TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Des stagiaires étrangères formées aux arts traditionnels par le Conservatoire




Les élèves étrangères sont initiées à la culture polynésienne, et notamment au 'ori tahiti.
Les élèves étrangères sont initiées à la culture polynésienne, et notamment au 'ori tahiti.
PAPEETE, le 29 novembre 2016 - Depuis lundi, le Conservatoire artistique de Polynésie française a ouvert son 15e stage international de pratique des arts traditionnels. Les enseignants initient une trentaine d'élèves étrangères à la danse, aux percussions, au 'ukulele et même au tressage. Leur évaluation est prévue vendredi matin.


Deux fois par an, le Conservatoire artistique organise des cours d'initiation aux arts traditionnels à destination des étrangers. Le 15e stage international, qui a démarré lundi, reçoit une trentaine de passionnées de culture polynésienne venues du monde entier, et notamment du Japon. Parmi elles, 24 sont nouvelles et franchissent pour la première fois les portes de l'établissement, d'autres viennent pour la seconde fois et deux ont même atteint le niveau 5 : Nanave Radford, danseuse américaine, et Make Hosotani, artiste japonaise. Ces formations regroupent en effet les participants en niveaux (de 1 à 6), qui correspondent à leur fréquentation (premier stage, niveau 1, deuxième stage, niveau 2…).



Une trentaine de stagiaires participent à la formation.
Une trentaine de stagiaires participent à la formation.
Dans son discours d'accueil, Fabien Dinard, le directeur du Conservatoire, a exprimé sa satisfaction : "Nous sommes fiers de vous accueillir et de partager, transmettre notre savoir dans les règles du Conservatoire : nous savons que vous serez attentives et que vous prendrez bien soin de cet enseignement, en danse mais également en musique et en percussions car dans notre culture, on ne peut pas séparer ces trois pratiques. N’oubliez pas de ressentir votre danse."


Leur évaluation est prévue vendredi matin.
Leur évaluation est prévue vendredi matin.
Quatre enseignants en danse (Vanina, Erena, Moon et Hinavai), ainsi que les musiciens de l'orchestre traditionnel et les professeurs de percussions et 'ukulele (Moana, Tetia et David) vont ainsi leur apprendre les bonnes bases durant cinq jours. Vendredi, à partir de 9 heures, elles auront rendez-vous avec un jury de professionnels pour leur évaluation de fin de stage.

Rédigé par Dominique Schmitt le Mardi 29 Novembre 2016 à 17:30 | Lu 1080 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par TAAHOA le 30/11/2016 07:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut aussi leur apprendre les techniques et tout ce qui suit pour qu'un jour elles soient meilleures que nos danseuses. Et après on aura que nos yeux pour pleurer.

2.Posté par taramea le 30/11/2016 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

taahoa : tu as peur de quoi ? Et quand tu danses la samba, le jerk, etc..., est-ce que ceux qui ont inventé ces danses te l'on interdit ? Au contraire, c'est une bonne chose, que notre culture soit connue dans le monde entier, et non pas comme veut Taahoa, que çà reste sous le "tumu purau". Tu es toujours dans l'ancien testament, il faut avancer et non pas regarder son "pito" . E MEA TAAHOA ROA TE MAU TA'ATA MAI IA OE.

3.Posté par TAAHOA le 30/11/2016 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à poste 2 : et si un jour ils ou elles seront meilleurs que nous que vas-tu penser ! Regarde le va'a, au dernier championnat du monde beaucoup d'étrangers étaient devant nous . Pourquoi ? Tout simplement parce qu'on envoie nos meilleurs rameurs à l'étranger pour leur enseigner les techniques que seuls les tahitiens savaient. EIAHA RA E MAERE NO TE AHA TATOU E ORE EI E POTIA;

4.Posté par coyote le 30/11/2016 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Post3,

c'est justement l'aboutissement ultime de la reconnaissance de ta culture !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:32 Écroué pour avoir planifié le meurtre de sa mère

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance