TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Confédérations: de Del Bosque à Etaeta, coaches de tous états




Confédérations: de Del Bosque à Etaeta, coaches de tous états
RIO DE JANEIRO, 13 juin 2013 (AFP) - La Coupe des Confédérations (15-30 juin au Brésil) rassemble par définition des sélectionneurs venus de toute la planète et qui présentent surtout des états de service dissemblables, de Vicente Del Bosque, Espagnol couvert d'or, à Eddy Etaeta, l'illustre inconnu à la tête des amateurs tahitiens.

Del Bosque (62 ans) est déjà entré dans l'histoire comme l'un des entraîneurs les plus titrés, auréolé de ses deux fabuleux doublés (Ligues des champions 2000 et 2002 avec le Real Madrid, Mondial-2010 et Euro-2012 avec l'Espagne). La Coupe des Confédérations est le dernier titre qui manque dans son armoire à trophées, après son échec en demi-finale de l'épreuve 2009.

Derrière ses moustaches et son air placide se cache un entraîneur roué et doué pour la diplomatie, capable de désarmorcer tout conflit latent entre Madrilènes et Barcelonais et d'envoyer des signes de soutien à ses cadres en difficulté, comme Casillas récemment.

Autre glorieux moustachu, Luiz Felipe Scolari (64 ans) est vénéré au Brésil pour être le sélectionneur du "pentacampeao" (5e Mondial) en 2002. C'est d'ailleurs son nom qui fut le plus applaudi avant Brésil-France dimanche dernier, plus que Neymar ! Nommé en novembre à la place de Mano Menezes, il a pour objectif prioritaire la victoire au Mondial-2014.

Tabarez monstre sacré

"Felipao", qui a aussi remis le Portugal au premier plan (2003-2008), met sans cesse l'accent sur l'organisation tactique auprès de ses joueurs, quitte à faire parfois grincer des dents par son autorité. Et il n'hésite pas à trancher dans le vif, écartant Ronaldinho et Kaka de sa liste.

Oscar Tabarez (66 ans) aussi fait figure de monstre sacré dans son pays. L'ancien professeur (d'où son surnom de "Maestro") a piloté le projet de reconstruction du foot uruguayen, et présidé à son retour en grâce, marqué par la demi-finale du Mondial-2010 et la victoire en Copa America 2011.

Fidèle à la tradition "charrua", il s'appuie sur un socle défensif, tout en bénéficiant d'une belle triplette de buteurs (Suarez, Cavani et Forlan). Conservateur, il garde le même groupe depuis 2010, autour de son capitaine Lugano.

Cesare Prandelli (55 ans), incarnation de la classe à l'italienne, est le seul sélectionneur du tournoi à n'avoir pas remporté de trophée. La Nazionale a été finaliste de l'Euro-2012 face à l'Espagne et l'excellent parcours italien a affermi sa position et la légitimité de sa démarche.

Car l'ancien coach de la Fiorentina a modifié le visage de la sélection en lui inculquant des préceptes de jeu offensif et de possession, peu compatibles avec le sempiternel "catenaccio". Il a instauré un code éthique, canalisé le bouillant Balotelli, et injecté du sang neuf tout en conservant quelques cadres (Buffon, Pirlo, Chiellini).

La revanche de Keshi

Jeune entraîneur (47 ans), Jose Manuel de la Torre a connu des succès fulgurants en quelques années dans le Championnat mexicain avant de succéder naturellement à Javier Aguirre en 2010. "Chepo", à la communication austère, a largement renouvelé le "Tri". Ses débuts furent éclatants; l'année 2013 l'est beaucoup moins, puisqu'il a frôlé le limogeage et que son équipe accumule les 0-0...

Le limogeage, Stephen Keshi l'a connu dans ses expériences passées (Mali, Togo). Et c'est aux commandes du Nigeria, dont il fut un représentant de la génération dorée du Mondial-1994, qu'il a fait ses preuves en enlevant la CAN-2013 à la surprise générale. Voix éraillée, "cool attitude", le "Big Boss" (51 ans) a fait confiance à des joueurs méconnus (Mba, Onazi etc.), et prouvé qu'un entraîneur africain pouvait réussir en Afrique. Au Brésil, il savoure sa revanche.

Nommé en 2010 à la tête du Japon, Alberto Zaccheroni (60 ans) a de son côté conquis l'Archipel à travers des résultats probants (Coupe d'Asie 2011, victoires de prestige sur la France et l'Argentine) et une volonté de décomplexer les Japonais par rapport aux grandes nations de football.

Mais que dire d'Eddy Etaeta (43 ans) ? Son "Tahiti Nui", qu'il dirige depuis 2010, a créé l'exploit de remporter la Coupe d'Océanie 2012 avec des joueurs amateurs. Joueur puis cadre technique du côté de Papeete, le sélectionneur fait en sorte que ses joueurs ne se réfugient pas derrière leur statut d'amateur.

Rédigé par Par Yann BERNAL le Jeudi 13 Juin 2013 à 06:34 | Lu 354 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki