, mais également émouvant et touchant.

Pratique

Mercredi 23 et jeudi 24 mars, à 19h30
Apéro sunset musical à partir de 18 heures, avec Kurahei Benett (Tahitian Voice 2015) et Silvio Cicero (Tahiti Festival Guitare)
Motu de l'InterContinental Tahiti
Tarifs : 10 000 Fcfp (fauteuils VIP) ; 7 000 Fcfp (chaises) ; 6 000 Fcfp (debout)
Billets en vente à Carrefour Arue, Punaauia, Faa'a, Radio 1 Fare Ute et sur www.radio1.pf
Places limitées
Contact : 87 73 02 01 ou maheata@radio1.pf

Rédigé par Dominique Schmitt le Mardi 22 Mars 2016 à 14:10 | Lu 1444 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 17:10 Bébé pleure, papa frappe maman : 4 mois ferme

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance