Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Conseil des ministres : une nouvelle aide pour les enfants affiliés au RSPF



On dénombre près de 20 000 enfants scolarisés affiliés au RSPF
On dénombre près de 20 000 enfants scolarisés affiliés au RSPF
PAPEETE, le 17/08/2016 - Cette aide prendra en charge l'assurance scolaire et extrascolaire de ces enfants. Le Pays débloquera à travers le Fonds d'Action Sociale, une enveloppe de près de 40 millions de francs. Un budget qui sera versé directement à la MAE – qui assure déjà la couverture des enfants scolarisés au Régime général des salariés (RGS).

Assurer son enfant durant son année scolaire, est une obligation pour les familles. Pour celles qui se retrouvent au régime de solidarité de Polynésie française (RSPF), il n'est pas évident de se soumettre à cette règle.

D'où l'utilité pour le Pays de mettre en place des aides en faveur de ce public.

Aujourd'hui, deux aides existent pour accompagner ces familles durant les rentrées scolaires :
- une aide pour l'achat de fournitures scolaires et divers frais de scolarité ;
- une aide pour l'achat du trousseau vestimentaire.

Le 24 novembre 2015, une délibération a été prise afin d'instaurer une troisième aide pour la prise en charge de l'assurance scolaire et extrascolaire, pour l'ensemble des enfants affiliés au RSPF jusqu'à l'âge de 21 ans.

Une aide qui sera versée directement à la MAE de Polynésie, seule société qui a été "conforme au cahier des charges de la CPS", indique le communiqué du conseil des ministres.

Sur une base de 20 000 bénéficiaires, il est proposé de verser 2 000 francs par enfant, ce qui représente une enveloppe globale de près de 40 millions de francs, financée par le Fonds d'action sociale (FAS).

UNE AIDE POUR PAYER LES FRAIS DE CANTINE

Concernant cette fois-ci le paiement des frais de la cantine scolaire, une aide exceptionnelle a également été mise en place, en janvier 2016, pour les enfants scolarisés au RSPF. Une aide de 500 francs par repas et par enfant. Pour la direction des affaires sociales, l'objectif était de faire revenir à la cantine, des enfants qui sautaient les repas faute de moyens.

Pour assurer pleinement cette aide, le Pays a injecté 700 millions de francs au FAS, l'an dernier. Il s'avère qu'au 30 juin dernier, sur la base de 20 000 enfants inscrits au RSPF, seuls 14 000 ont bénéficié de cette aide.

D'où l'importance pour le Pays d'informer les familles sur les nouveaux dispositifs du FAS pour cette rentrée scolaire 2016/2017. La CPS a donc été sollicitée par la direction des affaires sociales afin de mener "une campagne d'information de grande envergure" auprès des ressortissants du RSPF.

Le budget du FAS s'élève aujourd'hui à 2,6 milliards de francs.

EN BREF :

- Indice des prix : baisse de 0,6% sur 12 mois

En juillet 2016, l'indice des prix à la consommation augmente de 0,7 % et s'établit à 108,16 essentiellement en raison de la hausse saisonnière de 21,8 % des tarifs des transports aériens.
Sur douze mois, l'indice général est en repli de 0,6 %. La hausse des prix des produits alimentaires sur la dernière année a atténué la baisse des prix dans les divisions transports et logement, eau, gaz électricité et autres combustibles.
L'indice ouvrier est stable en juillet 2016. Il est en repli de 0,4 % sur douze mois. Hors transport aérien international, l'indice général est en repli de 0,3 % en juillet 2016. Il baisse de 0,5 % sur douze mois.

- Stabilité de l’index du BTP en juillet

En juillet 2016, l'index du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) est stable en lien avec la stabilité de l'index général du Bâtiment et la légère hausse de celui des Travaux Publics (+ 0,1 %). Globalement, la hausse des tarifs des services est presque compensée par la baisse des prix des matériaux de construction.
Dans le Bâtiment, l'index du Gros Œuvre est stable et celui du Second Œuvre croît de 0,1 %. Dans les Travaux Publics, l'index du Génie Civil et celui des Travaux Spécialisés progressent de 0,1 %. Sur douze mois, l'index général du BTP est en repli de 2,8 % (-6,2 % pour l'index des Travaux Publics et stabilité pour celui du Bâtiment).

- Zones de mouillage à Hiva Oa

La Polynésie française connaît depuis certaines années un accroissement du trafic maritime de navires de plaisance dans l’archipel des Marquises.
Afin de garantir la sécurité des navires de commerce lors de leurs manœuvres d’accostage et d’appareillage du quai de Tahauku à Hiva Oa, le Conseil des ministres a décidé d’adopter un arrêté portant création d’une zone d’interdiction de mouillage permanente et d’une zone d’interdiction de mouillage temporaire. Ces zones correspondent respectivement à un chenal d’accès et une zone d’évitage pour les navires de commerce.
Cette règlementation permettra d’optimiser la gestion des espaces maritimes dans l’intérêt de tous les usagers de la mer.

- Convention de maîtrise d’ouvrage pour le futur Centre culturel du Pays

La création d’un centre culturel de la Polynésie française décidé par le gouvernement de la Polynésie française et soutenue par le Président de la République française lors de sa visite en Polynésie le 22 février dernier, doit faire l’objet d’une programmation technique détaillée avant de lancer un concours d’architecture pour la conception des ouvrages.
Le choix de l’aménagement du centre selon deux pôles, le pôle « spectacle vivant » sur le site de la Maison de la Culture en front de mer, et le pôle « Médiathèque, Activité culturelle et Exposition artistique » sur le site de Vaiami – Ilot Paofai, a permis d’assurer les emprises foncières allouées à ce projets.

S’agissant d’un projet d’envergure et nécessitant une conduite d’opération complexe, un mandat de maitrise d’ouvrage déléguée avec l’établissement Tahiti Nui Aménagement et Développement a été présenté au Conseil des ministres. Cet établissement dispose, en effet, du savoir-faire et des ressources humaines et techniques pour piloter une telle opération dans ses contraintes techniques, administratives, juridiques et comptables, et remplit l’ensemble des critères fixés à l’article 3 du code des marchés publics applicable en Polynésie française permettant de se voir confier un mandat de maîtrise d’ouvrage déléguée n’entrant pas dans le champ d’application des marchés publics.



Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 17 Août 2016 à 17:51 | Lu 3092 fois







1.Posté par Téva . le 17/08/2016 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On aimerait bien à combien se monte la hausse des prix alimentaires. Vous présentez le pourcentage des baisses, mais pour les hausses par un chiffre , pourquoi ?

2.Posté par lolo98719 le 18/08/2016 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bel article, mais inutile à qui doit on s'adresser?

3.Posté par Corinne Tehetia le 18/08/2016 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lolo98719 : rapprochez-vous de la CPS ou de la direction des affaires sociales.

4.Posté par lolo98719 le 18/08/2016 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci beaucoup pour vos précisions.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance