Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Délégation de service public : la fédération polynésienne de boxe sur le ring



PAPEETE, le 30 août 2016 - Le ministère des Sports a refusé le renouvellement de délégation de service public à la fédération polynésienne de boxe. Ses cadres souhaitent l'annulation de cette décision. Ils ont saisi le tribunal administratif.

"La fédération polynésienne de boxe est attachée à développer un sport pour tous", tonne maître Eftimie-Spitz, dans l'enceinte du tribunal administratif de Papeete, en réponse à un argument du ministère des Sports pour expliquer son refus d'accorder la délégation de service public à cette fédération.

Ce mardi matin, le tribunal devait se prononcer sur la demande de la fédération polynésienne de boxe d'annuler la décision du 23 mai portant refus du renouvellement de sa délégation de service public pour la pratique de la boxe anglaise. La fédération souhaite aussi que le tribunal enjoigne la Polynésie française à lui accorder la délégation de service public ou à réexaminer son dossier.

"UNE FÉDÉRATION ACTIVE"

Le ministère des Sports reproche à la fédération polynésienne de boxe de ne pas avoir déposé son dossier dans les temps et de ne pas remplir pleinement sa mission publique, entre autres. "Le ministère explique que la fédération ne présente pas d'évolution significative sur ces quatre dernières années, il y aurait un certain essoufflement. C'est un motif faible. Il ne peut pas justifier le refus d'une DSP", note le rapporteur public.

L'avocate de la fédération polynésienne de boxe lance: "C'est une fédération active! La Polynésie française dit clairement qu'elle ne va accorder la DSP à personne! Aucune fédération ne remplit les conditions d'octroi de la DSP, c'est faux!" L'avocate souhaite apporter les preuves nécessaires au dossier que la fédération mérite et est capable d'avoir la délégation de service publique avant la délibération. "En 2015, la fédération a formé 30 instructeurs. Elle a terminé 2ème aux jeux océaniens, sur 22 pays! La fédération est active."

Pour la fédération, l'unique raison pour laquelle la DSP ne lui a pas été accordé est une raison de conflit de personne. Un argument qui a du mal à tenir pour le rapporteur public.

Dans ses conclusions, ce dernier demande au tribunal de rejeter la requête présentée par la fédération polynésienne de boxe.

"Bravo! La Polynésie française a réussi à mettre un terme au dépassement de soi-même. Elle renonce à ces gens qui se sont battus pour elle…", grogne l'avocat de la fédération.

Le délibéré devrait être rendu dans les semaines qui viennent.

Rédigé par Amelie David le Mardi 30 Août 2016 à 16:56 | Lu 1240 fois







1.Posté par teva le 01/09/2016 07:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on dit non, c est non...pas besoin d apprendre la boxe ici, y a assez de tabasseurs comme ca...apprenez leur le va'a...ou la couture....

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance