TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Délégation de service public : La fédération de boxe du président du COPF recalée


La fédération polynésienne de boxe s’est vue refuser la délégation de service public par le Pays, une fédération dirigée par le président du comité olympique de Polynésie française. Certains dénoncent un règlement de compte politique, pour d’autres il faut respecter les règles aujourd’hui, même si le laxisme a été de mise pendant des années. Les avis sont partagés.



Des soirées de boxe internationale sont organisées régulièrement en Polynésie
Des soirées de boxe internationale sont organisées régulièrement en Polynésie
Le sport polynésien traverse actuellement une période de tourmente. Un premier différent judiciaire avait éclaté fin 2015 entre Tauhiti Nena, le président du Comité Olympique de Polynésie française, l’organisme censé fédérer toutes les fédérations sportives, et l’association TNPG présidée par Gérald Huioutu, l’association gérant l’enveloppe de subvention attribuée aux frais liés au Jeux du Pacifique.
 
Les deux parties s’accusaient mutuellement de malversations financières. Tauhiti Nena révélait que M. Gérald Huioutu, président de la fédération de ping pong, n’était autre que l’adjoint du chef du service de la jeunesse et des sports, l’affaire prenait ainsi une tournure politique.
 
Pour certains, la réélection de M. Nena à la présidence du COPF s’est faite dans des conditions douteuses ou grâce à des « suiveurs », pour la "culture du chef » qu’il y a en Polynésie, pour d’autres le président ancien ministre UPLD, qui par ailleurs est professeur d’EPS, est légitime et œuvre pour le sport avec ferveur et loyauté, après un parcours de sportif honorable.

La question des délégations de service public avait été soulevée
La question des délégations de service public avait été soulevée
Une réunion avec les présidents de fédé importante
 
Il y a eu ensuite la réunion importante présidée par Nicole Sanquer, en présence d’experts mandatés par l’Etat, qui était destinée à définir les orientations du sport en Polynésie avec un jeu de questions-réponses avec les présidents des fédérations sportives, lors duquel beaucoup de points avaient été abordés, notamment la question des délégations de service public. M. Nena était absent à cette réunion pourtant primordiale, pris par ses obligations professionnelles, un conseil de classe.
 
Quasiment au lendemain de cette réunion importante, Tauhiti Nena avait déploré le manque d’investissement du Pays dans le financement du lobbying nécessaire à l’obtention de l’organisation des Jeux du Pacifique de 2023, le COPF et le Pays devaient marcher « main dans la main » pour cette candidature mais le résultat est celui que l’on connaît, les Jeux du Pacifique de 2023 n’ont pas été attribués à la Polynésie française.
 
Finalement, les délégations de service public qui légitiment ou non une fédération, et qui lui permettent par la même occasion d’obtenir des subventions, ont été dévoilées à travers un courrier au président du COPF qui doit donner un avis consultatif avant que celles-ci ne soient validées : La fédération de boxe, présidée le président du COPF lui même, n’obtient pas cette délégation. C’est le pavé dans la mare.

De nombreux présidents de fédérations avaient fait le déplacement à la demande de Mme la ministre
De nombreux présidents de fédérations avaient fait le déplacement à la demande de Mme la ministre
Le pavé dans la mare
 
Malgré un délai supplémentaire accordé par la Ministre, le dossier de présentation de la fédération de boxe ne convainc pas, c’est le refus de la part du Ministère. La polémique éclate.
 
Les pro-Nena dénoncent un règlement de compte politique de la part du camp en place, alors que la fédération de boxe existe depuis un moment et qu’elle a prouvé son efficacité et son action par des résultats probants et de nombreuses médailles lors des différents Jeux du Pacifique. Les autres dénoncent la « radiation à vie d’Ariitea Putoa partisane », un des meilleurs boxeurs du territoire et « l’absence de bilan financier de la fédération. »
 
Pour certains observateurs ayant souhaité rester anonymes « On a des amis dans les deux camps, ce n’est pas évident. Un certain laxisme dans les contrôles a installé de nombreuses fédérations dans un certain confort, ce qui a amené certains à oublier les règles à respecter. Tant que personne ne conteste, rien ne bouge. Il ne faut pas oublier que l’on sort de trois décennies où nous avons été habitués à dire « oui » au chef, au « metua ». Il y a un lien avec une certaine maturation nécessaire. Il est important de rappeler qu’il y a une règle du jeu à laquelle toutes les fédérations doivent se soumettre, les textes sur les fédérations. » SB

C'est un coup dur pour la fédération polynésienne de boxe
C'est un coup dur pour la fédération polynésienne de boxe
Communiqué de la fédération Polynésienne de boxe
 
Bonjour à Tous,
Comme vous avez dû l'entendre, la Ministre des sports avec ses "techniciens" de la Direction de la jeunesse et des sports : Cécile TIATIA, Mae LHOPITAL, un représentant de la MAAT, ont décidés de nous retirer la délégation de service publique pour les raisons suivantes :
 
- la FPB ne développe pas la boxe en Polynésie
- la FPB n'a pas de boxeurs de Haut niveau et ne fait pas du haut niveau
- la FPB ne fais pas de formation
- la FPB fait de l'événementiel et non de la compétition
- la FPB ne présente pas d'actions concrètes
 
Pour votre information, vous pouvez voir sur les photos ce que nous avons présenté lors de notre rencontre avec les "techniciens".
Comment peuvent-ils nous retirer la délégation de service public avec tout ce que nous faisons ?
 
De puis l'année 2009, Tahiti est 1er en Boxe dans le Pacifique.
 
- Aux mini-Jeux du Pacifique de 2009, l'équipe de Boxe de Tahiti à fini 1er avec 4 médailles d'OR.
- Aux Jeux du Pacifique de Nouvelle Calédonie de 2011, l'équipe de boxe de Tahiti à fini 1er avec 5 médailles d'or, 1 argent et 1 bronze.
-Aux Jeux du pacifique de PNG 2015, nous avons terminés 2ème avec 2 médailles de d'or, 4 médailles d'argent et 3 bronze.
Notre objectif pour les Mini-jeux du Vanuatu de 2017 et les Jeux de Tonga de 2019 est de regagner notre 1er place.
 
Comment peuvent-ils dire que nous faisons pas de Haut-niveau avec ces résultats ?
N'oublions pas que Heimata Neuffer et Edith TAVANAE ont fais un stage en équipe de France à l'INSEP cette année.
 
La FPB avec l'ensemble de ces clubs essayent de vous proposer le maximum de compétitions internationales en faisant venir des Australiens, de Néozélandais, des Calédoniens, des Américains et bien d'autres. La Ministre et ses techniciens interprètent cela comme de l'événementiel !
 
De plus, nous faisons partie des Fédérations ayant le plus de cadres qualifiés avec 3 BEES2, 1 BEES 1, des Juges arbitres internationaux.
Nous croyons bien que les "techniciens" de la Direction de la jeunesse et des sports ont dû louper une grande partie de notre présentation à moins qu'ils sont vraiment d'une incompétence maximale !
 
C'est bien triste dont arriver là!!!
Merci à tous pour votre soutien.
 
 

Rédigé par SB le Lundi 30 Mai 2016 à 18:09 | Lu 1746 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par ariitaia le 31/05/2016 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sport de sauvages, donnez ces subventions pour permettre aux Polynésiens les plus modestes de naviguer sur des pirogues à voile traditionnelles.

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki