Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Defi veggie, deux semaines pour manger responsable



Réale Couchaux lance ce défi à partir du 6 mai. Le but ? Responsabiliser le public sur le contenu de leurs assiettes.
Réale Couchaux lance ce défi à partir du 6 mai. Le but ? Responsabiliser le public sur le contenu de leurs assiettes.
PAPEETE, le 25 avril 2016 - Manger végétarien pendant deux semaines, un petit défi pour un grand geste pour la planète. Réale Couchaux lance ce défi à partir du 6 mai. Le but ? Responsabiliser le public sur le contenu de leurs assiettes.

Manger 100% végétal pendant 15 jours peut avoir des conséquences que vous ne soupçonniez même pas. Quand manger végétarien devient un geste pour la planète, l'initiative devient écologique. C'est pourquoi Réale Couchaux, représentante locale de l'association végétarienne de France lance le défi en Polynésie. Le 17 avril, elle lance sur son blog Green-zone Tahiti, un appel aux candidats prêts à végétaliser leurs assiettes pendant deux semaines, du 6 au 20 mai.
Au départ, Réale avait prévu de faire un groupe de 10 volontaires, mais elle ne s'attendait à ce que le défi ait autant de succès. En même pas 24h les places étaient prises, "nous avons dû ouvrir 10 places de plus qui sont parties aussitôt", raconte la co-gérante de red-zone, Pendant quinze jours, les candidats vont se retrouver lors de conférences, d'ateliers culinaires, de visionnages vidéos et d'une aide aux courses pour végétaliser leurs assiettes. "Les inscrits ne sont pas encore végétariens, ils font une démarche pour manger plus sain", explique Réale.
"Le défi est complétement gratuit et les ateliers et conférences le sont aussi. Le but est de sensibiliser les gens à l'empreinte carbone de leur assiette", ajoute la jeune femme.
Pendant quinze jours, les candidats vont se retrouver lors de conférences, d'ateliers culinaires, de visionnages vidéos et d'une aide aux courses pour végétaliser leurs assiettes. "Les inscrits ne sont pas encore végétariens, ils font une démarche pour manger plus sain", déclare Réale.
A première vue le contenu de notre assiette et l'émission de CO2 n'ont absolument aucun rapport. C'était sans compter sur l'empreinte carbone de l'élevage bovin, ovin et porcin. En effet, l'élevage représente 14% des émissions de gaz à effet de serre. Par ailleurs, un kilo de viande de bœuf nécessite 15.500L d'eau.
Le problème que Réale met en avant n'est pas tant la consommation de viandes en soit, mais leur surconsommation. Dans les années 1970, la consommation moyenne de viande par habitant était de 28,7 kilos par an, elle est passée en 2014 à 43 kilos en moyenne par habitant. Dans les pays développés, elle est même de 76 kilos de viandes par habitant par an.
Ainsi réduire sa consommation de viande induit automatiquement à une baisse de l'emprunte carbone, d'autant plus en Polynésie que la viande vient majoritairement de l'étranger.
"Lors de ce défi, nous allons aussi pousser les inscrits à consommer des produits polynésiens. Manger responsable c'est aussi manger local pour réduire plus encore son empreinte carbone et encourager l'agriculture du Pays", résume Reale.
L'engouement du public est tel, que Reale Couchaux a prévu deux jours de conférences ouvertes à tous début mai pour lancer le défi, mais aussi pourquoi refaire régulièrement des "défis veggie" dans le courant de l'année.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Dimanche 24 Avril 2016 à 15:24 | Lu 1300 fois







1.Posté par FINA le 26/04/2016 08:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ouiiii! une autre façon de consommer plus utile pour la préservation de la planète, de nos ressources! les places aux ateliers ont été prises d'assaut, signe que les consciences s'éveillent!

2.Posté par Xenos le 26/04/2016 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec les doses de pesticides qu'il y a dans les végétaux locaux, voilà un défi pour le moins courageux.

Personnellement, je n'oserais jamais.

Cela demande une abnégation sans limites. Mais que ne ferait-on pour la planète ?

3.Posté par manureva le 26/04/2016 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bio???

4.Posté par Réale le 26/04/2016 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Défi Veggie a pour but de faire (re)découvrir les productions locales, de préférence BIO, et de sensibiliser justement à l’empreinte carbone et aux valeurs nutritionnelles faibles des produits importés. Nous favorisons donc les circuits courts et l’agriculture biologique, en espérant que ce genre d’initiatives sensibilisent aussi les agriculteurs et producteurs locaux à s’orienter vers de modes de production plus sains pour la santé et l’environnement. Car pour le moment, l’offre est insuffisante face à la demande croissante! Le but est également de favoriser l’auto-production et les réseaux d’échange 😉 Réale

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Septembre 2017 - 10:24 Gaya exposera ses oeuvres à la salle Muriavai mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance