Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Deux frères sous les verrous pour le cambriolage de la cantine du collège de Punaauia



Les deux jeunes ont quitté le palais de justice pour la maison d'arrêt de Nuutania ce vendredi.
Les deux jeunes ont quitté le palais de justice pour la maison d'arrêt de Nuutania ce vendredi.
PAPEETE, le 23 septembre 2016 - En juillet dernier, les deux jeunes cambrioleurs s'étaient introduits dans l'établissement et avaient fait main basse sur les stocks de nourriture de la cantine scolaire. Le préjudice avait été chiffré à de plus de 500 000 francs.

Douze mois de prison ferme et mandat de dépôt à l'audience. C'est la peine prononcée ce vendredi par le tribunal correctionnel contre deux jeunes frères d'une vingtaine d'années, déjà condamné à de –trop- nombreuses reprises pour vol.

En juillet dernier, accompagné par un troisième larron du même âge, les deux frangins s'étaient introduits dans le collège de Punaauia pour y dérober un impressionnant stock de nourriture. Des kilos et des kilos de saucisses et autres cartons de poulets congelés volés à la cantine qu'ils avaient ramenés en partie chez eux "pour nourrir la famille".

Ils avaient raconté à leurs parents, étonnés par toutes ces victuailles, avoir trouvé tout ce ma'a du côté de la décharge de Faa'a où ils trainent d'habitude. Désœuvrés, sans travail, à la rue, ils ont expliqué au tribunal avoir agi ainsi car il n'y avait plus rien à manger dans le réfrigérateur familial.
Un argument que la principale du collège, présente à l'audience, a eu du mal à avaler : "Ils sont partis en abandonnant cinquante kilos de poulet congelé et des kilos de saucisses à même le sol sur la route, toute cette nourriture a été perdue".

Les deux jeunes gens étaient en état de récidive légale, chacun avait des peines de prison non exécutées au-dessus de la tête, raison pour laquelle le tribunal a ordonné le mandat de dépôt à leur encontre. Le troisième larron, complice mais au casier moins chargé, a écopé de 6 mois de prison avec sursis. Il est le seul à avoir quitté libre le tribunal.

Rédigé par Raphaël Pierre le Vendredi 23 Septembre 2016 à 14:24 | Lu 6306 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par Le Vieux le 23/09/2016 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils auraient eu un minimum vital pour vivre comme le RSA, ils ne seraient pas devenus des voleurs. Le comble, le seul Polynésien qui a réussi a toucher le RSA a été condamné comme un voleur. Voler pour manger n'est pas un délit lorsqu'on a ni travail, ni famille ni aide social.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Septembre 2017 - 10:24 Gaya exposera ses oeuvres à la salle Muriavai mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance