Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


De fortes précipitations prévues après l’épisode de chaleur



Victoire Laurent, chef de la division étude et climatologie à Météo-France.
Victoire Laurent, chef de la division étude et climatologie à Météo-France.
FAAA, 11 avril 2016 - Les fortes chaleurs ressenties sur les îles de la Société et aux Marquises ces derniers jours sont la conséquence de températures maximales légèrement au-dessus des moyennes saisonnières conjuguées à un vent faible et à une température océanique particulièrement élevée.

Les îles de la Société traversent ces derniers jours un épisode particulièrement chaud. Dimanche, la station de Faa’a a enregistré un maximum de 33,1°Celsius (C) et une hydrométrie de 85% à peine atténuée par une brise de 1,7 mètre par seconde. Sur Bora Bora, la température était de 32,5°C samedi, avec un vent de 4,6 m/s. Et si l’on en croit l’historique de la station météorologique de Faa’a, il est assez probable que cet épisode de chaleur ait été particulièrement ressenti sur les côtes nord et est de Tahiti. Mais nous n’en sommes pas encore aux records historiques de 34,5°C en 1994 à Faa’a ou de 39°C à Tiarei (Hitia’a o te Ra) en 1998.

Pour l’instant depuis début avril le thermomètre se maintient globalement autour de 1,5 degré au-dessus de la normale saisonnière avec des pics de température à 2°C. "Il n’y a aucun caractère exceptionnel dans températures mesurée", relativise d’ailleurs Victoire Laurent, chef de la division étude et climatologie à Météo-France. "Ce qui est caractéristique aujourd’hui, c’est la température de la mer, en surface. La mer restitue durant la nuit la chaleur emmagasinée de jour. Cela réchauffe l’atmosphère. Et les températures ne diminuent pas suffisamment durant la nuit. Cela génère des températures minimum élevées. Et le soir, on n’a pas cette sensation de fraîcheur. Il ne faut pas isoler le caractère température. Je dirais que ce que nous vivons ces jours-ci est un inconfort bioclimatique : la mer est chaude ; nous avons traversé des phases, notamment ce week-end où le vent est tombé, ce qui a conduit à une plus forte sensation de chaleur ; et à cela il faut ajouter une forte humidité, entre 75 et 78%. C’est cet ensemble de facteurs cumulés qui donnent la sensation d’inconfort que nous vivons actuellement".

Et cela risque de durer encore quelques jours visiblement. La température en surface de l’océan proche de 29,5°C autour de Tahiti. Elle atteignait les 30°C aux îles Sous-le-vent et aux Marquises, lundi, avec un maximum observé de 30,4°C au Nord de Bora Bora. "C’est quand-même assez élevé", reconnait Victoire Laurent. "Je pense qu’aujourd’hui encore (lundi), les gens ont eu de fort ressentis de chaleur sur ces zones-là".

Cette chaleur anormale de l’océan provoque de l’évaporation et laisse craindre des épisodes pluvieux et du mauvais temps dans les jours à venir. Jusqu’au 24 avril le centre de prévision météorologique analyse une forte probabilité de précipitations abondantes et largement supérieures à la normale, sur les îles de la Société jusqu’au Australes.

El Niño décline mais reste fort

Le phénomène El Niño poursuit une phase de déclin observée depuis fin janvier dernier mais demeure sous surveillance étroite. Il reste mesuré fort en mars avec des températures océaniques voisines des 2°C au-dessus de la normale saisonnière, autour de l’équateur. Ce courant chaud qui traverse la zone tropicale est générateur de phénomènes cycloniques. S’il s’atténue avec la baisse de l’intensité de El Niño, le risque cyclonique reste encore probable jusqu’en mai prochain. En 1983, le cyclone Veena avait dévasté la Polynésie le 12 avril.
Le phénomène El Niño continue de s'atténuer mais devrait rester fort jusqu'en mai (graphique : variation de la température de l'océan autour de la normale saisonnière).
Le phénomène El Niño continue de s'atténuer mais devrait rester fort jusqu'en mai (graphique : variation de la température de l'océan autour de la normale saisonnière).

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 11 Avril 2016 à 16:20 | Lu 3703 fois






1.Posté par pouicpouic le 12/04/2016 08:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jamais dans la jeune histoire de la météo en Polynésie nos "prévisionnistes" ce seront autant trompés. Madame Laurent, vous devriez faire profil bas et cesser de vous prendre pour des scientifiques sûr de leur savoir...pour le moment, c'est ZERO sur toute la ligne déclarations intempestives et publications indigestes sur votre site web en prime ..La moindre des choses dans votre situation c'est de faire preuve de raison et de pragmatisme comme vos collègues en NC ou ailleurs...Cesser d'alarmer a outrance les gens sur un hypothétique Cyclone...faites votre travail un point c'est tout .

2.Posté par Radagast le 12/04/2016 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pouicpouic, votre commentaire montre votre totale ignorance ne serait-ce que des fondamentaux de la météorologie. Comme la plupart des gens, la situation globale (el niño...), les spécificités, les défis météo vous sont inconnus.

Donc que savez vous faire ? Facile, vous pouvez critiquer, insulter, c'est très facile, ça ne demande aucune année d'étude, aucun savoir. Parler de chose que l'on ne maîtrise pas, voilà un sport favoris de nos jours.
Vous auriez un minimum de connaissance votre discours serait de dire qu'ils font un travail difficile.

3.Posté par pouicpouic le 13/04/2016 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

radagast je ne vois pas en quoi il y a la moindre insulte dans mon propos..en revanche le devoir des citoyens envers ses institutions et services d'état est d'avoir un regard un minimum critique, surtout quand et je le répète ces services sont défaillants. Ce qui est le cas pour Meteo France en Polynésie et contrairement à ce que vous pensez et n'hésitez pas à écrire sur un ton offensant je connais ce sujet, et je me suis très particulièrement intéressé a la situation de la saison Cyclonique telle que gérée par Meteo.pf. On attends des scientifiques des réponses étayées et vérifiées, pas de l'empirisme qui consiste à alarmer les populations à outrance pour ce dédouaner sur le mode :"On vous l'avait bien dit..."
Bref et sans polémique aucune, je vous invite à regarder le site de Meteo nouvelle Calédonie au discours beaucoup plus pragmatique face à un risque au moins équivalent....Sans parler des sites Anglo-saxons....Pour finir, il vous faut considérer que les prévisions Meteo ont des conséquence très importantes sur les comportements, des citoyens mais aussi des corps constitués (Pays, Etats , Sécurité civile) lorsque les prévisions sont aussi fantaisistes, c'est toute cette chaî...

4.Posté par Ponaofe le 13/04/2016 19:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ya pas photo le top des top et meilleur qui en temps réel de prevision ne loupe pas est windity contrairement à notre météo faussé .

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance