Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Contrat de projets : l'Etat et le Pays valident six opérations pour 3,3 milliards Fcfp en 2015



Gilles Cantal, secrétaire général du haut-commissariat, et Tearii Alpha, ministre du Logement, ont validé la programmation de six opérations de logement social pour l'année 2015, jeudi matin à l'issue du premier Copil du Contrat de projets 2015-2020.
Gilles Cantal, secrétaire général du haut-commissariat, et Tearii Alpha, ministre du Logement, ont validé la programmation de six opérations de logement social pour l'année 2015, jeudi matin à l'issue du premier Copil du Contrat de projets 2015-2020.
PAPEETE, 20 août 2015 - Six opérations de logement social ont été entérinées lors de la première réunion du comité de pilotage du Contrat de projets Etat-Pays 2015-2020, ce jeudi à la Présidence. Ces chantiers doivent démarrer avant la fin de l’année pour un investissement global de 3,3 milliards Fcfp.

Une nouvelle réunion du comité de pilotage est d’ores et déjà programmée courant octobre. Elle fixera la programmation pour l’exercice 2016.

Jeudi matin, à la Présidence, cette première rencontre des partenaires du comité de pilotage du Contrat de projets Etat-Pays 2015-2020 était coprésidée par le secrétaire général du haut-commissariat, Gilles Cantal, ainsi que par Tearii Alpha, le ministre du Logement, en présence notamment du président de l’assemblée, Marcel Tuihani.

Les six opérations de logement social validées devraient consommer intégralement le programme d’engagement 2015. Il s’agit notamment de la construction de 80 logements en habitat groupé à Papeete et Paea. Les validations concernent également des travaux de sécurisation dans 14 lotissements de l’Office polynésien de l’habitat (OPH). En outre, près de la moitié (1,6 milliard Fcfp) du total des engagements retenus jeudi matin concernent la mise en œuvre d’un programme d’habitat dispersé de type "fare MTR" à destination des archipels.

Gilles Cantal a estimé que ce premier Copil du volet Etat-Pays sur la période 2015-2020 retient "des opérations de logement social qui, au-delà de leur aspect « solidarité », devraient avoir une influence considérable sur le tissus économique local et sur l’emploi. Outre l’animation que cette commande publique apportera aux entreprises du bâtiment, des chiffres nous permettent d’estimer la création d’environ 600 emplois autour de ces opérations. (…) On s’aperçoit en plus, et ce n’est pas neutre, que les méthodes de gestion et d’animation des dossiers sont de plus en plus efficaces pour permettre l’engagement des dépenses rapidement. C’est ce sur quoi nous serons jugés et c’est là-dessus que nous aurons des comptes à rendre".

Tearii Alpha précise la simplification des procédures adoptée pour ce partenariat quinquennal entre l’Etat et le Pays : "Nous avons aujourd’hui une programmation annuelle des opérations proposées au contrat de projet en année N-1. Les opérations validées par le comité de pilotage pourront ainsi démarrer dès le 1er jour de l’année N. Dans le courant de chaque année, un deuxième comité de pilotage devra modifier la programmation si nécessaire, pour l’année en cours, tout en facilitant le suivi des projets". Et le ministre du Logement d'ajouter : "Ces procédures ont été simplifiées et on tient bien sûr à remercier l’Etat. Cela nous permettra de gagner des mois sur le montage administratif des dossiers".

Le précédent contrat de projets Etat-Pays, initialement programmé sur la période 2008-2013, avait dû être prolongé d’un an jusque fin 2014. L’enveloppe financière globale en avait malgré cela été utilisée à moins des deux tiers. Et c’est à la lumière de ce premier volet et de son bilan plutôt mitigé que le contrat 2015-2020 a été échafaudé.

Le volume total de projets est cette fois-ci d'environ 50 milliards Fcfp sous la forme de deux conventions distinctes. L'une relative au financement de projets relevant des compétences du Pays pour environ 38 milliards, et l'autre relative au financement de projets communaux, pour environ 12 milliards Fcfp de projets. A parité de celle de la Polynésie française, la participation financière de l'État sera consacrée pour les trois quarts de l’enveloppe (16,1 milliards Fcfp) aux projets du Pays et pour le reste, 5,4 milliards Fcfp aux projets communaux.

Mi juillet dernier, lors de la première tenue du comité de pilotage du volet Etat-Pays-Communes du Contrat de projets 2015-2020, dix dossiers avaient été validés pour 2015 moyennant une enveloppe financière de 2,18 milliards Fcfp.

Six opérations de logement social

Pour cette première vague d’investissements au titre de l’année 2015, les partenaires se sont entendus sur le financement de six opérations de logement social :
• La construction de 55 logements à Paea – projet dit "Vaitupa II" ;
• La conduite d’études en vue de la construction de 21 logements destinés à accueillir les habitants de la zone de sécurité de l’aéroport de Faa’a ;
• La construction de 25 logements à Papeete, sur le secteur de Fariipiti ;
• La conduite d’études en vue de la remise aux normes électriques de 13 lotissements de l’OPH ;
• Les travaux de sécurisation de 14 lotissements de l’OPH, dont la sécurisation des talus, des installations électriques et des réseaux d’eaux ;
• La mise en œuvre du programme "habitat dispersé dans les archipels (hors Tahiti et Moorea)" qui vise à faciliter l’accès à la propriété, via la location-vente, des populations à revenus limités dans les îles.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 20 Août 2015 à 13:40 | Lu 1126 fois






1.Posté par jacquesAdi le 20/08/2015 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin des signatures de contrats pour des projets qui devraient se concrétiser avant la fin d'année sauf accident de parcours, on a de quoi être méfiant par les temps qui courent.

2.Posté par Popoti le 20/08/2015 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je cite " En outre, près de la moitié (1,6 milliard Fcfp) du total des engagements retenus jeudi matin concernent la mise en œuvre d’un programme d’habitat dispersé de type "fare MTR" à destination des archipels".

Si l'on livre des kits en bois non traités (comme cela semble être le cas actuellement), ce sera de l'argent dépensé inutilement car les termites auront tôt fait de consommer toutes les poutres et panneaux en bois.
Un élément à prendre en compte pour éviter de revoir dans 5 ans les mêmes personnes solliciter un nouveau kit.

3.Posté par tamatoas le 20/08/2015 18:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Iaorana ,
enfin des futurs chantiers pour les entreprises du bâtiment , qui emploient beaucoup de main-d'oeuvre donc des futurs emplois ; Les chantiers de route ne créent que peu d' emplois , c' est surtout l'usage de machines ( défiscalisées ) d' agrégat et de bitume .

4.Posté par EcceHomo987 le 21/08/2015 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MTR ... lol ... Je dirais plutôt MDR .... A se plier en deux, si cela n'était pas aussi triste pour les Polynésiens en attente de logement social (Toujours quelques milliers de demande en cours).
80 logements sociaux en collectif sur Tahiti au programme 2015 !!! .... Ridicule !!! Cela ne correspond pas aux besoins !!! A ce rythme là, combien d'années pour répondre au nombre de demande ?
Les gouvernants changent (ou si peu), mais pas leur façon de faire , ni de vouloir tout maîtriser en plaçant leurs pions (en général incompétents pour les fonctions afférentes) à la tête des EPA, EPIC, SEM et autres sociétés satellites !
Après avoir éliminé en matière de logements intermédiaires, l'OPH se verra retirer un jour ou l'autre les logements sociaux "en dur"; il lui restera alors que les "fares en bois" ....
Avec les bureaux d'études et les opérateurs privés, c'est peut-être plus facile d'avoir des avantages , non?
POM, lessiveuse à blanchir ? Réalité ou mythe?

5.Posté par simone grand le 21/08/2015 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les bénéficiaires sont certainement détenteurs de droits indivis sur des terres familiales difficiles à sortir des l'indivision dans les conditions actuelles. Le gouvernement a-t-il réfléchi à faire le lien entre ces deux réalité?

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance