Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Comparution immédiate : Les trafiquants d'ice et de paka attendront



L'avocate de l'un des prévenus explique à leurs proches, qui se sont déplacés en nombre ce jeudi au palais de justice, les suites de la procédure.
L'avocate de l'un des prévenus explique à leurs proches, qui se sont déplacés en nombre ce jeudi au palais de justice, les suites de la procédure.
PAPEETE, le 24 août 2017 - Les 5 prévenus interpellés le week-end dernier pour leur participation à un important trafic de stupéfiants entre Papara et Faa'a devaient être jugés ce jeudi, en comparution immédiate. Mais le tribunal correctionnel a sollicité du parquet qu'un juge d'instruction enrichisse le dossier.

Ce n'est pas la première fois, ces dernières semaines, qu'un dossier de jugement en comparution immédiate connait des ratés. Cette procédure, qui permet au procureur de la République de faire juger des personnes tout de suite après la garde à vue, est censée apporter une réponse pénale rapide quand les faits sont "clairs et simples" et qu' "une enquête poussée n'est pas nécessaire", résume le portail internet de l'administration française.

Mais le tribunal correctionnel a estimé, ce jeudi et entre autre, que des investigations supplémentaires devaient être menées dans cette affaire de trafic de stupéfiants démantelé le week-end dernier. Des complices présumés, notamment, manqueraient à l'appel.

Un dernier problème procédural concernant les biens saisis pendant l'enquête en vue de leur éventuelle confiscation par le tribunal a fini de plomber le dossier. Le président de l'audience a donc demandé au parquet de revoir sa copie en saisissant un juge d'instruction dans la journée. Le maintien en détention des cinq protagonistes de l'affaire a aussi été demandé par le tribunal, en attendant.

Voiture et motos saisies

Le point de départ de cette nouvelle affaire de stupéfiants ? Un simple contrôle routier, dimanche dernier à Papara, et le refus d'obtempérer d'un automobiliste. On comprend pourquoi, l'homme transportait avec lui de l'ice, du paka, et pas loin d'1 million de francs en espèces. Placé en garde à vue, il ne mettra pas longtemps à avouer faire partie d'un réseau, et à donner des noms.

La suite conduira les hommes de la brigade de recherches de la gendarmerie, épaulés par les brigades territoriales de la compagnie des Iles du vent, du côté de Papara et à Faa'a, quartier Tevararo. Une dizaine de grammes d'ice, plusieurs kilos de pakalolo et des millions de francs ont été découverts et saisis lors des perquisitions. Le trafic des cinq prévenus, dont deux femmes, sans emplois, durait depuis environ trois ans. Organisés, les animateurs faisaient travailler un groupe de sept dealers, précise une source proche du dossier.

Une BMW X5, des motocross, des téléphones dernier cri, télévisions, vélos neufs, ont été saisis car achetés avec le produit de la vente des stupéfiants. L'ouverture d'une information judiciaire demandée par le tribunal correctionnel devrait renvoyer le jugement de ce dossier à plusieurs mois.

Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 24 Août 2017 à 17:45 | Lu 11596 fois

Tags : ICE, JUSTICE, PAKALOLO





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance