Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Economie bleue : le cluster maritime souhaite développer les infrastructures nécessaires



Gérard Siu, président du cluster maritime.
Gérard Siu, président du cluster maritime.
PAPEETE, le 15 septembre 2016 - Du 16 au 19 septembre 2016, le cluster maritime de Polynésie française organise son 3ème forum de l'économie bleue. Cette année, il sera axé sur le développement des infrastructures.

Gérard Siu est formel : l'économie bleue "a besoin des hommes et des infrastructures." Depuis plusieurs années, de nombreux acteurs locaux souhaitent développer ce pan de l'économie. Le cluster maritime de Polynésie française, dont Gérard Siu est président, organise depuis trois ans un forum de l'économie bleue.

L'édition 2016 se tiendra du 16 au 19 septembre à l'assemblée de la Polynésie française. Les participants prendront place autour de quatre tables rondes. Quatre grands thèmes seront abordés : infrastructures plaisance et activités nautiques, infrastructures pour la pêche hauturière, pôle d'excellence maritime et gestion des infrastructures et autorité portuaire intégrée.
"A l'heure actuelle en Polynésie française, nous avons plus de 45 aéroports dans les îles et des réseaux routiers construits un peu partout, y compris des routes bitumées dans les îles les plus reculées et des ronds-points aux Marquises par exemple. Mais des quais pour accueillir les bateaux, nous n'en avons que très peu…", regrette Gérard Siu. Pour ce dernier, le manque cruel d'infrastructures sur le territoire, reste n énorme handicap pour l'économie bleue. Ce manque freine sont développement. "Par exemple, à Bora Bora, toutes les infrastructures sont saturées. L'île ne peut plus avancer. Autre exemple à Nuku Hiva , qui et le premier port d'entrée des voiliers, les installations ne sont pas réellement adaptées…"

DES BESOINS À COMBLER

Le but du 3ème forum de l'économie bleue en Polynésie française est de discuter du développement de ce type d'infrastructures avec les différents acteurs : mairies, politiques et professionnels du monde maritime. Autour des tables rondes, débats et idées seront échangés et partagés.
"Nous voulons tracer les grandes lignes de développement de cette économie bleue dans les différentes îles. Nous voulons mettre en place les moyens adaptés au développement sur lequel nous misons. Les ports et les bateaux ont des besoins mais ils ne sont pas comblés du tout. Pourtant, nous sommes en Polynésie française, il serait possible de regrouper toutes les compétences techniques et humaines pour faire en sorte d'y répondre!"

Les synthèses de ces tables rondes seront présentées aux participants à l'issue du forum. Gérard Siu souhaite que des orientations soient apportées au public. Il a aussi pour ambition de faire des propositions aux politiques. Car pour Gérard Siu : les hommes est les infrastructures sont indissociables au développement de cette économie.

ZOOM SUR … Le cluster maritime

Le cluster maritime de Polynésie française a été créé le 2 juin 2014. Association loi 1901, le cluster regroupe les acteurs privés issus de l’ensemble des secteurs de l’économie maritime "autour d’une vision commune : le développement d’une économie Bleue durable, sur la plus grande ZEE française."

Le CMPF travaille aussi bien avec des acteurs privés que publics sur des projets transversaux et structurants.

Rédigé par Amelie David le Mercredi 14 Septembre 2016 à 11:23 | Lu 1564 fois







1.Posté par Vahineura le 14/09/2016 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'autre port d'entrée en Polynésie française est : Atuona à Hiva Oa.
Parlant des voiliers, 90 jours pour traverser la Pf. C'est peu... Peut-être réfléchir aussi sur ça.
Bon forum...

2.Posté par J’dis ça, j’dis rien le 15/09/2016 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" A Bora, toutes les infrastructures sont saturées". Ah bon !!! Le problème ne viendrait-il pas plutôt du coté de la mairie ?
Une association de professionnel a trouvé des subventions pour faire installer des corps morts et des points d'eau. Résultat: la commune a autorisé la mise en place de ces corps morts, au fond de la baie de Faanui ( une vasière balayée par les rafales de vent, sans intérêt, et loin de la ville ). Dans le même temps, la baie bien abritée et proche de Matira a été interdite au mouillage ( trop proche de la maison de M et Mme le Maire, sans doute ). Les points d'eau ( tout neuf et qui pourrissent sur place ) ne peuvent pas être utilisé et les plaisanciers qui débarquent leur poubelles sur le quai de la mairie, sont menacés d'une amende. Un pas en avant, deux pas en arrière ... c'est le bal des faux cul.

3.Posté par Wanted le 15/09/2016 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh les gars vous avez oublié le mètre derrière la photo d'identification de ce monsieur et mème la photo de profil... et il ne tient pas non plus son numéro....

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance