Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Drame de Taravao : les pièces à conviction retrouvées dans les ruines du fare calciné



A l'endroit où agonisaient les deux corps calcinés, les gendarmes retrouvent un couteau, un briquet et le bouchon d'un jerrican d'essence. (Illustration)
A l'endroit où agonisaient les deux corps calcinés, les gendarmes retrouvent un couteau, un briquet et le bouchon d'un jerrican d'essence. (Illustration)
TARAVAO, le 6 janvier 2016 -Les techniciens de l'identification criminelle ont minutieusement fouillé les décombres de la maison où un jeune couple de la Presqu'île a tragiquement trouvé la mort dimanche. Un couteau de cuisine, un briquet et un bouchon de jerrican ont été retrouvés là où gisaient leurs corps. L'homme s'était immolé par le feu dans la maison après avoir poignardé sa compagne à 11 reprises. Une enquête de personnalité se poursuit le concernant, pour tenter de comprendre son geste fou.


Les gendarmes de l'identification criminelle ont passé au peigne fin les décombres de la maison dans laquelle un homme de 34 ans a selon toute vraisemblance tué sa femme à l'arme blanche, dimanche dernier en début de soirée à la Presqu'île avant de tout faire brûler à l'essence, lui compris. Les enquêteurs ont retrouvé au terme d'une fouille minutieuse, au milieu des ruines, un couteau à steak, un briquet et le bouchon d'un jerrican d'essence à proximité immédiate de l'endroit où avaient été découverts les corps grièvement brûlés du jeune couple, a-t-on appris ce mercredi auprès du parquet de Papeete.

La victime, une jeune femme sans histoire de 26 ans, avait été lardée de onze coups de couteau dont une plaie profonde, avait révélé le rapport d'autopsie. Elle avait eu le temps d'accuser son tane d'avoir voulu la tuer à des voisins venus la secourir, peu de temps avant de rendre son dernier souffle. Son compagnon, qui devait décéder lui aussi, mardi, des suites de ses brûlures, n'avait pas pu être entendu par les enquêteurs en raison de son état désespéré. L'autopsie de sa dépouille n'a révélé aucune trace de coups le concernant, écartant la participation d'une tierce personne.

Vers un classement de l'affaire

Avec la mort du principal suspect, l'action publique est sur le point de s'éteindre dans ce douloureux dossier. Le couple était parent d'un petit garçon de 3 ans, aujourd'hui orphelin. Quelques proches du meurtrier pyromane doivent encore malgré tout faire l'objet d'auditions par les enquêteurs qui souhaitent en savoir plus sa personnalité afin, peut-être, d'expliquer les raisons de son geste fou.

Décrit comme quelqu'un de jaloux et possessif, il aurait reproché de prétendues infidélités à sa compagne "sans que cela ne ressorte pour l'heure des investigations" précise une source judiciaire. C'est la sœur du suspect qui avait alerté la gendarmerie dimanche après avoir reçu un coup de téléphone ambigu de son frère, lui faisant comprendre qu'elle allait devoir à l'avenir prendre soin de l'enfant du couple. L'incendie faisait déjà rage à leur arrivée sur place.


Rédigé par Raphaël Pierre le Mercredi 6 Janvier 2016 à 16:54 | Lu 2654 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par tutua le 07/01/2016 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quelle connerie la jalousie associée à la bêtise !

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Août 2017 - 14:59 Back to school pour une rentrée réussie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance