Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Échauffourées entre quartiers à Papeete : jusqu'à 1 an de prison ferme contre les meneurs (Màj)



Familles, amis, ils étaient encore nombreux à venir des quartiers soutenir leurs proches, certains en détention provisoire depuis les faits.
Familles, amis, ils étaient encore nombreux à venir des quartiers soutenir leurs proches, certains en détention provisoire depuis les faits.
PAPEETE, le 29 septembre 2015 - Onze prévenus, dont cinq comparaissaient détenus, ont été jugés lundi en fin de journée au palais de justice de Papeete suite aux affrontements entre quartiers Estall et Paraita les 12 et 13 septembre derniers. Le procureur de la République avait requis jusqu'à 1 an de prison ferme contre les meneurs. Des réquisitions suivies par le tribunal qui a rendu son jugement tard hier soir.

Des peines de 6 mois de prison ferme à 12 mois de prison ferme avaient été requises par le ministère public lundi soir contre les cinq prévenus que le parquet considère comme être à l'origine des violents heurts intervenus les 12 et 13 septembre derniers entre familles des quartiers Estall et Paraita, à Papeete. Le maintien en détention a été ordonné contre ces derniers, au nombre de cinq.

Au centre des pea pea, le paka

Les policiers de la direction de la Sécurité publique (DSP) avaient dû déployer une trentaine d'hommes et de nombreux véhicules pour ramener le calme entre ces quartiers voisins. Projectiles en tout genre, jets de pierres, de boules de pétanque, barres de fer, fusils harpon mais aussi cocktails Molotov avaient été constatés et découverts ici et là.

Poubelles au milieu de la rue, dizaines de jeunes excités, la circulation sur l'avenue du chef Vairaatoa avaient été paralysées le temps de calmer les esprits. Trois blessés légers avaient été à déplorer. Les policiers avaient dû faire usage de leur pistolet gomme-cogne à plusieurs reprises pour neutraliser les plus énervés.

La situation entre les deux quartiers s'étaient envenimée une semaine plus tôt à cause d'une histoire de vol de sticks de pakalolo. S'en étaient suivies représailles, vols et expéditions punitives de part et d'autre avant que le conflit ne descende dans la rue, provoquant l'intervention de la police.

Des peines de 4 à 6 mois de prison avec sursis avaient aussi été requises contre quatre autres prévenus, et des peines plus légères de travail d'intérêt général pour les deux derniers des onze prévenus renvoyés hier à la barre.

Dans son réquisitoire, le représentant du ministère public avait refusé de "stigmatiser ces quartiers" en rappelant les nombreux appels à l'aide d'habitants en attente d'une justice qui mettrait "fin aux trafics en tout genre et de pakalolo en particulier, qui provoquent ces violences".


Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 29 Septembre 2015 à 08:25 | Lu 1528 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par Hiro le 29/09/2015 07:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C est bien ca va calmer un peu les foules....le pays semble etre repris en mains...bien...merci...

2.Posté par Papounet le 29/09/2015 07:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'abord merci à tous les courageux qui luttent contre les désordres . Juste pour dire qu'il est dommage que cette efficacité relative au fenua ne soit pas montrée en exemple aux autorités de métropole incapables de contrôler l'anarchie et la chienlit qui règnent sous leurs yeux dans l'hexagone.

3.Posté par Rigel le 29/09/2015 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Boules de pétanque, barres de fer, cocktails molotovs non mais on ce croirait à Beyrouth bientôt.
Ils ne connaissent rien d'autre que la violence, ils sont pitoyables.

4.Posté par Fab. le 29/09/2015 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Décidément, avec le pakalolo on devient vraiment très FOU.
cela serait-il aussi précieux qu'une pépite d' or ?

5.Posté par Fab. le 29/09/2015 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Décidément le pakalolo ça fait devenir les gens très FOUS,
cela serait-il aussi précieux qu'une pépite d'or ou qu'une vraie perle de POLYNESIE.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance