TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Coupe des confédérations : J-40 avant Tahiti-Nigeria, les Toa Aito en pleine préparation




La pagaie de Marama Vahirua "une marque de fabrique" et un hommage à Tahiti.
La pagaie de Marama Vahirua "une marque de fabrique" et un hommage à Tahiti.
A 40 jours du match Tahiti - Nigeria, les Toa Aito sont en pleine préparation pour la Coupe des Confédérations. Au programme des amateurs tahitiens : du travail physique, athlétique, tactique, et technique. Le tout pour être prêt le jour J.
Rendez-vous tous les mardis et vendredis pour être au fait de l'actualité de la sélection A de Tahiti Nui.


Le mot d'Eddy Etaeta, sélectionneur : "Il nous reste 40 jours pour nous préparer avant notre première rencontre face au Nigeria. On va mettre l'accent sur la préparation physique et athlétique durant cette période. L'objectif est de se concentrer sur trois points : force, vitesse, et explosivité. On va également travailler beaucoup de situations offensives et défensives, notamment sur coups de pieds arrêtés.
On a récupéré le groupe qui a participé à la O'League la semaine dernière. Les joueurs de l'AS Dragon sortent de 6 matchs de haut niveau, avec une élimination qui a laissé beaucoup de regrets. Donc que ça soit au niveau physique, athlétique, mais aussi mental, il a fallu qu'ils digèrent tout ça. Je pense qu'après une semaine où ils avaient peut-être encore la tête à la O'League et à Dragon, cette semaine ils sont tous à fond dans la préparation pour la Coupe des Confédérations.
Ces 5 dernières semaines, les joueurs ont beaucoup travaillé sur le plan physique et athlétique. Sous la chaleur et avec une grosse charge de travail, ce fut très difficile pour eux. Mais on voit déjà les résultats. Je tiens à souligner le gros travail de Kader Touati, le préparateur physique de la sélection.


3 questions à Mikaël Roche, gardien de but :


L'élimination en O'League (ndlr : l'AS Dragon a terminé troisième de sa poule, ratant les demi-finales de la compétition pour 1 point) fut assez difficile à digérer. Comment se passe le retour en sélection ?

C'est vrai que l'élimination fut très difficile à accepter. Mais ce n'est pas dur de retrouver la sélection et de se remettre à bosser, au contraire. Quand on est un compétiteur, c'est toujours difficile de se relever après un échec. Mais là on a un objectif concret avec la Coupe des Confédérations. Donc cette motivation nous permet de vite rebondir et de se reconcentrer.

Que peux-tu nous dire de la préparation de la sélection pour la Coupe des Confédérations ?

C'est très positif d'avoir une préparation "pro", même s'il faut faire attention à certains risques. Le fait de ne faire que du football pendant 3 mois nous permet de focaliser tout notre travail et toute notre énergie sur le foot. On passe du temps ensemble, ce qui permet au groupe de trouver ses automatismes. Physiquement on se met au niveau, ce qui est nécessaire.
Maintenant il faut faire attention à ne pas penser qu'à ça. Je pense que c'est important d'avoir aussi autre chose dans la tête. A partir du moment où ça ne nuit pas à la performance sur le terrain, il faut continuer à voir sa famille et ses amis.
En ce moment on est en phase d'affutage physique. On ne pourra rien inventer en 40 jours. Si aujourd'hui on n'est pas capable de courir le 100m en moins de 10 secondes, on n'y arrivera pas en 40 jours. Donc c'est avant tout de l'affutage. C'est en quelque sorte du travail d'horlogerie. Jusque là on a travaillé sur du global, maintenant on rentre dans les détails. Enfin, on travaille également beaucoup sur le plan tactique par rapport à notre système de jeu.

Il y a une concurrence au poste de gardien entre toi, Xavier Samin, et Gilbert Meriel. Qu'en penses-tu ?

C'est nécessaire d'être plusieurs gardiens. Si on est là tous les trois c'est que nous sommes tous des compétiteurs. Donc on possède une grande force de motivation intrinsèque. Mais c'est avec une concurrence saine que tu te pousses encore plus. Il y a toujours des moments où t'es un peu moins performant ou attentif. Or c'est dans ces moments-là que la concurrence te pousse à augmenter ton niveau de performance pour rester le meilleur des trois. Si on est là c'est qu'on a cette démarche de ne pas se reposer sur nos acquis. Quand tu fais une course tu vas toujours plus vite à deux que tout seul. Donc cette concurrence pousse tout le monde vers le haut.


Le saviez-vous ?

La Coupe des Confédérations de la FIFA est née en 1997. Mais c'est seulement depuis 2005 que cette compétition est organisée tous les 4 ans, l'année précédent la Coupe du Monde, dans le pays hôte de la plus grande compétition mondiale de football. Ce tournoi est considéré comme une répétition générale de la Coupe du Monde. On y retrouve le pays hôte, les Champions du Monde en titre, et les six Champions continentaux. Cette année, étant donné que l'Espagne est à la fois Championne du Monde et Championne d'Europe, c'est l'Italie, vice-Championne d'Europe, qui représentera la zone UEFA.
Les 8 pays qualifiés : Brésil, Espagne, Italie, Japon, Mexique, Nigeria, Tahiti, Uruguay.


Le chiffre

183 599 - Il s'agit de la capacité totale des 3 stades dans lesquels joueront les Toa Aito lors de la Coupe des Confédérations. Le premier match des tahitiens se déroulera à l'Estadio Governador Magalhaes Pinto de Belo Horizonte, face au Nigeria, le 17 juin. Il s'agit du deuxième plus grand stade du pays. Rénové pour la Coupe du Monde, ce stade est d'une capacité de 62 170 places. Ensuite, la troupe d'Eddy Etaeta affrontera l'Espagne, le 20 juin, dans le mythique stade de Maracana. Cette enceinte, située à Rio de Janeiro, possède depuis sa récente rénovation une capacité de 76 838 places. Face aux Champions du Monde et d'Europe, et dans le plus grand stade du Brésil, l'ambiance s'annonce chaude ! Enfin, les Toa Aito évolueront à l'Arena Pernambuco (44 248 places) de Recife face à Suarez et compagnie, le 23 juin. En additionnant le nombre de places assises de ces 3 stades, on atteint donc la somme de 183 599. Soit plus que la population totale de Tahiti (178 133 en 2007) !

Rédigé par Mathieu Mercier le Mardi 7 Mai 2013 à 10:54 | Lu 879 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki